Skip to main content

Poolers : Le top-25 des gardiens

Malgré la fin du calendrier qui approche, le répit attendra pour plusieurs gardiens

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

À l'approche des séries éliminatoires, certaines équipes auraient avantage à reposer leur gardien partant en vue d'un printemps qui pourrait être long, mais surtout pour éviter les blessures. Mais avec deux semaines à faire à la saison, plusieurs équipes ne peuvent se permettre ce luxe, puisque l'allure des séries éliminatoires est loin d'être connu. 

En ce 25 mars, 19 équipes sont encore dans le portrait réaliste des séries éliminatoires, c'est-à-dire qu'elles sont parmi les huit meilleures équipes de leur association où elles sont à trois points ou moins de la deuxième place de quatrième as. De ces 19 équipes, les Golden Knights de Vegas, les Blue Jackets de Columbus et les Stars de Dallas ont vu leur gardien partant se retrouver à l'infirmerie récemment et ainsi rater quelques matchs. Pour le bien de cette analyse, nous les retirerons de l'équation. 

Donc, depuis le 10 mars, parmi ces 16 équipes, neuf ont utilisé leur gardien partant lors de 75 pour cent dans leurs matchs : 

Les Penguins de Pittsburgh (Matt Murray) 
Les Canadiens de Montréal (Carey Price)
Les Jets de Winnipeg (Connor Hellebuyck)
Le Wild du Minnesota (Devan Dubnyk)
Les Coyotes de l'Arizona (Darcy Kuemper)
L'Avalanche du Colorado (Philipp Grubauer)
Les Predators de Nashville (Pekka Rinne)
Le Lightning de Tampa Bay (Andrei Vasilevskiy)
Les Capitals de Washington (Braden Holtby)

Pour les poolers hebdomadaires, retenez le nom de ces équipes pour la prochaine semaine. Elles sont celles qui devraient utiliser leur gardien numéro un à profusion puisqu'elles sont à la chasse d'un objectif précis, que ce soit une place en séries, l'avantage de la patinoire ou encore un record de Ligue.

POOLERS : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs

En effet, le Lightning pourrait devenir l'équipe ayant remporté le plus de victoires en une saison dans l'histoire de la LNH. Le record est de 62 et il appartient aux Red Wings de Detroit de 1995-1996. Avec la défaite de samedi contre les Blues de St. Louis, Tampa Bay a besoin de quatre gains pour égaler cette marque et cinq pour la battre… avec six matchs à faire à la saison.

Ce n'est pas impossible pour une telle puissance, mais les adversaires de Tampa Bay cette semaine seront les Bruins de Boston et les Capitals de Washington. Ce ne sera pas de la tarte. Si le Lightning devait subir deux défaites, on peut s'attendre à ce que Vasilevskiy obtienne congé à quelques occasions lors des quatre rencontres prévues durant de la dernière semaine d'activités de la LNH.

Pour les autres formations de cette liste, seuls les Jets se retrouvent avec un coussin assez confortable qui pourrait les convaincre d'utiliser Laurent Brossoit plutôt que Hellebuyck. Les Jets ont signé une victoire convaincante sur les Predators samedi, ce qui leur permet d'avoir une avance de quatre points sur Nashville au premier rang de la section Centrale, en plus d'avoir disputé un match de moins. 

Video: NSH@WPG: Brossoit réalise une série d'arrêts

Ailleurs dans la Ligue, certaines formations ont commencé à donner du répit à leur gardien. C'est le cas chez les Maple Leafs de Toronto, où Frederik Andersen a amorcé cinq des sept dernières parties, tout comme Martin Jones à San Jose… où l'équipe vient de perdre ses cinq dernières rencontres.

Quant aux Bruins de Boston, aux Hurricanes de la Caroline, aux Islanders de New York et aux Flames de Calgary, ils ont poursuivi leur stratégie d'alterner les départs entre leurs deux gardiens, stratégie qui leur a bien servi puisque les quatre équipes sont à l'heure actuelle qualifiées pour les séries éliminatoires.

Finalement, il reste le cas des Blues de St. Louis, qui, comme les Sharks et les Maple Leafs, ont utilisé leur gardien numéro un, Jordan Binnington, dans cinq de leurs sept derniers matchs. Or, contrairement aux deux autres équipes, les Blues peuvent encore regarder vers le haut. Ils ne sont qu'à deux points des Predators au deuxième échelon de la section Centrale, mais en plus, ils ont un match en main et ils détiennent le bris d'égalité. 

Video: TBL@STL: Binnington vole Johnson sur le retour

En plus, les Blues ont l'un des calendriers les plus avantageux d'ici à la fin de la saison puisqu'ils affronteront cinq équipes qui ne participent pas aux séries éliminatoires en ce moment (New York, New Jersey, Chicago, Philadelphie et Vancouver). Ils ont aussi rendez-vous avec l'Avalanche du Colorado, 17e dans la LNH.

Bref, avec six matchs sur sept qui semblent à leur portée, les Blues peuvent effectuer une spectaculaire remontée au classement et s'assurer de l'avantage de la patinoire en première ronde. Je m'attends à ce que Jordan Binnington n'ait pas droit à beaucoup de congés d'ici à la fin de la saison. Voilà pourquoi il prend le 11e rang dans ce classement.

 

Voici le top-25 des gardiens de la LNH pour les poolers :

1. Andrei Vasilevskiy, TBL
La semaine dernière : 1er

2. Connor Hellebuyck, WPG
La semaine dernière : 6e
Hausse vertigineuse pour Hellebuyck dans ce classement cette semaine. Deux raisons peuvent l'expliquer : les Jets semblent en voie de terminer la saison sur une bonne note, tout comme le gardien, qui a une m.b.a. de 1,98 et un % arr. de ,941 à ses six derniers matchs. Mais c'est aussi qu'il est le seul gardien parmi les cinq premiers de ce classement dont l'équipe offre des performances constantes et qui est employé dans la grande majorité des matchs des siens en ce moment.

3. Frederik Andersen, TOR
La semaine dernière : 3e
Les Maple Leafs offrent du jeu couci-couça, et l'adjoint d'Andersen, Garret Sparks, vient de perdre ses quatre derniers départs. L'option de reposer Andersen semble soudainement moins intéressante pour Mike Babcock. 

4. Marc-André Fleury, VGK
La semaine dernière : 3e
Ironiquement, le fait qu'il est blessé pourrait lui permettre de se reposer, lui qui a été un des gardiens les plus occupés cette saison. Malcolm Subban a bien fait en son absence.

5. Braden Holtby, WSH
La semaine dernière : 5e

6. Matt Murray, PIT
La semaine dernière : 7e

7. Tuukka Rask, BOS
La semaine dernière : 9e

8. Martin Jones, SJS
La semaine dernière : 4e
Jones n'a remporté aucun de ses quatre derniers départs, avec une m.b.a. de 4,12 et un pourcentage d'arrêts de ,871. Son adjoint Aaron Dell n'a pas fait mieux en deux rencontres. Bref, ça n'augure rien de bon à l'approche des séries éliminatoires pour les Sharks.

9. Carey Price, MTL
La semaine dernière : 10e

10. Pekka Rinne, NSH
La semaine dernière : 8e

11. Jordan Binnington, STL
La semaine dernière : 16e

12. Ben Bishop, DAL
La semaine dernière : 11e

13. Thomas Greiss, NYI
La semaine dernière : 14e

14. Robin Lehner, NYI
La semaine dernière: 13e

15. David Rittich, CGY
La semaine dernière : 14e

16. Philipp Grubauer, COL
La semaine dernière : 24e
Il vient de connaître deux excellentes semaines et il est la raison pour laquelle l'Avalanche est actuellement qualifiée pour les séries éliminatoires malgré l'absence de Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog.

17. Jaroslav Halak, BOS
La semaine dernière : 20e

18. Darcy Kuemper, ARI
La semaine dernière: 15e

19. Curtis McElhinney, CAR
La semaine dernière : 18e

20. Sergei Bobrovsky, CBJ
La semaine dernière : 17e

21. Devan Dubnyk, MIN
La semaine dernière : 22e

22. Corey Crawford, CHI
La semaine dernière : 19e

23. John Gibson, ANA
La semaine dernière : 21e

24. Jacob Markstrom, VAN
La semaine dernière : 23e

25. Carter Hart, PHI
La semaine dernière : 25e


À surveiller

Louis Domingue, TBL
Si Vasilevskiy venait qu'à obtenir sa part de congés d'ici à la fin de la campagne, les poolers quotidiens voudront se tourner vers Domingue. Non seulement est-il disponible à faible prix, mais devant lui, le Lightning reste le Lightning, une des équipes les plus dominantes des dernières décennies dans la LNH. Même avec des performances correctes, il devrait amasser des points de victoire.

 
Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.