oilers_051424b

EDMONTON – Evan Bouchard a inscrit le but gagnant avec 39 secondes à jouer en troisième période et les Oilers d’Edmonton ont soutiré une victoire dramatique de 3-2 aux Canucks de Vancouver dans le match no 4 de la série de deuxième ronde au Rogers Place, mardi.

Brock Boeser avait créé l’égalité 62 secondes plus tôt alors que les Canucks avaient retiré leur gardien à la faveur d’un sixième patineur.

« Difficile de trouver une plus grande adversité que de perdre une avance de deux buts tard dans la rencontre comme nous l’avons fait, et de revenir avec un gros but en fin de troisième période, a noté l’entraîneur d’Edmonton Kris Knoblauch. Ça rend cette victoire encore plus satisfaisante. »

C’est la première fois en huit duels entre les deux équipes cette saison que les Oilers l’emportent en temps réglementaire.

La série est maintenant égale 2-2. Le match no 5 aura lieu à Vancouver jeudi.

Bouchard et Leon Draisaitl ont chacun amassé un but et une passe. Ryan Nugent-Hopkins a également touché la cible.

« Ce n’était pas l’idéal de donner un deuxième but en troisième période, mais nous n’avions pas trop de temps pour y penser, a admis Bouchard. Il y a eu plusieurs bons jeux pour mener à mon but. Holloway a placé la rondelle en fond de territoire, Kane a réussi un bon échec avant et Leon a réalisé une passe géniale comme il le fait toujours.

« C’est difficile de se rendre au gardien. J’ai vu une ligne de tir et j’en ai profité. »

Calvin Pickard a réalisé 19 arrêts.

« Je cherchais à bien canaliser mes émotions même si ce n’était pas facile », a mentionné Pickard, qui a obtenu son premier départ en séries à 32 ans, lui qui a remplacé Stuart Skinner en troisième période du match no 3 dimanche. « Je me sentais bien dès le départ. Nous avons joué un bon match malgré les deux buts en fin de match. Nous ne nous sommes pas dégonflés quand ils ont créé l’égalité. »

Conor Garland et Dakota Joshua ont été les buteurs des Canucks. Arturs Silovs a stoppé 27 des 30 rondelles dirigées vers lui.

« Je suis déçu, a déclaré l’entraîneur de Vancouver Rick Tocchet. Il y a eu trop de jeux mous sur ce troisième but, quatre ou cinq jeux. Il faut puiser dans nos dernières énergies. Quatre ou cinq de nos joueurs ont commis des erreurs sur ce but. Nous ne pouvons pas faire ça.

« Nous sommes une équipe résiliente depuis le début de la saison, mais nous aurons besoin du réveil de cinq ou six de nos joueurs. Nous jouons en séries, nous jouons pour la Coupe Stanley. Il y a des gars qui ne le réalisent pas. Nous ne pouvons jouer avec seulement douze joueurs. Nous devons trouver des solutions. »

Draisaitl a ouvert la marque en complétant un jeu typique entre lui et Connor McDavid en avantage numérique à 11:10 de la première période. L’Allemand complété sur réception la passe du capitaine d’un tir du bas du cercle gauche.

Résumé: Canucks vs Oilers, match no 4

Les Oilers ont ainsi établi un record d’équipe avec un but en avantage numérique dans un neuvième match consécutif en séries éliminatoires. Draisaitl est quant à lui devenu le premier joueur de la concession depuis Mark Messier en 1988 à entamer un tournoi printanier avec une séquence de neuf matchs de suite avec un point.

Nugent-Hopkins a doublé l’avance d’Edmonton à 19:20 de la deuxième période, optant pour le tir sur une descente à deux contre un avec McDavid. Il s’agissait de son 50e point en carrière en séries.

Garland a inscrit les Canucks au tableau à 6:54 de la troisième période quand son tir a ricoché sur le défenseur Darnell Nurse devant le filet.

Joshua a fait dévier le tir de Brock Boeser à 18:19, mais Bouchard allait jouer les héros à 19:21 avec un tir voilé du haut de l’enclave.

« Quand une équipe revient à égalité en fin de match, ça peut devenir un choc. Nous aurions pu rester sur les talons et attendre la prolongation, a noté Draisaitl. [Bouchard est] un excellent joueur. Il a été fantastique pour nous tout au long de la saison, surtout dans les moments importants.

« Ce fut un gros but. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Rien n'est encore joué en deuxième ronde