Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens de la LNH

Juuse Saros dissipe les doutes chez les Predators

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

C'est une nouvelle ère qui s'est amorcée cette saison chez les Predators de Nashville, alors qu'un autre gardien que Pekka Rinne a commencé la saison avec l'étiquette de gardien numéro un. Ce poste appartient à Juuse Saros, et jusqu'à présent, il n'a pas déçu.

À LIRE AUSSI : Le top-50 des défenseurs de la LNH | Le top-100 des attaquants de la LNH

Le portier a très bien paru lors de ses deux premières sorties de la saison, des victoires de 3-1 et 5-2 contre les Blue Jackets de Columbus. Sa moyenne de buts accordés est de 1,50 et son pourcentage d'arrêts de ,959, au deuxième rang de la LNH dans les deux catégories parmi les gardiens avec deux départs.

Il y a longtemps que Saros est perçu comme le futur des Predators devant le filet, mais il a dû attendre à sa cinquième saison pour enfin obtenir ce rôle dès le début de la campagne. Comme Nashville a repêché le prometteur Iarsolav Askarov avec le 11e choix du Repêchage 2020, Saros n'aura pas de nombreuses saisons pour prouver au reste de la LNH qu'il peut être un gardien d'élite.

Le Finlandais aurait logiquement dû obtenir le départ contre les Hurricanes de la Caroline, mardi, mais la rencontre a été reportée en raison de cas de COVID-19 chez les Hurricanes. La veille, c'est Rinne qui était d'office, et il a subi une défaite de 4-2 où il a cédé trois fois sur 23 lancers, ce qui lui donne un pourcentage d'arrêts de ,870. Il a mal paru sur l'un des buts des visiteurs.

Video: CBJ@NSH: Saros se dresse devant Nash
 

L'échantillon est faible, comme pour tous les autres gardiens dans ce palmarès, mais le début de saison de Saros est encourageant et donne raison à l'entraîneur-chef John Hynes, qui a pris la décision de reléguer le vétéran de 38 ans au poste d'adjoint après 12 saisons comme gardien numéro un de la formation.

Les Predators affrontent les Stars de Dallas à deux reprises ce week-end, vendredi et dimanche. Il n'est pas impossible, après une pause de cinq jours sans jouer, que Saros obtienne les deux départs. En plus, Nashville se retrouve dans une excellente position pour remporter les deux rencontres puisque les Stars n'ont pas encore joué un match cette saison, eux qui ont été durement frappés par la COVID-19. La cohésion risque de manquer pour la formation texane, qui commence à peine à recommencer l'entraînement. Les poolers devraient se tourner vers Saros pour ces deux rencontres.

Voici le top-25 des gardiens pour les poolers :

1. Andrei Vasilevskiy, Lightning de Tampa Bay
La semaine dernière : 1er

2. Jordan Binnington, Blues de St. Louis
La semaine dernière : 4e

3. Jacob Markstrom, Flames de Calgary
La semaine dernière : 9e

Markstrom connaît un excellent début de saison, avec une fiche de 2-0-1, une m.b.a. de 1,99 et un % arr. de ,935. Les Flames ont payé cher pour obtenir ses services sur le marché des joueurs autonomes, et jusqu'à présent, il leur en donne pour leur argent.

4. Philipp Grubauer, Avalanche du Colorado
La semaine dernière : 8e

Grubauer est très payant jusqu'à présent puisqu'il a joué les trois premiers matchs de la saison en raison de la blessure au bas du corps subie par son adjoint Pavel Francouz. Ce n'est pas l'idéal, puisqu'on a vu dans le passé que Grubauer n'avait pas l'endurance pour jouer un fort volume de matchs, lui qui est considéré comme fragile. Son équipe a d'ailleurs employé le troisième gardien, Hunter Miska, jeudi contre les Kings de Los Angeles. Tout de même, si Grubauer garde ce rythme, combiné aux succès de l'Avalanche, il mérite de se retrouver très haut dans ce classement.

5. Frederik Andersen, Maple Leafs de Toronto
La semaine dernière : 2e

Comme pour son équipe, Frederik Andersen connaît des hauts et des bas en ce début de saison. Les Maple Leafs peuvent exploser à tout moment, ce qui devrait donner beaucoup de points de victoire à Andersen, qui obtient la grande majorité des départs. Restons calmes dans son cas.

6. Carter Hart, Flyers de Philadelphie
La semaine dernière : 3e

7. Carey Price, Canadiens de Montréal
La semaine dernière : 5e

La fiche de Price pourrait être meilleure, lui qui a perdu deux de ses trois départs en fusillade. Ses coéquipiers ont été indisciplinés et Price en paye le prix, puisqu'il est le gardien qui a accordé le plus de buts en avantage numérique, à égalité avec Binnington - qui a toutefois joué un match de plus. L'offensive du CH fonctionne à plein régime, et si la discipline est au rendez-vous, Price sera payant.

Video: MTL@EDM: Price ferme la porte contre McDavid
 

8. Connor Hellebuyck, Jets de Winnipeg
La semaine dernière : 7e

9. Juuse Saros, Predators de Nashville
La semaine dernière : 12e

10. Robin Lehner, Golden Knights de Vegas
La semaine dernière : 11e

11. Tuukka Rask, Bruins de Boston
La semaine dernière : 13e

12. Marc-André Fleury, Golden Knights de Vegas
La semaine dernière : 15e

13. Sergei Bobrovsky, Panthers de la Floride
La semaine dernière : 16e

14. Anton Khudobin, Stars de Dallas
La semaine dernière : 17e

15. Semyon Varlamov, Islanders de New York
La semaine dernière : 23e

Les Islanders ont eu l'habitude dans les dernières années d'alterner les départs entre leurs deux gardiens, mais jusqu'à présent, c'est Varlamov qui a eu la majorité des départs. Un bon choix puisqu'il est parfait, avec une fiche de 3-0-0.

16. Ilya Samsonov, Capitals de Washington
La semaine dernière : 6e

Son début de saison est décevant, et maintenant, il ratera au moins quatre matchs en raison du protocole de COVID-19 de la LNH. Impossible de le garder dans le haut de ce classement malgré son potentiel.

17. Darcy Kuemper, Coyotes de l'Arizona
La semaine dernière : 14e

18. Cam Talbot, Wild du Minnesota
La semaine dernière : 22e

Le Wild connaît un bon début de saison, et Talbot est sans contredit leur numéro un, avec sa fiche de 2-1-0, sa m.b.a. de 2,27 et son % arr. de ,926. Si ça se poursuit, il pourrait être payant pour les poolers qui l'ont pris en fin de repêchage.

19. Petr Mrazek, Hurricanes de la Caroline
La semaine dernière : 20e

20. Igor Shesterkin, Rangers de New York
La semaine dernière : 18e

21. James Reimer, Hurricanes de la Caroline
La semaine dernière : 19e

22. Tristan Jarry, Penguins de Pittsburgh
La semaine dernière : 10e

Il a connu un début de saison catastrophique, si bien qu'après deux matchs, Casey DeSmith, qui était dans la Ligue américaine l'année dernière, s'est emparé du poste de partant. Jarry avait démontré de bonnes choses l'an dernier, mais puisque DeSmith a bien fait dernièrement, les deux gardiens risquent de se diviser les départs si Jarry retrouve ses sens.

23. Mackenzie Blackwood, Devils du New Jersey
La semaine dernière : N.C.

Les Devils surprennent en ce début de saison, et Blackwood en est grandement responsable, puisqu'il a une fiche de 2-0-1 avec une m.b.a. de 1,90 et un % arr. de ,948. En plus, l'annonce de la retraite de Corey Crawford lui assure encore plus de départs cette année. Malheureusement, il a été placé sur le protocole de COVID-19 jeudi, ce qui lui fera manquer quelques rencontres. Tout de même, il a sa place dans ce classement.

Video: BOS@NJD: Blackwood frustre Frederic et Ritchie
 

24. Linus Ullmark, Sabres de Buffalo
La semaine dernière : 21e

25. Mikko Koskinen, Oilers d'Edmonton
La semaine dernière : N.C.

La blessure de Mike Smith et l'absence d'un troisième gardien de qualité chez les Oilers signifient que Koskinen devrait voir beaucoup d'action dans les prochaines semaines. Il est capable du meilleur et - surtout - du pire, mais pour les poolers, il devrait quand même obtenir sa part de victoires, surtout si l'offensive d'Edmonton se réveille. Il peut donc être un choix intéressant dans les pools qui ne récompensent que les victoires.

Ont quitté le top-25 :

Ilya Sorokin, Islanders de New York
John Gibson, Ducks d'Anaheim


Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.