Skip to main content

Charlie Coyle heureux d'avoir fait amende honorable

L'attaquant natif de la région de Boston permet aux Bruins de vaincre les Blue Jackets 3-2 en prolongation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BOSTON - Les Bruins de Boston ont enlevé les honneurs du premier match 3-2 en prolongation, mais ils ont une idée plus précise de ce qui les attend pendant la série contre les Blue Jackets de Columbus.

Charlie Coyle a fait bondir de leur siège les 17 565 spectateurs au TD Garden à 5:15 du surtemps. L'Américain natif de la région de Boston a mis la touche finale à un échange de passes sublime entre Danton Heinen et Marcus Johansson.

« Tout a commencé par une bonne sortie de zone et Marcus a fait une autre de ses passes lumineuses. J'étais simplement choyé d'en être le bénéficiaire », a affirmé la vedette de la soirée. 

À LIRE AUSSI : Les Blue Jackets profitent de la nouvelle approche de Tortorella

Coyle avait provoqué la prolongation en faisant mouche avec 4:35 à jouer au troisième vingt, aidé de Johansson.

Les Blue Jackets avaient plus tôt pris les devants 2-1 grâce aux buts rapprochés de Brandon Dubinsky et de Pierre-Luc Dubois à la huitième minute du troisième tiers.

Noel Acciari avait donné l'avance aux Bruins en situation d'infériorité numérique, en première période.  

Sergei Bobrovsky a été une des raisons pour lesquelles les Blue Jackets étaient encore dans le coup après 60 minutes de jeu. Le gardien russe a stoppé 34 lancers.

Son opposant Tuukka Rask a terminé la soirée avec 20 arrêts.

« Je me sentais à l'aise, a commenté Bobrovsky. J'ai voulu aider mes coéquipiers du mieux que j'ai pu. Les gars seront meilleurs au prochain match, nous le serons tous. Ce n'est qu'un match. Il faut aller de l'avant. Ce sera une longue série. »

Les deux équipes remettent ça samedi pour le deuxième affrontement de la série (20h HE; TVAS, CBC, NBC, SN).

Pas de rouille pour 'Bob'

Heureusement pour les Blue Jackets, Bobrovsky n'était pas rouillé après la longue période d'inactivité de l'équipe. N'eût été son brio, particulièrement au cours du premier vingt, les Bruins se seraient forgé une plus forte avance que celle d'un but qu'ils détenaient à la fin.  

« Les Bruins étaient trop rapides pour nous, a commenté l'entraîneur des Blue Jackets John Tortorella. Nous ne pouvions pas soutenir le rythme. Nous ne pensions pas suffisamment vite dans le feu de l'action. Ça ne se simule pas à l'entraînement. Nous avons petit à petit retrouvé nos moyens. Nous devrons être plus prêts pour commencer le match no 2. »

La série a commencé pour Columbus exactement comme celle face au Lightning de Tampa Bay, soit en accordant un but en supériorité numérique.

Dubois a vu le défenseur Charlie McAvoy lui faire perdre le disque en entrée de territoire ennemi et son pote Alexandre Texier a été incapable de le maîtriser en zone neutre. Acciari l'a récupéré et il a pu détaler sur le flanc droit, avant de décocher un tir imparable à 10:34.

Les Blue Jackets ont graduellement calmé le jeu avant la conclusion de la période. On peut dire qu'ils étaient redevenus eux-mêmes au deuxième tiers.

Video: Coyle et les Bruins remportent le match no 1

Le jeu a été plus serré, moins enlevant. De part et d'autre, on a laissé filer des occasions en supériorité numérique.

Les Blue Jackets ont joué avec le feu en écopant de pénalités vers la fin de la deuxième période et au début de la troisième. Ils ne se sont pas brûlés.

Puis, dans le temps de crier ciseau à la huitième minute de jeu, ils ont fait tourner le vent. Dubinsky et Dubois ont marqué en l'espace de 13 secondes grâce à des déviations des lancers du défenseur Seth Jones et d'Artemi Panarin.

Coyle a créé l'égalité à 15:25. Il a dégainé sur réception de la passe de Johansson.

« Je m'en voulais d'avoir commis un revirement sur le premier but des Blue Jackets, a commenté Coyle. Ça ne doit pas arriver, je dois être meilleur pour mes coéquipiers. Je suis simplement heureux d'avoir pu racheter mon erreur et que nous l'ayons emporté. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.