Skip to main content

Crosby ne se voit nulle part ailleurs qu'à Pittsburgh

Le capitaine des Penguins fait fi des rumeurs et assure qu'il n'est pas près de la retraite à la veille de son 1000e match en carrière

par Wes Crosby / Correspondant indépendant NHL.com

CRANBERRY, Pa. - Sidney Crosby persiste et signe : il souhaite terminer sa carrière avec les Penguins de Pittsburgh.

Des rumeurs indiquant que le joueur étoile de 33 ans puisse évoluer sous d'autres cieux ont circulé à la suite des embauches de Ron Hextall à titre de directeur général et de Brian Burke comme président des opérations hockey, il y a 10 jours. Mais vendredi, une journée avant de disputer son 1000e match dans la LNH, Crosby a réaffirmé qu'il avait l'intention de demeurer à Pittsburgh.

À LIRE AUSSI : Retour sur les débuts de Crosby avec les Penguins… 999 matchs plus tard | Dupuis: 1000 matchs pour Sidney Crosby, l'ultime professionnel

« Rien n'a changé, a indiqué Crosby. [Les rumeurs sont] un aspect nouveau avec lequel je dois composer. J'en ai entendu parler un peu. Mais j'aime jouer ici. C'est ici que j'aimerais jouer pour le reste de ma carrière. Je ne peux pas vraiment contrôler les rumeurs ou ce qui se dit, mais c'est ma façon d'aborder la situation. »

Crosby deviendra le premier joueur à disputer 1000 matchs avec les Penguins lorsque ceux-ci accueilleront les Islanders de New York, samedi (19h HE; NHLN, ATTSN-PT, MSG+, NHL.TV). Evgeni Malkin prend le deuxième rang à ce chapitre dans l'équipe avec 922 parties, tandis que Mario Lemieux suit avec 915.

Le triple champion de la Coupe Stanley (2009, 2016 et 2017) prend le deuxième rang de l'histoire des Penguins avec 468 buts, 808 mentions d'aide et 1276 points. Lemieux le devance dans chaque catégorie (690 buts, 1033 passes, 1723 points).

Même si Crosby est sans doute dans la dernière portion de sa carrière, le capitaine assure qu'il n'envisage pas la retraite de sitôt.

« Tant et aussi longtemps que je me sentirai bien, j'aimerais jouer le plus longtemps possible, a soutenu Crosby. Je n'ai pas d'âge ou de chiffres en tête. Je me concentre sur mes années de contrat et je verrai par la suite. Je me sens très bien. […] Je me sens bien et je veux jouer le plus longtemps possible, alors j'imagine que nous allons voir. »

Le contrat actuel de Crosby viendra à échéance à la fin de la saison 2024-25, tout juste avant son 38e anniversaire. Il avait signé un contrat de 12 ans et 104,4 millions $ (moyenne annuelle de 8,7 millions $) avec les Penguins le 1er juillet 2012.

Mike Sullivan a mentionné que c'était un privilège de diriger Crosby et que c'était un cauchemar de l'affronter avant de devenir l'entraîneur à Pittsburgh, le 12 décembre 2015.

« Je pense qu'il englobe tout ce qu'est d'être un Penguin de Pittsburgh, a dit Sullivan. Il est l'identité de cette équipe. L'équipe est bâtie autour de lui. C'est ce qu'il signifie pour les Penguins de Pittsburgh. C'est ce qu'il signifie pour cette communauté. »

En 16 saisons à Pittsburgh, Crosby a mis la main sur le trophée Hart, remis au joueur le plus utile à son équipe, à deux reprises (2006-07 et 2013-14), sur le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile à son équipe en séries éliminatoires, en 2016 et en 2017, sur le trophée Art-Ross à titre de meilleur pointeur de la LNH en 2006-07 et en 2013-14, et sur le trophée Maurice-Richard, remis au meilleur buteur de la Ligue, deux fois (2009-10 et 2016-17).

Video: PIT@NYR: Crosby donne la victoire aux Penguins

Crosby se souvient encore de son arrivée à l'aéroport international de Pittsburgh en 2005.

« La quantité de personnes qui étaient là, a dit Crosby. L'excitation, la façon dont je me suis senti le bienvenu dès le premier jour. La façon dont je me suis senti ce jour-là représente la façon dont je me suis toujours senti ici, et ça démontre la passion envers le sport et envers notre équipe. Des partisans qui nous soutiennent en tout temps. »

De ses 999 matchs en saison régulière, Crosby choisit son premier à Pittsburgh comme étant le plus mémorable. Le 8 octobre 2005, le jeune homme de 18 ans amassait un but et deux passes dans une défaite de 7-6 en prolongation contre les Bruins de Boston au Mellon Arena.

« Je pouvais ressentir l'engouement, et l'ambiance [était incroyable], s'est souvenu Crosby. Je jouais enfin à la maison et j'ai inscrit mon premier but. »

Lors du dernier match à domicile des Penguins cette saison-là, Crosby avait besoin de trois points pour atteindre le plateau des 100. Il a récolté trois aides dans une victoire de 6-1 aux dépens des Islanders de New York, le 17 avril 2006.

« Je pense que nous étions en 29e position. Il n'y avait pas vraiment de raison pour qu'il y ait une telle ambiance, a raconté Crosby. On aurait dit un match de séries ce soir-là, les gens voulaient me voir obtenir 100 points et ils m'encourageaient sans cesse. C'était une de ces soirées auxquelles tu ne t'attends pas en sautant sur la glace. »

Crosby a disputé son premier match en carrière le 5 octobre 2005, contre les Devils du New Jersey et le gardien Martin Brodeur, aujourd'hui membre du Temple de la renommée. Il a amassé une passe, mais Pittsburgh s'est incliné 5-1.

S'il pouvait revenir en arrière, il y a une chose que Crosby conseillerait à la jeune version de lui-même : rester patient.

« Il y a des choses que vous devez apprendre et il y a des choses que vous devez expérimenter pour pouvoir vous améliorer, a sagement dit le no 87. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut en profiter le plus qu'on peut, car le temps passe vite. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.