Skip to main content

Kovalchuk, le héros de la soirée

Les Canadiens viennent de l'arrière et défont les Maple Leafs 2-1 en prolongation

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - La soirée a été lente à démarrer pour les Canadiens de Montréal, mais quand ils se sont mis en marche les Maple Leafs de Toronto ont été incapables de les suivre.

Ilya Kovalchuk a joué les héros au Centre Bell, samedi, en inscrivant le filet gagnant dans la victoire de 2-1 en prolongation des siens. Le Russe âgé de 36 ans a enfoncé la rondelle derrière le gardien Jack Campbell, qui venait de la harponner en voyant Nick Suzuki s'échapper devant lui. 

À LIRE AUSSI : Tour d'horizon des matchs du 8 février

« Mon fils a fêté son 11e anniversaire de naissance vendredi et, au lieu d'une console vidéo, il m'a demandé comme cadeau de lui marquer un but », a relaté Kovalchuk, qui était fou de joie sur la patinoire. « Je pense qu'il sera content. J'ai vu mes enfants, sa sœur et lui, sauter partout dans les gradins après mon but. » 

Le défenseur québécois Marco Scandella a créé l'égalité 1-1 avec 2:33 à jouer au troisième vingt. Il a célébré son premier but dans l'uniforme du Tricolore en allant se projeter contre la bande.

« Réussir un premier but important dans un match contre les Maple Leafs, quel sentiment indescriptible, s'est exclamé Scandella après coup. C'est un rêve de jeunesse qui se réalise. Je vivais pour ce moment-là. »

Le capitaine John Tavares a été l'unique marqueur des perdants.

En l'emportant, les Canadiens (27-23-7) ont fait un petit pas vers le peloton des équipes impliquées dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires dans l'Association de l'Est. Ils ont en tout cas rétréci à cinq points l'écart les distançant des Maple Leafs (29-19-8), qui se sont hissés au troisième rang de la section Atlantique.

Video: Le Tricolore gagne 2 à 1 en surtemps face aux Leafs

Carey Price a stoppé 22 lancers et Campbell a fini la rencontre avec 28 arrêts.

Le Tricolore est de retour en action face aux Coyotes de l'Arizona au Centre Bell, lundi (19h HE; RDS, TSN2, FS-A PLUS).

Un peu d'air SVP

Il ne fallait pas être claustrophobe au cours des deux premières périodes parce qu'il y avait autant d'espace sur la patinoire que dans les rues de Montréal un lendemain de tempête. C'était du jeu hermétique à outrance, voire erratique par bouts.

Le CH n'a tiré que 11 fois sur Campbell, Brendan Gallagher obtenant quatre des lancers. Les Maple Leafs ont dirigé 21 tirs sur Price, qui n'a pas eu à s'illustrer outre mesure.

Le défenseur Justin Holl a failli inscrire le seul but tôt en deuxième période. Sa longue frappe a heurté de plein fouet la barre horizontale. 

Fait bizarre, les Canadiens ont pu s'approcher davantage du filet de Campbell, à la suite du but de Tavares à 1:06 du troisième tiers. Ils ont quasiment égalé leur total de tirs cadrés des 40 premières minutes de jeu au cours des 10 premières minutes de l'engagement. Pendant ce temps, les Maple Leafs étaient limités à un lancer.

« Les deux premières périodes ont été comme une partie d'échecs, a analysé Scandella. C'est comme si aucune équipe ne voulait faire d'erreurs. En troisième, nous avons ressenti le besoin de jouer notre match après le but de Tavares. Nous avons commencé à mieux patiner et à faire circuler la rondelle. C'est de cette façon que nous devons jouer. »

Le sentiment d'urgence était plus grand pour le CH, mais c'est comme si les Maple Leafs avaient voulu protéger leur mince avance.

« Le rythme a augmenté de façon draconienne après notre but, a noté le pilote des Maple Leafs, Sheldon Keefe. Les Canadiens ont poussé fort et nous n'avons pas bien géré la situation, pas tant défensivement, mais sur le plan offensif quand nous étions en possession de la rondelle. »

Les visiteurs ont joué avec le feu en écopant d'une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la surface de jeu, avec 8:08 à écouler. Kovalchuk a raté les deux meilleures chances de marquer, au début et à la fin de l'attaque massive.

Les hôtes ont continué d'attaquer comme des enragés, et ce qui devait arriver arriva… par le biais du bâton de Scandella. Le défenseur a finalement résolu l'énigme Campbell à l'aide d'une frappe basse, à 17:27. 

La période a pris fin sur une note endiablée avec les Canadiens ayant eu l'avantage 16-1 dans les tirs. Les amateurs étaient sur le bout de leur siège au début du temps additionnel.

Kovalchuk a conclu la soirée sur un point d'exclamation, après 1:43 de surtemps.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.