Skip to main content

Prix Héros de la communauté Willie O'Ree : les finalistes dévoilés

Les partisans peuvent choisir le gagnant du prix sur NHL.com jusqu'au 1er juin

par Jon Lane @JonLaneNHL / Journaliste NHL.com

Les trois finalistes pour le premier prix Héros de la communauté Willie O'Ree ont été dévoilés vendredi.

O'Ree, l'ambassadeur de la diversité de la LNH, et son comité ont choisi les finalistes à partir d'un groupe de neuf demi-finalistes en se basant sur ceux dont le leadership, la collaboration et le comportement ont transcendé le sport, contribué à améliorer des vies et aidé les autres à atteindre leur potentiel.

Les finalistes sont Debbie Bland d'Etobicoke en Ontario, cofondatrice de la Ligue de hockey féminine des Dolphins d'Etobicoke, Neal Henderson de Washington, fondateur du club de hockey Fort Dupont, et Darcy Haugan, le défunt entraîneur des Broncos de Humboldt dans la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan.

Le prix, remis à la personne qui utilise le mieux le hockey comme plateforme pour ses participants afin de bâtir leur caractère et leur inculquer d'importantes leçons de vie afin qu'ils puissent vivre une expérience familiale plus positive, sera présenté à la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2018 présentée par Hulu au Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas le 20 juin.

« Je crois qu'il y a trois individus en nous », a déclaré O'Ree, qui est devenu le premier joueur noir à jouer dans la LNH en 1958. « Nous sommes la personne que nous pensons être, nous sommes la personne que les autres pensent que nous sommes et nous sommes la personne que nous sommes réellement. Trouver cette véritable personne en nous et rester concentrés sur ce que nous voulons faire est un élément important. »

Les partisans peuvent voter pour le candidat de leur choix en visitant le nhl.com/oreeaward.

Voici un aperçu des trois finalistes :

 

Debbie Bland

Etobicoke, Ontario

Cofondatrice de la Ligue de hockey féminine des Dolphins d'Etobicoke

Bland dirige des équipes de femmes âgées de la trentaine, d'autres qui sont à l'université ainsi que de jeunes filles de 9 ans. Elle s'implique avec les jeunes d'Etobicoke depuis 25 ans et continue de le faire à ce jour. Elle a mené et assisté plusieurs filles et jeunes femmes afin qu'elles développent leur confiance, non seulement pour exceller dans le hockey, mais pour qu'elles se sentent incluses dans le sport et qu'elles développent une passion pour leur sport et leur communauté.

« Je le vois comme quelque chose qui m'a tellement apporté, a dit Bland. Avoir la chance de faire avancer le hockey féminin est génial. Je vois beaucoup de femmes que j'ai dirigées, tant ceux de la trentaine que les jeunes d'âge universitaire, redonner au programme à leur tour. C'est phénoménal de voir tout ce qu'elles ont tiré de l'apprentissage du hockey et à quel point elles veulent contribuer à faire grandir ce sport dans notre communauté. »

À son tour, la communauté a redonné à Bland à la suite d'une tragédie. Sa petite-fille de 9 ans, Abbey Tran, qui jouait au hockey depuis l'âge de 3 ans et s'alignait pour les Dolphins Atome BB, est décédée d'une maladie rare du sang : la lymphohistiocytose hémophagocytaire. La réaction de la communauté d'Etobicoke est l'une des raisons pour lesquelles Bland continue d'être engagée à aider sa communauté.

« C'est comme si nous avions reçu un câlin géant de toute la communauté du hockey pour nous aider à traverser cette épreuve, a relaté Bland. C'était le sentiment de faire partie de quelque chose de plus gros. C'est quelque chose que l'on fait pour voir la joie dans le visage des enfants et les voir grandir. Alors que nous en avions grandement besoin, ils ont été là pour nous et pour moi. »

« Abbey avait un vrai esprit sportif. C'est l'une des raisons pour lesquelles je suis si honorée d'être sélectionnée pour ce prix. Elle représente tout ce que nous essayons d'accomplir au sein de notre communauté. Et celle-ci a répondu de la même façon pendant sa maladie. »

Récemment, le travail de Bland auprès de ses joueuses de 9 ans a résumé l'impact qu'elle a sur les jeunes et les moins jeunes. Une joueuse en particulier avait de la difficulté à composer avec la pression du hockey et de sa vie personnelle avant un gros match. Bland l'a donc discrètement amenée à l'écart du groupe pour verser le fond de son café dans le drain d'une douche. Elle voulait lui montrer que les inquiétudes de la vie peuvent être contrôlées et lui expliquer comment cesser de s'en faire.

« C'était une façon facile de montrer aux enfants qu'ils auront à affronter plusieurs épreuves, a expliqué Bland. Tu peux régler ces problèmes et profiter de la force des coéquipiers qui sont derrière toi et qui te soutiendront dans les autres obstacles à surmonter. »

« Ç'a été un moment particulièrement exigeant avec un jeune enfant. J'avais un café à la main, je l'ai versé sur le sol et j'ai allumé la douche pour nettoyer le café et l'envoyer dans le drain, comme pour montrer que les problèmes de la vie peuvent disparaître. Je lui ai dit "C'est tout. Il n'y a plus rien à dire et toute ton équipe t'attend pour te faire l'accolade. Tu connais la vérité sur qui tu es." »

VOTEZ POUR BLAND

 

Neal Henderson

Washington

Fondateur du club de hockey Fort Dupont

Le parcours d'Henderson a contribué à résumer l'héritage d'O'Ree en plus de l'esprit d'inclusion et de diversité dans le hockey.

En 1978, malgré l'opinion de gens récalcitrants au projet, Henderson a créé un programme de hockey communautaire au centre-ville de Washington. Quarante ans plus tard, le club de hockey Fort Dupont (FDHC) est le plus vieux programme de hockey pour minorités en Amérique du Nord. Il est reconnu pour sa volonté de vouloir briser des barrières et de faire connaître le hockey au sein des communautés ethniques.

« Beaucoup de gens disaient que je ne pourrais pas le faire, que je ne devrais pas le faire et que je n'avais aucune raison, a dit Henderson. J'ai continué, car les enfants continuaient de s'inscrire. C'est l'une des choses qui a fait en sorte que j'ai continué, de voir les enfants s'inscrire. »

Le FDHC est devenu un programme qui inculque des valeurs qui vont plus loin que le sport : respect, leadership, travail acharné, discipline, persévérance et collaboration. Résultat : 100 pour cent des participants au club ont décroché leur diplôme d'études secondaires et entamé une éducation postsecondaire.

« Tu peux tout surmonter avec un esprit fort, a dit Henderson. L'éducation, c'est la clé. »

Tous ceux qui connaissent Henderson, 80 ans, savent qu'il est une figure de proue, dont les efforts sont dédiés à promouvoir la diversité et l'inclusion dans le hockey. Il continue d'être un mentor et un modèle dans la communauté de Washington, et le hockey s'est amélioré en raison de sa détermination à prouver que ce sport est pour tout le monde.

« Je leur dis que le hockey est un outil pour la vie, a raconté Henderson. Ça t'apprend à avoir de bons rapports avec des gens d'origines et d'époques différentes. Ça t'apprend à respecter les autres. Ça te donne un avantage pour savoir comment manœuvrer à travers différentes situations qui peuvent être difficiles. Ça t'aide à élargir tes horizons en côtoyant des gens qui veulent t'aider. »

« J'ai du plaisir à travailler avec les jeunes et ils ont du plaisir à être avec moi. Je suis heureux de leur apprendre le hockey, de les voir grandir et de les voir m'amener leurs enfants par la suite. »

VOTEZ POUR HENDERSON

 

Darcy Haugan

Humboldt, Saskatchewan

Entraîneur des Broncos de Humboldt

Haugan, 42 ans, est l'une des 16 personnes décédées dans un accident d'autobus alors que les Broncos de la Ligue de hockey junior de la Saskatchewan voyageaient pour aller disputer un match de séries à Nipawin en Saskatchewan, le 6 avril. Il a eu un impact durable sur Humboldt et le hockey junior en étant toujours là pour ses joueurs et en n'hésitant jamais à leur donner une deuxième chance.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles Haugan est un finaliste. Il était un entraîneur unique dans un programme de hockey élite qui ne se concentrait pas uniquement sur les victoires et les défaites, mais aussi à faire des joueurs de meilleures personnes.

« Il appelait toujours ça un parcours », a raconté Russell Sharp, l'assistant de Haugan avec North Peace dans la Ligue de hockey junior du Nord-Ouest avant que Haugan parte diriger Humboldt. « Ce n'était pas une question de gagner des championnats. Il voulait transformer des joueurs en hommes qui auraient un impact positif dans la communauté. »

Haugan voulait que ses joueurs redonnent à la communauté. En 2015, il a gagné le prestigieux prix méritoire de Hockey Alberta pour ses contributions au hockey. Il croyait que le sport ne servait pas seulement à créer des joueurs de hockey, mais aussi des êtres humains extraordinaires. On le voyait souvent dans des collectes de fonds, des ateliers de hockey mineur, il parlait avec les dirigeants de communautés et d'écoles à propos de la famille, de l'intégrité et du respect. Il était très religieux et parlait de dévotion à ses fils Carson, 12 ans, et Jackson, 9 ans, tous les soirs.

Il a contribué à développer de jeunes leaders et il est décédé en faisant ce qu'il aimait, entouré des jeunes auxquels il dédiait sa vie. Il a aidé tous ceux qu'il a côtoyés avec son esprit, sa passion pour le sport et son engagement envers la communauté.

« C'est dommage pour les gens qui n'ont pas eu l'occasion de rencontrer Darcy et de le côtoyer, a dit Sharp. C'est une perte pour le monde du hockey, non seulement Humboldt, mais toute la communauté. C'était l'une des meilleures personnes que vous pouviez connaître et il donnait tout ce qu'il avait au hockey et au développement des jeunes joueurs. C'était Darcy. C'était son travail. Son héritage est de continuer à s'impliquer dans le hockey pour démontrer à quel point il était un grand homme. »

« Il croyait aux gens. Si tu devenais une meilleure personne avant que Darcy en ait fini avec toi, c'était sa récompense de voir comment tu pouvais passer d'un garçon à un homme. C'est son héritage d'avoir contribué de manière positive à la vie des gens. »

VOTEZ POUR HAUGAN

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.