Skip to main content

Sous la loupe : Bruins vs Blue Jackets, match no 3

Le défi pour Boston à Columbus est de rendre la foule silencieuse au plus tôt et de trouver une façon de stopper Panarin

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

COLUMBUS - Les amateurs de hockey de Columbus piaffent d'impatience. Plus que quelques heures et ils verront leurs Blue Jackets livrer le premier match de deuxième tour en séries éliminatoires de leur histoire à la maison.

Le Nationwide Arena sera le théâtre du match no 3 de la série de l'Association Est contre les Bruins de Boston, mardi (19h HE; TVAS, CBC, NBCSN, SN).

À LIRE AUSSI : Texier garde la tête hauteLes Bruins pourraient modifier leur premier trio pour relancer PastrnakMarchand et Bergeron, comme Kucherov et StamkosJones, le « moteur » des Blue Jackets

La série quatre de sept est à égalité 1-1.


Voici 5 points à surveiller :


1. Le septième joueur


Justement, la foule galvanisera les Blue Jackets et, s'il fallait qu'ils marquent les premiers, ce serait le délire. Le défi des Bruins est de la rendre silencieuse au plus tôt.

L'erreur à ne pas commettre pour les Blue Jackets est de ne pas verser dans la surexcitation et de tenter de trop en faire.

« Je ne veux pas enlever l'enthousiasme de mes joueurs », a insisté pour dire l'entraîneur John Tortorella, en disant s'en remettre à leur bon jugement.

Du côté des Bruins, on souligne qu'on a composé avec une foule hostile à Toronto au premier tour des séries.

« Camper le rôle de méchant peut faire diminuer la pression, a soumis le défenseur Charlie McAvoy. Vous êtes à l'étranger, les gars passent du temps ensemble et on peut mieux tous nous recentrer sur la tâche à accomplir. »


2. Les agresseurs agressés


De l'aveu même de l'entraîneur Bruce Cassidy, les Bruins ont été les « agresseurs » dans le match no 2. Ils auraient intérêt à mieux canaliser leur énergie parce qu'à continuer de frapper à ce rythme, ils pourraient tomber à plat avant la fin de la série.

La carte de l'intimidation n'effraie pas les Blue Jackets, qui ont d'ailleurs eu le meilleur 89-73 dans les mises en échec jusqu'à maintenant.

Les Blue Jackets se disent même que ça pourrait les avantager parce que les Bruins ont eu moins de temps de récupération qu'eux après le premier tour des séries.


3. L'indice Panarin


Le talentueux Artemi Panarin s'est inscrit à la marque dans les six premiers matchs des Blue Jackets en séries. 

Il a été la vedette individuelle de l'équipe à l'attaque dans la deuxième rencontre avec deux buts et une passe. Les Bruins doivent resserrer la couverture à l'endroit du Russe, surtout en infériorité numérique.

Video: CBJ@BOS, #2: Panarin l'égalise avec un boulet

Les Blue Jackets, quant à eux, ont tenu en respect les gros canons des Bruins jusqu'à maintenant. Brad Marchand et Patrice Bergeron n'ont pas encore récolté de point.


4. L'indice Pastrnak


David Pastrnak devrait avoir le même impact que Panarin chez les Bruins. L'entraîneur Cassidy devrait poursuivre les expérimentations avec lui au début du match no 3. Après avoir amorcé la série aux côtés de David Krejci et de Jake DeBrusk, et d'avoir retrouvé Marchand et Bergeron pour le début de la deuxième rencontre, le Tchèque âgé de 22 ans devrait avoir Marcus Johansson et Charlie Coyle comme nouveaux comparses. Ce serait une combinaison intéressante parce que Johansson et Coyle connaissent du succès ensemble. D'ailleurs, Pastrnak a marqué en jouant avec ces deux-là, samedi.

Video: CBJ@BOS, #2: Pastrnak fait 2-1 sur un rebond fortuit


5. Kuhlman, Texier et Kuraly


Deux entraîneurs, deux philosophies. Si Tortorella refuse systématiquement de discuter d'éventuels changements dans la formation, son homologue Cassidy ne fait pas de cachette. Cassidy a annoncé que Karson Kuhlman remplacera Chris Wagner à l'attaque.

Chez les Blue Jackets, l'attaquant recrue français Alexandre Texier sera retranché pour la première fois depuis qu'il a joint l'équipe. Une décision qui s'est prise quelques instants avant le match.

Son coéquipier Pierre-Luc Dubois a peut-être vendu la mèche en affirmant mardi matin que l'équipe a beaucoup de profondeur et que Texier devait demeurer prêt.

Laissé de côté samedi, Ryan Dzingel réintègrera la formation. Alexander Wennberg, qui avait pris la place de Dzingel, pourrait continuer d'en faire partie parce que Tortorella apprécie son jeu en infériorité numérique.

Pour revenir aux Bruins, l'attaquant Sean Kuraly va vivre un moment fort en jouant en séries dans sa ville natale contre l'équipe qu'il a idolâtrée au cours de sa jeunesse.

Video: TOR@BOS, #7: Kuraly bat Andersen dans la lucarne

« Je venais souvent voir les Blue Jackets à l'oeuvre. J'ai assisté au premier match de l'histoire de l'équipe en séries contre les Red Wings de Detroit en 2009 », a mentionné Kuraly, qui était alors âgé de 15 ans.

Formation prévue des Bruins
Brad Marchand - Patrice Bergeron - Danton Heinen
Jake DeBrusk - David Krejci- Karson Kuhlman
Marcus Johansson - Charlie Coyle - David Pastrnak
Joakim Nordstrom - Sean Kuraly - Noel Acciari

Zdeno Chara - Charlie McAvoy
Torey Krug - Brandon Carlo
Matt Grzelcyk - Connor Clifton

Tuukka Rask
Jaroslav Halak

Retranchés: David Backes, Chris Wagner, Steven Kampfer
Blessés: Kevan Miller (bas du corps), John Moore (bas du corps)

Formation prévue des Blue Jackets
Artemi Panarin -- Pierre-Luc Dubois -- Cam Atkinson
Nick Foligno -- Matt Duchene -- Josh Anderson
Ryan Dzingel -- Alexander Wennberg -- Oliver Bjorkstrand
Brandon Dubinsky -- Boone Jenner -- Riley Nash

Zach Werenski -- Seth Jones
Dean Kukan -- David Savard
Scott Harrington -- Adam Clendening

Sergei Bobrovsky
Joonas Korpisalo

Retranchés: Keith Kinkaid, Andrew Peeke, Markus Hannikainen, Vladislav Gavrikov, Lukas Sedlak, Alexandre Texier, Eric Robinson
Blessés: Ryan Murray (haut du corps), Adam McQuaid (haut du corps), Markus Nutivaara (haut du corps)

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.