Skip to main content

Les plus belles surprises au classement de la LNH au quart de la saison

Rares sont ceux qui avaient prédit que les Sabres de Buffalo se retrouveraient si près du sommet du classement général

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Le fait de voir les Predators de Nashville et le Lightning de Tampa Bay occuper les deux premiers rangs du classement général de la LNH après le quart de la saison ne représente une surprise pour personne. Par contre, certaines équipes se retrouvent dans une position où peu d'observateurs les voyaient avant le début de la campagne.
 

LNH.com vous propose aujourd'hui une liste des cinq plus belles surprises en ce début de saison.

À LIRE AUSSI: Poolers: Top 25 gardiens | Boucher: «Nommez-moi un bon gardien, je vous nommerai un bon entraîneur»

Sabres de Buffalo (deuxième rang section Atlantique : 16-6-2, 34 points - neuf victoires de suite)

Comment expliquer les succès de cette équipe qui avaient terminé la saison 2017-18 au tout dernier rang du classement général? Les Sabres avaient cumulé une fiche de 25-45-12 pour un total de 64 points, mais voilà qu'ils en ont déjà récolté 34 en 24 matchs cette année.

La formation de Phil Housley est sur une lancée incroyable de neuf victoires consécutives. De ces neuf victoires, six ont été acquises au-delà du temps réglementaire (trois en tirs de barrage, trois en prolongation), comme quoi cette équipe n'abandonne jamais.

L'arrivée de Jeff Skinner (26 points) n'est pas étrangère aux succès des Sabres. L'attaquant de 26 ans, acquis des Hurricanes de la Caroline l'été dernier, a développé une belle chimie avec le jeune Jack Eichel (28 points). Ensemble, ils ont amassé 54 points, dont 23 buts.

Video: BUF@DET: Skinner récupère le retour et compte en AN

La renaissance de Jason Pominville aussi y est pour quelque chose. Le vétéran de 35 ans, qui a souvent été appelé à évoluer avec Skinner et Eichel, a récolté 18 points en 24 matchs. Il est en voie de connaître sa meilleure saison depuis 2011-12 (73 points).

Devant le filet, Carter Hutton fait du bon boulot, lui qui s'est amené à titre de joueur autonome au cours de la saison morte. Il est appuyé par une jeune défensive qui compte sur Rasmus Ristolainen (24 ans) et Rasmus Dahlin (18 ans). Si les jeunes continuent de bien progresser, les Sabres seront une équipe à surveiller dans les prochaines années.

Flames de Calgary (premier rang section Pacifique : 14-9-1, 29 points - 6-4-0 à leurs 10 derniers matchs)

Les Flames aussi avaient raté les séries l'an dernier, terminant la campagne avec 84 points, soit 11 de retard sur la dernière place donnant accès à la danse du printemps. Glen Gulutzan a perdu son emploi et Bill Peters s'est amené à la barre de l'équipe. Son message semble bien passer. La formation albertaine compte sur un des meilleurs trios de la LNH en Johnny Gaudreau, Sean Monahan et Elias Lindholm, à qui s'ajoute Matthew Tkachuk, le meneur du deuxième trio.

À eux quatre, ils revendiquent 44 des 81 buts marqués par les Flames, qui comptent sur la deuxième meilleure attaque de l'Association de l'Ouest. Défensivement, le vieux routier, Mark Giordano, âgé de 35 ans pilote une unité très solide composée de T.J. Brodie, Travis Hamonic et Noah Hanifin, entre autres.

Video: COL@CGY: Giordano donne l'avance aux Flames

Devant le filet, Mike Smith ne répond pas tout à fait aux attentes (6-7-1; moyenne de 3,29, taux d'efficacité de ,883), mais David Rittich, qui n'a jamais été repêché, semble être le nouveau sauveur. Le gardien de 26 ans a remporté huit de ses dix départs, en plus de se classer dans le top 5 de la ligue au niveau de la moyenne (2,04) et du pourcentage d'arrêts (,930).  

Avalanche du Colorado (troisième rang section Centrale : 13-6-4, 30 points - quatre victoires de suite)

Pour résumer le début de saison de l'Avalanche, il suffit d'utiliser trois noms : Mikko Rantanen (38 points), Nathan MacKinnon (35 points) et Gabriel Landeskog (26 points). Les deux premiers occupent respectivement les deux premières places de la liste des meilleurs pointeurs de la LNH, tandis que le troisième est non loin derrière.

Video: DAL@COL: Rantanen à MacKinnonqui ouvre la marque

Ensemble, ils forment probablement le meilleur trio du circuit, du moins le plus redoutable. Ils ont marqué 39 des 86 buts de leur équipe, ce qui équivaut à tout près de 50 pour cent du total de l'équipe. Leur production permet également à l'Avalanche de compter sur la meilleure unité en supériorité numérique (30,4 pour cent).

Or, si ce trio finit par s'essouffler, la production secondaire est-elle suffisamment étoffée pour maintenir la cadence? Derrière Landeskog, l'attaquant le plus productif a 18 points (Alexander Kerfoot) et le meilleur marqueur compte sept buts (Carl Soderberg). 

Rangers de New York (troisième rang section Métropolitaine : 12-10-2, 26 points - 6-3-1 à leurs 10 derniers matchs)

Le 8 février 2018, les Rangers envoyaient une lettre à leurs partisans, provenant du président Glen Sather et du directeur général, Jeff Gorton, pour les aviser que l'équipe entrait dans une phase de reconstruction. Bien voilà que moins de dix mois plus tard, les Rangers ressemblent à tout sauf ça.

La formation new-yorkaise est à un point de la dernière place donnant accès aux séries et a remporté six de ses dix derniers matchs. Chris Kreider (20 points) et Mika Zibanejad (19 points) s'occupent de l'attaque chez les Rangers, tandis qu'en défense, le jeune Neal Pionk impressionne. À 23 ans, il n'a jamais été repêché, mais domine tous les autres défenseurs du club avec une récolte de 15 points en 22 matchs.

Video: NYI@NYR: Pionk bat Lehner d'un boulet

Devant le filet, Henrik Lundqvist ne semble pas avoir dit son dernier mot. Il n'a pas le dossier le plus reluisant de la ligue (8-7-2) au chapitre des victoires, mais sa moyenne de buts alloués (2,63) et son taux d'efficacité (,920) prouvent que le vétéran de 36 ans a encore de l'énergie dans le réservoir. Voyons voir combien de temps les Rangers tiendront ce rythme.

Canadiens de Montréal (cinquième rang section Atlantique : 11-8-5, 27 points)

Oui, la séquence actuelle de quatre défaites consécutives et la fiche de l'équipe dans les dix derniers matchs (3-4-3) risquent de faire perdre aux Canadiens de Montréal sa place dans ce top 5, si la situation ne se replace pas rapidement.

Or, un fait demeure, personne ne voyait le CH avoir une fiche supérieure à ,500 au quart de la saison. Max Domi (26 points) est la bougie d'allumage de cette équipe et sa performance semble avoir inspiré Jonathan Drouin (20 points) et Tomas Tatar (19 points).

Video: BOS@MTL : Drouin marque sur une belle montée

Le problème est plutôt défensif. Le retour de Shea Weber fera donc le plus grand bien à cette défensive, qui en arrache depuis le début de l'année, ayant accordé le troisième plus haut total de buts à l'adversaire dans l'Association de l'Est (81). Les performances de Carey Price (7-6-4; moyenne de 3,16 et taux d'efficacité de ,897) y sont assurément pour quelque chose. Claude Julien espère que la présence de Weber aura un impact immédiat.

Les exclus qui poussent

Les Islanders de New York (troisième rang section Métropolitaine : 12-8-2, 26 points) devaient avoir de la difficulté à se remettre du départ de John Tavares sur le marché des joueurs autonomes. Les hommes de Barry Trotz ne semblent pas avoir reçu le mémo, car ils seraient du tournoi printanier s'il s'amorçait aujourd'hui.

Les Red Wings de Detroit (sixième rang section Atlantique : 10-10-3, 23 points) n'étaient pas loin. Après un début de saison lamentable, ils ont repris du poil de la bête, avec six gains à leurs dix derniers matchs.

Les Canucks de Vancouver (cinquième rang section Pacifique : 11-13-2, 24 points) auraient également pu faire partie de ce palmarès, avec un début de saison remarquable, mais la séquence de huit défaites consécutives des dernières semaines leur aura fait perdre des plumes. 
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.