Skip to main content

Un autre rêve de « ti-cul » pour Xavier Ouellet

Le défenseur qui a grandi près de Montréal a hâte de participer à un match d'ouverture des Canadiens à domicile

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Le défenseur Xavier Ouellet a réalisé un rêve à son premier camp d'entraînement dans la LNH chez les Red Wings de Detroit en 2011, en côtoyant son idole d'enfance Nicklas Lidstrom.
 

Le Français d'origine, né à Bayonne, mais qui a grandi à Terrebonne près de Montréal, va concrétiser un autre rêve de « ti-cul » sept ans plus tard, jeudi, en prenant part au match inaugural des Canadiens de Montréal à domicile.

À LIRE AUSSI: Les Kings pour le premier match à domicile

« J'ai vraiment hâte. Je compte les dodos depuis un bout de temps », a lancé Ouellet, mercredi, à quelques heures de la visite des Kings de Los Angeles au Centre Bell.

Le patineur âgé de 25 ans, qui a pris part aux deux premiers matchs de l'équipe à l'étranger, a dit qu'il va pouvoir compter sur le soutien d'un fort contingent de membres de sa famille et d'amis.

Video: MTL@TOR: Ouellet marque son deuxième but du match

« Je suivais les Canadiens dans mon enfance, même si Nicklas Lidstrom des Red Wings était mon joueur préféré, a-t-il expliqué. C'est évidemment une grosse affaire que de porter l'uniforme tricolore. »

Ouellet a remporté son pari en méritant un poste en défense au terme du camp d'entraînement.

Fort d'un bagage de 141 matchs dans la LNH, tous joués dans l'uniforme des Red Wings, il s'était pourtant présenté en ayant tout à perdre, avec en poche un contrat à deux paliers de salaire. On pouvait plus facilement le céder dans les rangs mineurs. Mais il a impressionné au point de ravir le poste au vétéran Karl Alzner.

« J'estime être un meilleur joueur que je l'étais chez les Red Wings, a-t-il avancé. J'ai amélioré mon coup de patin et mon agilité sur la glace. »

Il a trouvé que la période de transition s'est effectuée toute en douceur pour lui.

« C'était un nouveau départ, avec une nouvelle équipe, de nouveaux coéquipiers et entraîneurs. Par après, ça reste du hockey. J'estime que je cadre bien dans le style de jeu rapide que les Canadiens veulent pratiquer. La relance est un de mes principaux atouts. »

Une autre qualité qui joue en sa faveur, c'est qu'il peut évoluer tant du côté droit que du côté gauche. Avec le vétéran Jordie Benn, il évolue du côté gauche.

« Xavier est formidable, a lancé Benn en entrevue. Nous sommes à l'aise ensemble. Je touche du bois pour que ça continue. Il se crée une belle cohésion entre nous. J'espère que ça va se poursuivre. » 

Ouellet et Benn n'ont que de bons mots à l'endroit du nouvel entraîneur des défenseurs, Luke Richardson.

« Les petits trucs qu'il apporte font du sens. Nous y prêtons une oreille attentive. Ce qui est plaisant avec lui, c'est que la communication est facile avec lui. On peut échanger sur des stratégies, c'est ce qui fait qu'il est un bon "coach". »

« Il fait preuve de beaucoup de sagesse, a renchéri Benn. Il nous laisse en quelque sorte jouer, mais il n'hésite pas ensuite à relever les aspects que nous pouvons améliorer ou les tendances de nos adversaires. Il est très méticuleux et vigilant. » 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.