Skip to main content

Une défensive de moins en moins jeune chez les Sénateurs

D.J. Smith fait grandement confiance à ses vétérans pour patrouiller sa ligne bleue

par Siniša Šindik / Collaborateur indépendant LNH.com

Un des plus beaux espoirs en défensive chez les Sénateurs d'Ottawa, Erik Brannstrom, a été retourné dans la Ligue américaine, jeudi matin. Avec ce récent mouvement de personnel, on constate que la jeune brigade défensive ottavienne devient de moins en moins jeune.

En plein cycle de reconstruction, les Sénateurs cherchent à offrir à chacun de leurs jeunes arrières la meilleure situation possible, ainsi que le plus grand temps de glace afin d'accélérer leur développement. Il semble que pour plusieurs d'entre eux, ce temps de glace ne sera pas obtenu dans la Ligue nationale à court terme.

À LIRE AUSSI: Les Sénateurs en arrachent loin du confort de leur foyerBorowiecki stoppe un vol au cours de sa journée de congé à Vancouver

Avec le départ de Brannstrom, et lorsque tout le monde sera en santé, les principaux défenseurs à Ottawa risquent d'être Thomas Chabot, Dylan DeMelo, Nikita Zaitsev, Mark Borowiecki, Ron Hainsey, Cody Goloubef (pourrait se joindre l'équipe à Philadelphie) et Christian Wolanin (devrait revenir au jeu en janvier). 

La moyenne d'âge de ce groupe est de 28 ans. Ron Hainsey du haut de ses 38 ans - il en aura 39 en mars prochain - Borowiecki et Goloubef, tous deux à 30 ans, aident à gonfler cette statistique.

Pour l'instant, Maxime Lajoie (22 ans) se retrouve avec l'équipe, mais son temps d'utilisation laisse croire qu'il retournera parfaire son apprentissage dans la LAH sous peu. Le jeune homme a été utilisé à peine plus de sept minutes contre les Oilers d'Edmonton, mercredi soir. 

Outre Brannstrom et Lajoie, on retrouve parmi les meilleurs espoirs de l'organisation à la ligne bleue deux choix de première ronde de l'équipe au cours des deux dernières années: Lassi Thompson (19e au total en 2019), qui évolue en Finlande, et Jacob Bernard-Docker (26e au total en 2018), qui se trouve dans la NCAA.

L'entraîneur-chef des Sénateurs trouve que les jeunes joueurs ont souvent de la difficulté à rester calmes mentalement.

« Je pense que c'est plus difficile mentalement que physiquement quand on est jeune, surtout quand il y a beaucoup de matchs en peu de temps, avait déclaré Smith avant la rencontre face aux Oilers. Parfois, il est préférable de prendre un pas de recul et de regarder le match du haut des gradins avant de revenir au jeu. »

Smith et ses anciens Maple Leafs

Même si Chabot (22 ans) demeure le général de cette brigade défensive, avec une moyenne de temps d'utilisation dépassant les 25 minutes par match, il arrive parfois que son aîné de 16 ans, Hainsey, passe plus de temps que lui sur la patinoire.

Cela s'est d'ailleurs produit lors du match face à Connor McDavid et ses Oilers. Le vétéran de 38 ans a passé tout près de 24 minutes sur la surface glacée (23:45), comparativement à 21:04 pour Chabot. 

En début de saison, Smith avait clairement identifié qu'il allait offrir beaucoup de responsabilités à Hainsey, lui offrant notamment le « A » sur son chandail. Les deux hommes se connaissent bien alors qu'ils étaient tous les deux avec les Maple Leafs de Toronto l'an dernier. 

« […] Ce sera leur équipe éventuellement (les jeunes), mais ils doivent d'abord apprendre comment ça se passe dans la LNH, avait mentionné Smith en début de saison. Je pense qu'avec un joueur comme (Hainsey), qui a fait le tour de la ligue, qui a joué plus de 1000 matchs, il pourra répondre aux questions difficiles après des matchs où nous n'avons pas été à la hauteur. Je ne veux pas que les jeunes aient à faire ça. Ils vont apprendre de lui et lorsque ce sera le temps de prendre la relève, ils seront prêts. »

En 29 matchs cette saison, le vétéran défenseur américain a récolté seulement cinq points, mais il a tout de même réussi à maintenir un différentiel positif de plus-3, et ce, malgré les déboires défensifs de sa formation (différentiel de moins-15 au chapitre des buts marqués et concédés).

Video: OTT@NYR : Tkachuk sert une sublime passe à Hainsey

Même son de cloche pour Zaitsev, que Smith connaît également de son temps avec les Maple Leafs. Le défenseur russe de 28 ans est un des principaux hommes de confiance de son entraîneur, alors que ce dernier l'utilise en moyenne pendant près de 23 minutes par match. 

En 28 rencontres, le défenseur droitier a vu moins de 20 minutes d'action à seulement quatre reprises cette année. Tout comme Hainsey, Zaitsev a réussi à se maintenir dans le positif, avec un différentiel de plus-1. C'est un joueur apprécié dans le vestiaire.

« (Zaitsev) fait ses affaires, il est tranquille dans son coin. Il est en quelque sorte un leader silencieux pour nous en défensive », avait déclaré DeMelo au sujet de son coéquipier au Ottawa Sun. 

La défensive des Sénateurs a été mise à rude épreuve récemment, en accordant 15 buts en trois matchs, avant de réussir à contenir McDavid et compagnie à seulement deux filets et ainsi retrouver le chemin de la victoire (5-2 contre Edmonton). 

Les hommes de D.J. Smith tenteront de bâtir sur ce gain, eux qui sont présentement à Philadelphie où ils compléteront leur séjour de cinq matchs sur la route (1-3-0), samedi après-midi face aux Flyers.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.