Skip to main content

Mise à jour 2018-19 : Rangers de New York

La reconstruction est entamée, ne reste plus qu'à attendre que le temps fasse son oeuvre

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Rangers de New York.

Le président des Rangers Glen Sather et le directeur général Jeff Gorton avaient été bien transparents quant à leurs intentions à l'aube de la date limite des transactions. Dans une lettre adressée aux partisans, ils avaient déclaré qu'ils voulaient ajouter « de jeunes joueurs compétitifs qui combinent rapidité, habiletés et caractère ».

Sans dire textuellement que la formation new-yorkaise entamait une reconstruction, ils avaient ajouté qu'ils voulaient s'assurer de « bâtir les fondations de la prochaine équipe qui pourrait aspirer aux grands honneurs ». 

C'est d'ailleurs David Quinn qui aura la tâche de guider la formation vers la terre promise, lui qui remplacera Alain Vigneault, congédié à la fin de la saison.

Mis à part le changement d'entraîneur, les Rangers n'ont fait aucun changement au cours de la saison morte puisque le gros du travail a été effectué à la dernière date limite des transactions. Ils ont laissé partir quelques vétérans et n'ont plus qu'à attendre que leurs jeunes espoirs fassent leur place et s'établissent dans la LNH.

En voir plus

Mise à jour 2018-19 : Kings de Los Angeles

Le contrat octroyé à Ilya Kovalchuk demeure le seul mouvement de personnel important effectué par l'équipe

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Kings de Los Angeles.

Les Kings et le directeur général Rob Blake n'ont visiblement pas été inquiétés par l'élimination en quatre matchs qu'ils ont subie au premier tour des séries face aux rapides Golden Knights. Outre le contrat octroyé au vétéran Ilya Kovalchuk, le visage de l'équipe demeure à peu près le même.

La formation californienne compte sur un bon noyau de jeunes attaquants en Tanner Pearson, Tyler Toffoli, Alex Iafallo et Adrian Kempe en plus des joueurs vedettes Anze Kopitar, Drew Doughty et Jonathan Quick.

La situation est cependant loin d'être alarmante, surtout que Kopitar vient de connaître la saison la plus productive de sa carrière tout en contribuant à la résurrection de Dustin Brown. Il sera toutefois intéressant de voir si les deux pourront répéter l'exploit et transporter l'équipe sur leurs épaules à nouveau cette saison.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

En voir plus

Danault : Un contrat à long terme n'était pas sur la table

L'attaquant de 25 ans se dit amplement satisfait du contrat de trois ans qu'il vient de signer avec le Tricolore

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL -- Sans vouloir entrer dans les détails des négociations, Phillip Danault a répété à maintes reprises qu'il était très heureux de s'être entendu avec les Canadiens pour trois ans, tout en affirmant qu'un contrat à plus long terme n'avait jamais été dans les cartons.

« Honnêtement, ce n'était pas sur la table. C'est sûr que non, a-t-il expliqué au cours d'une conférence téléphonique avec les médias montréalais, lundi. Je ne veux pas entrer dans les détails. Je suis heureux d'être ici et je me concentre sur les trois prochaines saisons. »

Le joueur de centre de 25 ans a paraphé, dimanche, une entente de trois ans qui lui rapportera 9,25 millions $ avec le Tricolore pour éviter l'arbitrage salarial... et un contretemps majeur dans l'organisation de son mariage qui aura lieu cette fin de semaine.

En voir plus

Mise à jour 2018-19 : Blackhawks de Chicago

L'état de santé de Corey Crawford pourrait dicter l'allure de la prochaine saison à Chicago

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Blackhawks de Chicago.

Les Blackhawks sont en territoire inconnu. Ils ont raté les séries éliminatoires pour la première fois depuis 2007-08 l'an dernier alors qu'ils ont terminé au septième rang de la section centrale avec une récolte de 76 points.

L'équipe qui nous a habitué année après année à participer aux séries semble désormais sur le point d'entamer une reconstruction. Les meilleurs éléments de l'équipe sont vieillissants, surtout en défensive où Duncan Keith aura 35 ans et Brent Seabrook a 33 ans, et l'état de santé du gardien Corey Crawford inquiète.

Le portier de 33 ans n'a rien perdu quand il est devant son filet, mais il a raté la deuxième moitié de la dernière saison en raison d'une blessure au haut du corps. Il devrait être prêt pour le camp d'entraînement, mais demeurera-t-il en santé?

L'attaquant Marian Hossa, qui avait déjà annoncé en mai qu'il avait disputé son dernier match dans la LNH, a été échangé aux Coyotes de l'Arizona en compagnie de l'attaquant Vinnie Hinostroza en retour d'un ancien des Blackahwks, le centre Marcus Kruger.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

En voir plus

Mise à jour 2018-19 : Flames de Calgary

L'arrivée de Bill Peters à la barre de l'équipe a provoqué les arrivées d'Hanifin et de Lindholm

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Flames de Calgary.

Il fallait s'attendre à ce que l'état-major des Flames procède à des changements après que l'équipe eut échoué dans sa tentative de se qualifier pour les séries, l'an dernier, et c'est exactement ce qui s'est produit.

Bill Peters a délaissé son poste d'entraîneur avec les Hurricanes de la Caroline pour remplacer Glen Gulutzan, qui a été congédié le 17 avril. Incidemment, les Flames ont conclu une importante transaction avec les Hurricanes lors du repêchage pour faire l'acquisition de deux anciens poulains de Peters en Elias Lindholm et Noah Hanifin.

La signature du convoité attaquant James Neal sur le marché des joueurs autonomes pourrait aussi revigorer l'attaque de la formation, qui a terminé à 11 points d'une place en séries, l'an dernier.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

En voir plus

Mise à jour 2018-19 : Sabres de Buffalo

L'arrivée du défenseur Rasmus Dahlin va contribuer à redynamiser la concession

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Après le repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Sabres de Buffalo.

Les Sabres ont été récompensés avec le premier choix du repêchage après avoir terminé au tout dernier rang du classement général, l'an dernier. Ils entreront dès l'an prochain dans l'ère Rasmus Dahlin et les signes sont de plus en plus encourageants à Buffalo.

Le défenseur suédois fait déjà courir les foules et le directeur général Jason Botterill a procédé à quelques acquisitions qui aideront certainement la formation à quitter les bas-fonds. Il sera aussi intéressant de voir l'impact qu'aura la recrue Casey Mittelstadt à sa première saison complète dans la LNH.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

En voir plus

CMJ : Dumont, l'oeil de l'aigle

Nommé adjoint de la formation canadienne, le patron des Screaming Eagles épiera les rencontres du haut des airs à Vancouver

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

En quête d'une deuxième conquête de l'or en autant d'années au Championnat mondial junior, la formation canadienne pourra compter sur l'oeil du tigre - ou plutôt de l'aigle - de Marc-André Dumont.

Nommé adjoint à Tim Hunter en vue du tournoi du mois de décembre, l'entraîneur-chef et directeur général des Screaming Eagles du Cap-Breton aura comme rôle d'être les « yeux dans le ciel » de l'équipe, alors qu'il sera perché dans les hauteurs du Rogers Arena de Vancouver pour tenter de trouver la faille dans le jeu de sa proie.

En voir plus

Primeau donne lentement raison aux Canadiens

Le choix de septième ronde a connu une saison exceptionnelle à sa première année dans les rangs universitaires américains

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Les Canadiens avaient certainement vu quelque chose en Cayden Primeau que les 30 autres équipes n'avaient pas su déceler.

Alors que les choix défilaient et qu'on était sur le point d'amorcer le nettoyage du parterre du United Center de Chicago au repêchage 2017 de la LNH, le directeur général du Tricolore Marc Bergevin et son adjoint Trevor Timmins ont décidé de transiger avec les Flyers pour obtenir un choix de septième ronde et sélectionner le gardien au 199e échelon.

En voir plus

Les Sénateurs ont fait une offre à Karlsson

Le directeur général Pierre Dorion a cependant refusé de s'avancer sur ce terrain glissant

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Pierre Dorion avait promis aux partisans des Sénateurs qu'il déposerait une offre de contrat à Erik Karlsson et il a tenu parole. Pas moyen, toutefois, de connaître quelque détail que ce soit quant à cette proposition.

« Nous n'allons pas en parler plus et c'est tout ce que nous allons dire », a déclaré le directeur général des Sénateurs. « [...] Les autres équipes ne parlent pas de leurs négociations de contrat et je ne pense pas qu'il y ait quelque chose à gagner de ça. »

En voir plus

Une ultime tentative salutaire pour Étienne Marcoux

Le gardien de but s'est donné une dernière chance de percer chez les professionnels, l'an dernier

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BROSSARD -- Étienne Marcoux était à la croisée des chemins. 

Incommodé par des blessures récurrentes aux deux épaules qui l'empêchaient de se tailler un poste dans la Ligue américaine à la fin de son stage junior, le gardien faisait face à un important dilemme. 

« Je me disloquais les épaules, a raconté Marcoux. Je dormais la nuit et mes épaules se disloquaient. J'avais les labrums déchirés et des fractures des deux côtés... J'étais magané. »

Ces blessures, qui l'avaient aussi ennuyé au cours de ses années avec le Junior de Montréal et l'Armada de Blainville-Boisbriand, allaient visiblement l'empêcher de poursuivre sa carrière. Il a donc décidé de se faire opérer après avoir disputé un total de neuf matchs dans la ECHL en 2014-15.

En voir plus