Skip to main content

Poolers : Le top-50 des défenseurs de la LNH

Surveillez Heiskanen en l'absence de Klingberg chez les Stars; Jones fonctionne à plein régime à Columbus

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 50 meilleurs défenseurs de la LNH pour les poolers pour la saison 2018-19. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

Coup dur pour les poolers, qui ont appris vendredi que le défenseur vedette des Stars de Dallas John Klingberg allait rater au moins quatre semaines d'activités en raison d'une blessure à la main qui a nécessité une opération.

Non seulement Klingberg est-il dominant dans les pools standards, mais il est également fort utile aux poolers qui participent à des ligues à catégories multiples. En 16 matchs cette saison, il cumule 13 points (cinq buts, huit passes). Il est à égalité au troisième rang chez les défenseurs de la LNH au chapitre des buts, à égalité au septième rang pour les points en avantage numérique et il vient au 19e rang pour les tirs au but (43). Sa blessure le fait chuter d'une place au sein du top-10.

Un tel apport sera difficilement remplaçable pour les Stars, qui ont promu le jeune Julius Honka sur la première paire défensive aux côtés d'Esa Lindell. Mais le véritable joueur à surveiller en l'absence de Klingberg est probablement la jeune sensation Miro Heiskanen. Ce dernier fait d'ailleurs son entrée dans le top-50 cette semaine.

Video: CBJ@DAL: Radulov fait mouche sur la passe d'Heiskanen

Pourquoi? D'abord, car il a amassé quatre mentions d'aide à ses cinq derniers matchs, mais également, car il a été l'arrière le plus utilisé sur le jeu de puissance de Dallas lors des deux premières parties sans Klingberg (4:00). Heiskanen n'a qu'un point en avantage numérique cette saison, mais ça pourrait changer rapidement aux côtés des gros canons de Dallas, qui affiche un respectable taux de réussite de 22,4 pour cent en supériorité numérique. Avec quatre points (deux buts, deux aides) à ses 13 premières sorties, Heiskanen ne semblait pas être une option très attrayante pour les poolers, sauf pour ceux qui participent à des ligues à long terme (keeper), mais voilà que le portrait change soudainement.

À LIRE : Le Top-100 des attaquants | Le Top-25 des gardiens

On retrouve peu de changements au sein du top-10. Les chutes de Klingberg et d'Erik Karlsson profitent à Morgan Rielly et à Dustin Byfuglien, qui fonctionnent à plein régime. Karlsson a d'ailleurs été blanchi de la feuille de pointage à sept parties consécutives avant d'obtenir une mention d'aide face aux Predators de Nashville, mardi. Incroyable, non? L'arrière suédois conservait une position avantageuse au sein du classement avant cette semaine, car il peut assurément rebondir à tout moment, mais sa chute se poursuivra s'il ne redresse pas le navire.

Le défenseur des Blue Jackets de Columbus Seth Jones se rapproche tranquillement du top-10. Il a entamé sa saison discrètement après avoir raté les sept premiers matchs des siens, amassant seulement deux buts à ses six premières sorties, mais ce n'était qu'une question de temps avant qu'il enfonce la pédale au plancher. L'arrière de 24 ans vient de récolter sept mentions d'aide à ses cinq plus récentes rencontres.

Depuis deux semaines, le jeu de puissance des Panthers de la Floride est le troisième meilleur de la LNH (32,0 pour cent) et c'est Keith Yandle qui en profite, et c'est pourquoi il bondit de deux places au classement. Au cours de cette séquence, Yandle a amassé six points (deux buts, quatre mentions d'aide), tous obtenus avec l'avantage d'un homme. Avec 15 points (trois buts, 12 passes) en 15 matchs, il est le sixième arrière le plus productif de la LNH.

Video: FLA@WPG: Puissant tir de Yandle en A.N.

Même scénario avec Oliver Ekman-Larsson chez les Coyotes de l'Arizona, qui ont le 10e meilleur jeu de puissance de la LNH depuis le 30 octobre (23,1 pour cent). Au cours de cette période, Ekman-Larsson a amassé six points (deux buts, quatre mentions d'aide) et cinq d'entre eux ont été obtenus avec l'avantage d'un homme.

Finalement, le défenseur des Flyers de Philadelphie Ivan Provorov semble être en voie de se remettre sur les rails. Avec seulement trois passes à ses 11 premiers matchs, Provorov a déçu de nombreux poolers qui ont misé sur lui, mais il vient d'amasser quatre points (deux buts, deux aides) en sept parties et il affiche un excellent différentiel de plus-6 au cours de cette séquence.

Classement des 50 meilleurs défenseurs

1. Brent Burns, Sharks de San Jose (-)
2. Morgan Rielly, Maple Leafs de Toronto (+2)
3. John Carlson, Capitals de Washington (-1)
4. Dustin Byfuglien, Jets de Winnipeg (+3)
5. Victor Hedman, Lightning de Tampa Bay (-2)
6. John Klingberg, Stars de Dallas (-1, BLÉ.)
7. Erik Karlsson, Sharks de San Jose (-4)
8. P.K. Subban, Predators de Nashville (-1)
9. Kris Letang, Penguins de Pittsburgh (-)
10. Roman Josi, Predators de Nashville (+1)
11. Seth Jones, Blue Jackets de Columbus (+1)
12. Keith Yandle, Panthers de la Floride (+2)
13. Tyson Barrie, Avalanche du Colorado (-)
14. Drew Doughty, Kings de Los Angeles (-4)
15. Mark Giordano, Flames de Calgary (+2)
16. Torey Krug, Bruins de Boston (-1)
17. Thomas Chabot, Sénateurs d'Ottawa (+3)
18. Ryan Suter, Wild du Minnesota (-2)
19. Zach Werenski, Blue Jackets de Columbus (-1)
20. Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona (+1)
21. Shayne Gostisbehere, Flyers de Philadelphie (-2)
22. Jeff Petry, Canadiens de Montréal (+4)
23. Alex Pietrangelo, Blues de St. Louis (+2)
24. Matt Dumba, Wild du Minnesota (-2)
25. Ivan Provorov, Flyers de Philadelphie (-2)
26. Charlie McAvoy, Bruins de Boston (+1, BLÉ.)
27. Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline (-3)
28. Jake Gardiner, Maple Leafs de Toronto (-)
29. Matthias Ekholm, Predators de Nashville (+10)
30. Rasmus Ristolainen, Sabres de Buffalo (+5)
31. Henri Jokiharju, Blackhawks de Chicago (-1)
32. Dennis Cholowski, Red Wings de Detroit (-)
33. Ryan Ellis, Predators de Nashville (-4)
34. Neal Pionk, Rangers de New York (+2)
35. Cam Fowler, Ducks d'Anaheim (+2)
36. Vince Dunn, Blues de St. Louis (-2)
37. Hampus Lindholm, Ducks d'Anaheim (+5)
38. Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (-)
39. Justin Faulk, Hurricanes de la Caroline (+2)
40. Duncan Keith, Blackhawks de Chicago (-9)
41. Jared Spurgeon, Wild du Minnesota (s.o.)
42. Will Butcher, Devils du New Jersey (-9)
43. Oscar Klefbom, Oilers d'Edmonton (+2)
44. Damon Severson, Devils du New Jersey (-1)
45. Brent Seabrook, Blackhawks de Chicago (-5)
46. Miro Heiskanen, Stars de Dallas (s.o.)
47. Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo (-)
48. Josh Morrissey, Jets de Winnipeg (-2)
49. Mikhail Sergachev, Lightning de Tampa Bay (-1)
50. Maxime Lajoie, Sénateurs d'Ottawa (-)

Mentions honorables : Ryan McDonagh, TBL; Matt Niskanen, WSH; Anton Stralman, TBL; Matt Grzelcyk, BOS; Robert Hagg, PHI; Markus Nutivaara, CBJ, Jacob Trouba, WPG, Ryan Murray, CBJ

Consultez le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.