Skip to main content

Table ronde : Après Ovechkin, qui atteindra le plateau des 700 buts?

Le panel du LNH.com a tenté de déterminer s'il y a un joueur actif qui pourrait s'approcher de cette marque

par LNH.com @LNH_FR

Tout au long de la saison, les experts du LNH.com participeront à des tables rondes pour répondre à diverses questions. En interagissant entre eux, nos experts donnent leur opinion sur plusieurs sujets chauds à travers la LNH. Aujourd'hui, on leur a demandé ceci :

Ovechkin devrait atteindre le plateau des 700 buts très bientôt. Qui sera le neuvième joueur de l'histoire à réaliser cet exploit? Celui-ci est-il seulement né?

À LIRE AUSSI : Table ronde : joueur francophone par excellence de la dernière décennieOvechkin espère marquer son 700e but à domicile

Voici les réponses des membres du panel de LNH.com :
 

John Ciolfi, pupitreur LNH.com

Je crois que le facteur principal qui déterminera si un autre joueur atteint le plateau des 700 buts est la santé. Quand on parle d'Ovechkin, on se concentre souvent sur son tir redoutable (et avec raison), mais son endurance incroyable est une raison importante de ses succès. Pendant sa carrière de 15 saisons dans la LNH, il n'a raté que 31 matchs en raison d'une blessure ou d'une suspension. Autrement dit, il a disputé 97,3 pour cent de tous les matchs possibles! Cette constance extraordinaire explique également pourquoi je crois que certains joueurs d'élite, notamment Sidney Crosby et Steven Stamkos, se rapprocheront d'une place dans le « Club 700 », mais ils la rateront de justesse.

Pour ce qui de Crosby, son historique de blessures est bien connu - au cours de ses 15 saisons dans la LNH, il a raté 17 pour cent de tous les matchs possibles (198 au total). Sa blessure cette saison pourrait s'avérer particulièrement coûteuse dans sa poursuite aux 700 buts - lors des six dernières saisons, il a marqué en moyenne 34 buts par saison, mais en raison des matchs ratés en 2019-20, il est en voie d'en inscrire seulement 19 cette année. Il aura 33 ans en août, alors s'il joue jusqu'à 40 ans, il aura besoin de marquer environ 34 buts par saison pour inscrire son 700e. Somme toute, ce plateau semble être hors de sa portée.

Stamkos a déjà vu deux de ses saisons être prématurément écourtées en raison de blessures à la jambe, et même s'il est en voie de marquer 40 buts cette saison, ce temps perdu pourrait le rattraper. C'est possible qu'il réalise l'exploit - s'il marque en moyenne 35 buts par saison (un peu inférieure à son rythme de 43 buts par saison, mais ce taux est élevé par une saison de 51 buts en 2009-10 et de 60 buts deux ans plus tard), il pourrait marquer son 700e but dans huit saisons, quand il aura 38 ans, mais il devra rester très loin de l'infirmerie.

Video: PIT@TBL: Point met la table pour Stamkos

Le seul candidat actif qui pourrait rejoindre Ovechkin, à mon avis, est Auston Matthews. Il marque des buts à un rythme (0,57 par match) semblable à celui d'Ovechkin (0,62), mais en quatre saisons, l'Américain a déjà raté plus de matchs (34) qu'Ovechkin a ratés dans sa carrière entière. Cela dit, les changements d'équipement chez les gardiens ont provoqué une renaissance de l'offensive dans la LNH, et Matthews, qui perfectionne toujours son tir, devrait en tirer pleinement profit au fil des années. En moins de quatre saisons, il revendique déjà 151 filets, et la barre des 60 buts est dans la mire cette saison. L'avenir est toujours incertain, mais Matthews semble avoir la meilleure chance de réussir l'exploit.


Robert Laflamme, journaliste LNH.com 

Alex Ovechkin est un phénomène, un talent générationnel exceptionnel. Je ne lui connais pas de dauphin dans la LNH. Peut-être y a-t-il un « petit Ovechkin » en puissance quelque part sur la planète hockey, mais on ne le connait pas. Peut-être n'est-il pas encore né? C'est ce que je pense.

Comme John le souligne, c'est une chose de réussir 700 buts, c'en est une autre d'être durable et de demeurer en santé pendant toute une carrière. On a beau être une force de la nature comme Ovechkin, il faut tout de même un peu de chance. « Ovi » doit continuer de toucher du bois s'il veut se rendre à 800 buts et chauffer le record de Wayne Gretzky.

C'est vrai qu'il se marque plus de buts depuis quelques saisons et c'est peut-être le début d'une ère où l'attaque reprendra ses droits. Dans tel cas, ce ne serait pas un plateau inatteignable.

Avec l'entrée en scène de Patrik Laine des Jets de Winnipeg en 2016-17, auteur de 36 buts à sa première saison, j'ai cru qu'il pouvait être un digne successeur du tsar russe. Mais le Finlandais n'a pas l'étoffe d'Ovechkin. Il est encore jeune à 21 ans (22 en avril), me direz-vous, et il a l'avantage d'avoir fait ses débuts dans la LNH un an plus tôt qu'Ovechkin et il aura peut-être la chance d'éviter de perdre des matchs en raison de conflits de travail, contrairement à Ovechkin.

Video: OTT@WPG: Laine complète son tour du chapeau en A.N.

Laine devra toutefois commencer à enchaîner les saisons de 50 buts et plus bientôt. Ovechkin totalisait déjà 219 buts après quatre saisons. Laine pourrait atteindre les 150 buts avec une grosse fin de quatrième saison. Quinze autres saisons avec une moyenne de 30 buts l'amèneraient à la porte des 600 buts, ce qui serait remarquable. Quinze autres saisons de 35 buts, et on commencerait à jaser.
 

Philippe Landry, pupitreur LNH.com

Tes points et tes arguments sont bien étoffés, John, mais je dois me ranger du côté de Robert. Je ne crois pas qu'il y ait présentement un joueur de la LNH capable de marquer des buts à un rythme lui permettant de s'approcher du plateau des 700 buts. 

Ovechkin a démontré dès le début de sa carrière que marquer des buts, c'était SA tasse de thé. C'est arrivé une seule fois à ses cinq premières saisons dans la Ligue que le Russe n'a pas atteint le cap des 50 buts (46). Mais disons qu'il a compensé avec sa campagne de 65 filets à sa troisième année…

Auston Matthews et Patrik Laine sont effectivement les deux noms qui me sont venus en tête lorsque j'ai pris conscience de la question, mais aucun des deux n'a inscrit 52 buts à son année recrue comme l'a fait Ovi. Et aucun des deux n'a, selon moi, la fougue et l'énergie du Russe. C'est un facteur à considérer. Je me souviens très bien des réactions d'Ovechkin à chacun de ses buts au début de sa carrière. On aurait juré qu'il venait de remporter la Coupe Stanley chaque fois. Et même à 34 ans, il n'est pas rare de le voir se réjouir avec exagération quand il touche la cible. 

Video: ANA@TOR: Matthews atteint le plateau des 40 buts

Tout compte fait, je n'aime pas dire qu'un record ou une marque ne pourront jamais être battus. J'aime bien me dire qu'il y a un jeune quelque part qui perfectionne son tir dans son sous-sol ou dans sa cour arrière avec le seul objectif en tête de devenir le plus grand buteur de la meilleure ligue de hockey au monde. Cette future vedette n'est peut-être pas encore née, mais elle arrivera bien un jour ou l'autre.
 

Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com

Bien d'accord avec l'emploi du terme « phénomène » utilisé par Bob. Il suffit de regarder la (très courte) liste des joueurs qui ont atteint le plateau des 700 buts avant Ovechkin pour comprendre qu'il faut être un joueur phénoménal pour accéder à ce groupe d'élite.

Le seul joueur qui possède l'étiquette de phénomène actuellement dans la LNH et qui est suffisamment jeune pour espérer rejoindre les légendes du club des 700 buts est Connor McDavid, et il faudra pour cela qu'il demeure en santé. Sidney Crosby aurait eu une chance légitime, mais il a raté trop de matchs en raison de blessures. Si McDavid parvient à éviter l'infirmerie au cours de sa carrière, ce qui n'a malheureusement pas été le cas avec régularité jusqu'ici, il pourrait s'approcher du plateau des 700 filets.

Attention toutefois, même en santé, la commande sera lourde pour le capitaine des Oilers. Avec sa moyenne actuelle de 37 buts par saison, il lui faudra jouer jusqu'à 38 ans, sans ralentir, pour s'approcher de cette marque. Il ne faudrait toutefois pas se surprendre de voir McDavid enchaîner quelques campagnes de 50, et même 60 filets au cours des prochaines saisons.

Si McDavid n'est pas l'élu, je ne crois pas qu'il y ait un joueur actif qui pourra s'inviter dans ce groupe sélect.
 

Nicolas Ducharme, journaliste LNH.com

Il me semble assuré qu'il y aura d'autres marqueurs de 700 buts dans un futur rapproché.

Lorsqu'on regarde la liste des joueurs qui ont réussi à atteindre cette marque, on retrouve des joueurs de toutes les générations depuis que la LNH est passée de six à 12 équipes et à un calendrier plus long. Phil Esposito a lancé la vague dans les années 60, Marcel Dionne l'a accompagné dans les années 1970, puis il y a eu Wayne Gretzky, Mike Gartner et Brett Hull dans les années 1980 et début 1990.

Une génération est toutefois absente : celle de la fin des années 1990 et début de 2000. On se souviendra que le hockey de l'époque était devenu hyperdéfensif. Le seul joueur à avoir joué durant cette période qui a atteint le cap des 700 buts, c'est Jaromir Jagr, mais avec 1733 matchs, sa carrière n'est pas l'affaire d'une, mais bien de trois générations.

Video: BOS@MIN: Pastrnak saute sur une rondelle libre

N'eût été ce virage défensif, et l'annulation de la saison 2004-05, il y aurait peut-être un ou deux marqueurs de 700 buts de plus dans l'histoire de la LNH. Jarome Iginla est le premier nom à me venir en tête.

Depuis, les règlements ont été changés pour favoriser le talent offensif. Les joueurs qui disputent leurs premières saisons dans la LNH en ce moment ont droit au terrain de jeu le plus ouvert depuis 35 ans, à une époque où le style papillon n'avait pas été inventé, que les gardiens faisaient leur gros possible pour ne pas se faire démolir, et que notre ami Robert commençait à peine à couvrir les défaites répétées des Nordiques de Québec!

Est-ce qu'un joueur actuellement dans la LNH atteindra le cap des 700 buts? Oui.

Les joueurs commencent leur carrière dans la LNH de plus en plus tôt. Soudainement, une carrière de 18 à 20 saisons n'est pas impossible. Or, pour atteindre la marque de 700 buts en 18 saisons, il faut maintenir une moyenne de 38,8 buts par campagne.

Jusqu'à présent cette saison, dix joueurs surpassent ce rythme de filet par match, dont Auston Matthews (59), Connor McDavid (45) et David Pastrnak (55), trois joueurs qui sont au haut de ma liste pour réussir l'exploit de 700 buts. Ils n'ont pas à produire de manière aussi spectaculaire qu'Ovechkin, qui lui, vise les 900 buts.

Oui, Ovechkin est un phénomène, mais n'oublions pas qu'à une certaine époque, il avait vu sa production chuter à 32 buts en une saison, loin de son rythme de 61 de cette année. Comme quoi les Matthews, Pastrnak et autres peuvent se permettre une ou deux années décevantes et quand même atteindre le cap des 700 buts.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.