Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Connor Hellebuyck connaît une renaissance à Winnipeg après une difficile saison 2018-19

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

Les Jets de Winnipeg doivent une fière chandelle à Connor Hellebuyck. S'ils sont dans la course aux séries éliminatoires, c'est grâce à leur gardien.

Depuis le début de la saison, le portier des Jets montre une fiche de 8-6-1, avec une moyenne de buts accordés de 2,40, un pourcentage d'arrêts de ,928 ainsi qu'un blanchissage, ce qui le place parmi les meilleurs de la LNH pour les statistiques périphériques.

À LIRE AUSSI : Poolers : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

On peut aller plus loin dans notre analyse en regardant les départs de qualités (lorsque son pourcentage d'arrêts est supérieur à la moyenne de la Ligue lors d'un match, ou encore qu'il est d'au moins ,885 lorsqu'il reçoit 20 lancers ou moins). Hellebuyck en a réussi 11 depuis le début de saison, le plus haut total dans la LNH à égalité avec Darcy Kuemper des Coyotes de l'Arizona.

Le portier des Jets est aussi premier dans la catégorie des buts sauvés au-dessus de la moyenne - c'est-à-dire le nombre de filets qu'un portier a sauvés depuis le début de saison en comparant son pourcentage d'arrêts et le nombre de lancers par rapport au pourcentage d'arrêts moyen des gardiens de la LNH sur le même nombre de tirs. En bon français, avec le nombre de tirs auxquels il a fait face depuis le début de la saison - seul David Rittich des Flames a vu plus de caoutchouc que lui - Hellebuyck aurait dû céder beaucoup plus fréquemment.

Tous ces chiffres sont surprenants, surtout que plusieurs prédisaient une saison difficile aux Jets à la ligne bleue. Des cinq défenseurs les plus utilisés l'an dernier, seul Josh Morrissey a revêtu le chandail de l'équipe cette année. Jacob Trouba, Tyler Myers, Ben Chiarot sont tous partis sous d'autres cieux, alors que Dustin Byfuglien est suspendu par l'équipe.

Cette saison, Neal Pionk, qui a été acquis des Rangers de New York en compagnie d'un choix de première ronde dans la transaction de Jacob Trouba, est l'arrière le plus utilisé, suivi par Morrissey. Derrière, Dmitry Kulikov, Tucker Poolman, Anthony Bitetto et Carl Dahlstrom ont été les autres défenseurs les plus en demande. Du lot, seul Kulikov a disputé plus de 38 parties dans la LNH l'an dernier (57). À vrai dire, les trois autres ont cumulé 91 matchs dans la LNH l'an dernier.

Bref, il y a un gros manque d'expérience et de talent à la ligne bleue. Jeudi soir, face aux Panthers de la Floride, c'est Nathan Beaulieu et Lucas Sbisa qui complétaient la troisième paire de défenseurs des Jets. Le premier a dû accepter un contrat d'un an d'une valeur d'un million $ afin de rester à Winnipeg l'été dernier, alors que le deuxième a été réclamé au ballotage le 23 octobre.

On peut même se demander si la situation en défensive n'affecte pas la tenue de l'attaque de l'équipe. Après avoir terminé au deuxième et septième rang pour les buts marqués lors des deux dernières saisons, les Jets sont présentement à égalité au 20e rang de la LNH. Les pertes de Trouba et de Byfuglien font mal en relance, ce qui force Hellebuyck à travailler un peu plus lorsque la rondelle reste dans sa zone.

Video: VAN@WPG: Hellebuyck vole Horvat sur la ligne du but

Et pourtant, malgré toutes ces failles en défensive, les Jets, avec une victoire de 4-3 contre les Panthers, ont remporté un cinquième gain en sept parties.

Est-ce le temps pour les poolers de se tourner vers Hellebuyck à moyen et long terme? 

Permettez-moi d'en douter, puisqu'il y a plusieurs signaux d'alarme dans son cas.

Premièrement, j'ai l'impression que les Jets seront rattrapés par la faiblesse de leur défensive. Depuis le début de la saison, les Jets ont remporté six de leurs 11 victoires alors que l'adversaire a décoché plus de lancers. Seulement sept équipes de la Ligue ont fait pire. 

De plus, les performances de Hellebuyck sont bien meilleures que celles qu'il a offertes dans les dernières saisons. L'an dernier, sa moyenne a été de 2,90 alors que son pourcentage d'arrêts était de ,913. Parmi les 31 gardiens les plus utilisés, il avait terminé au 27e rang pour le pourcentage de départs de qualité. À vrai dire, Hellebuyck coûtait des victoires aux Jets l'an dernier. C'est tout le contraire cette saison.

Les statistiques d'Hellebuyck en ce moment semblent impossibles à maintenir. Voilà pourquoi, malgré la qualité de son jeu, il ne perce pas le top-10 de ce classement.

Voici le classement des gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 3e

Pour la première fois, Binnington s'installe au sommet du classement. Ceux qui occupaient le sommet dans les dernières semaines, Marc-André Fleury et Pekka Rinne, connaissent des moments plus difficiles, tout comme leur équipe. Quant à Rask, il dispute moins de matchs que Binnington, dont les statistiques (9-2-4; MBA 2,35; %ARR. ,921) sont excellentes.

2. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 2e

3. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 6e 

Les performances des derniers matchs d'Holtby ont été ses meilleures de la saison, lui qui n'a cédé plus de deux buts qu'une fois à ses quatre derniers matchs. Les Capitals ne perdent plus, et Holtby est payant pour les poolers.

4. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 11e 

Il est l'un des gardiens les plus occupés de la LNH et les Canadiens n'ont perdu que deux fois en temps réglementaire lors de leurs neuf derniers matchs (6-2-1). Ses neuf victoires le placent à égalité au sommet de la LNH.

Video: CBJ@MTL: Price confirme la victoire en fusillade

5. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 1er 

6. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 4e

7. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 5e

8. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 8e

9. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 7e

10. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière : 12e 

11. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 13e

Sa fiche de 6-5-1 est menteuse, surtout lorsqu'on regarde la qualité de ses statistiques périphériques (MBA 2,12; %ARR. ,930). Après un lent début de saison, les Stars sont en montée. C'est le temps de le choisir dans votre pool avant que sa valeur n'explose.

12. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 9e

Les pertes de Sidney Crosby et de Kris Letang feront mal aux Penguins et à leur gardien partant dans les prochaines semaines.

Video: PIT@NYR: Murray parvient à voler Kreider

13. Petr Mrazek, CAR
La semaine dernière : 10e

14. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 18e

15. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 17e

16. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 21e

17. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 23e

18. Robin Lehner, CHI
La semaine dernière : 22e

19. Semyon Varlamov, NYI
La semaine dernière : 19e

20. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : 20e

21. Carter Hutton, BUF
La semaine dernière : 14e

22. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 16e

23. Mike Smith, EDM
La semaine dernière : 24e 

24. Sergei Bobrovsky, FLA
La semaine dernière : 15e 

Six victoires en 15 départs, c'est de loin insuffisant pour le gardien qui a signé un important contrat avec les Panthers l'été dernier. À titre comparatif, son adjoint, Samuel Montembeault, a trois gains en quatre départs.

25. Mackenzie Blackwood
La semaine dernière : 25e

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.