Skip to main content

Poolers : Hyman est l'un des plus productifs à Toronto

Chychrun et Shesterkin attirent l'attention, mais c'est difficile pour Gusev, Chabot et Mrazek

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

À LIRE AUSSI : Le top-100 des attaquants | Le top-50 des défenseurs | Le top-25 des gardiens


EN HAUSSE

Zach Hyman, Maple Leafs de Toronto : Ça fait maintenant un mois que Hyman est l'un des attaquants les plus productifs des Maple Leafs. Au cours des 12 derniers matchs, il est le deuxième meilleur marqueur de Toronto, à égalité avec Auston Matthews, en vertu d'une récolte de 14 points (six buts, huit passes), séquence au cours de laquelle il n'a été blanchi que trois fois. Récemment, on l'a souvent vu à 5-contre-5 aux côtés de John Tavares et d'Alexander Kerfoot, mais il a aussi évolué avec Matthews et Mitchell Marner, un bon moyen d'inscrire son nom à la feuille de pointage. Hyman s'impose comme une bête des ligues multicatégories puisqu'au cours des 12 dernières rencontres, il a également cumulé 13 minutes de punition et distribué 22 mises en échec, deux sommets chez les Maple Leafs, tout en amassant trois points sur le jeu de puissance. Son pourcentage de tirs de 35,3 pour cent va assurément diminuer, mais avec la qualité de ses compagnons de trio, Hyman devrait parvenir à compenser en obtenant des mentions d'aide.

Video: ARI@TOR: Hyman profite du brillant jeu de Tavares
 

Jakob Chychrun, Coyotes de l'Arizona (D) : Chychrun commence de plus en plus à éveiller l'intérêt des poolers, alors qu'il vient d'amasser cinq points (deux buts, trois passes) au cours des cinq derniers matchs. Certains pourraient penser que ses succès sont attribuables à l'absence du défenseur Oliver Ekman-Larsson, qui a raté quatre matchs entre le 31 janvier et le 9 février en raison d'une blessure au bas du corps, mais il ne faut pas sauter à cette conclusion trop vite. S'il est vrai que Chychrun a vu son temps de jeu en avantage numérique augmenter durant l'absence d'Ekman-Larsson, il demeure le troisième joueur le plus utilisé des Coyotes cette saison en moyenne (22:28), 31 secondes de moins qu'Ekman-Larsson (22:59). Après tout, il n'a obtenu qu'un seul point avec l'avantage d'un homme durant cette bonne séquence, un signe qu'il peut continuer à produire même avec Ekman-Larsson dans la formation. Ses tirs au but représentent également une donnée encourageante : en 10 parties depuis le 16 janvier, Chychrun a décoché trois lancers ou plus à sept reprises et affiché une moyenne de tirs par match de 3,3, un total bien supérieur à sa moyenne de 2,1 lors des 49 rencontres précédentes. Pas de doute, de belles choses attendent l'Américain de 21 ans s'il continue à mitrailler le filet de la sorte.

Video: ARI@MTL: Chychrun décoche tout un tir en fin de match
 

Igor Shesterkin, Rangers de New York (G) : Les poolers ont l'habitude de se tenir loin des ménages à trois devant le filet, mais ils devraient peut-être faire une exception pour Shesterkin. D'abord, le Russe de 24 ans est un incontournable pour ceux qui participent à une ligue à long terme, mais il pourrait aussi vous donner un bon coup de main dans les autres formats de pool. Il est vrai que Shesterkin doit compétitionner avec Henrik Lundqvist et Alexandar Georgiev pour du temps de jeu chez les Rangers, mais il a tout de même obtenu quatre des sept derniers départs des siens, conservant une fiche de 4-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,80 et un pourcentage d'arrêts de ,950. Il est étiqueté comme le gardien d'avenir des Rangers, et puisque ces derniers sont en voie de rater les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, on pourrait vouloir voir de quel bois il se chauffe en lui confiant une majorité de départs d'ici à la fin de la saison. D'ailleurs, au cours des neuf prochaines parties, les Rangers auront trois séquences de deux matchs en deux jours, ce qui signifie que l'entraîneur David Quinn va probablement jongler avec ses gardiens et confier quelques départs à Shesterkin.

Video: LAK@NYR: Shesterkin résiste devant Toffoli


EN BAISSE

Nikita Gusev, Devils du New Jersey (A) : Tout feu tout flamme de la mi-décembre à la mi-janvier (14 points en 14 matchs), Gusev est en train de redescendre sur Terre. En apparence, sa récolte de quatre points (deux buts, deux aides) au cours des neuf derniers matchs ne semble pas si dramatique, mais il faut noter qu'il a été blanchi de la feuille de pointage dans six de ces rencontres. Au cours de cette séquence, Gusev a conservé un affreux différentiel de moins-8, l'un des pires de la LNH, mais il a tout de même dirigé 26 lancers au but, ce qui est bon pour le deuxième rang chez les Devils. Le problème est que Gusev est principalement employé avec Blake Coleman et Travis Zajac, qui ne sont pas deux mauvais joueurs, mais à qui on ne peut pas demander de diriger une attaque sur une base régulière. Zajac a une petite mention d'aide lors des huit derniers matchs, alors que Coleman a récolté seulement quatre points (deux buts, deux passes) durant cette période.

Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa (D) : Chabot traverse une séquence difficile avec seulement trois points (un but, deux passes) au cours des neuf derniers matchs, séquence où il a été blanchi de la feuille de pointage à sept reprises. Le Québécois a également maintenu un différentiel de moins-5 durant cette séquence, et son volume de lancers a diminué, alors qu'il a conservé une moyenne de 1,9 tir par rencontre, une marque inférieure à sa moyenne globale de 2,60 cette saison. Au sein d'une offensive démunie, Chabot avait fait belle figure avec une moyenne de 0,57 point par partie avant cette léthargie, mais il faut noter que l'attaque des Sénateurs est à plat actuellement. Ottawa a inscrit deux buts ou moins à ses cinq derniers matchs, ce qui continuera d'affecter le rendement de Chabot si ça se poursuit au cours des prochaines rencontres.

Petr Mrazek, Hurricanes de la Caroline (G) : Mrazek n'a pas savouré la victoire à ses trois plus récentes sorties, conservant une moyenne de 4,39 et un pourcentage de ,869 durant cette séquence. Depuis le début du mois de janvier, les Hurricanes présentent la 18e meilleure fiche de la LNH (8-7-1) et Mrazek n'est pas étranger à ces insuccès, ayant seulement deux victoires en neuf départs (2-7-0) durant cette séquence, avec une moyenne de 2,94 et un pourcentage de ,896. En revanche, son auxiliaire James Reimer a conservé un dossier presque parfait de 6-0-1 durant cette séquence, et ce n'est pas un hasard si l'entraîneur Rod Brind'Amour a séparé les départs presque également entre ses deux gardiens depuis le début de la nouvelle année (Mrazek : 9; Reimer : 7).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.