Skip to main content

Poolers : Le retour de Klingberg n'a pas ralenti Heiskanen

Duclair et Andersen sont en hausse, alors que Buchnevich, Theodore et Raanta se cherchent

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

À LIRE AUSSI : Poolers: Le top-50 des défenseurs de la LNH | Poolers: Le top-100 des attaquants de la LNH
 

EN HAUSSE

Anthony Duclair, Sénateurs d'Ottawa (A) : Qui a dit qu'il ne fallait pas miser sur les joueurs des Sénateurs dans un pool? Duclair vient d'obtenir un impressionnant total de sept points, dont cinq buts, à ses cinq derniers matchs. Au cours de cette séquence, il a conservé un excellent différentiel de plus-5, le meilleur de son équipe, et dirigé 22 tirs au but, ce qui le place à égalité au septième rang de la LNH à ce chapitre. Vrai que Duclair évolue sur la première vague d'un jeu de puissance moribond (9,8 pour cent, 31e dans la LNH), mais six de ses sept points ont été obtenus à forces égales - l'autre a été amassé en infériorité numérique - donc les poolers n'ont pas trop à s'inquiéter de cette facette du jeu d'Ottawa. En fait, si l'avantage numérique des Sénateurs connaissait une petite hausse de production, il s'agirait simplement d'un bonus pour les poolers qui misent sur Duclair. Ce dernier est en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière dans la plupart des catégories offensives, mais avant les matchs de mercredi, il avait été réclamé dans seulement 35 pour cent des ligues sur Yahoo, en grande partie parce que les Sénateurs rebutent les poolers. Pas de doute, Duclair peut vous donner un bon coup de main.

Video: BOS@OTT: Duclair marque d'un bon tir de l'enclave
 

Miro Heiskanen, Stars de Dallas (D) : Le défenseur de 20 ans vient d'obtenir quatre points (un but, trois passes), dont deux ont été obtenus sur le jeu de puissance, au cours des quatre derniers matchs, en plus de diriger en moyenne trois tirs au but par rencontre. Plusieurs croyaient que le retour au jeu du défenseur John Klingberg après une blessure au bas du corps allait nuire aux statistiques et au déploiement offensif de Heiskanen, mais ce n'est pas ce qui semble se produire pour le moment. Depuis le retour de Klingberg, Heiskanen a été employé un peu plus longtemps sur le jeu de puissance (22:21; Klingberg : 21:10), alors que c'était le contraire avant la blessure à Klingberg. Mine de rien, Heiskanen est en voie de franchir le plateau des 50 points et d'atteindre de nouveaux sommets dans toutes les catégories offensives. À l'heure actuelle, il est le deuxième meilleur marqueur des Stars avec 21 points (sept buts, 14 passes) en 32 matchs. Le nouvel entraîneur Rick Bowness pourrait-il lui confier encore plus de responsabilités, notamment sur le jeu de puissance? C'est une possibilité, d'autant plus que Klingberg déçoit avec seulement un but et une aide à ses sept dernières rencontres. Si ça devait survenir, le résultat serait très payant pour les poolers.

Video: DAL@WPG: Heiskanen inscrit les Stars au pointage
 

Frederik Andersen, Maple Leafs de Toronto (G) : Le gardien de 30 ans a rebondi de brillante façon après une série de quatre revers (0-3-1) entre les 9 et 19 novembre. Depuis le 21 novembre, date à laquelle le nouvel entraîneur Sheldon Keefe a pris les rênes de l'équipe, Andersen a récolté six victoires en huit matchs, un sommet dans la LNH, et son pourcentage d'arrêts (,939) ainsi que sa moyenne de buts alloués (1,88) le placent dans le top-10 de la LNH dans ces deux catégories (minimum de trois matchs joués). Andersen est un bourreau de travail - ses 25 départs sont bons pour le premier rang dans la LNH cette saison - et il est aussi très occupé, ayant reçu 783 tirs depuis le début de la saison (deuxième dans la LNH). Toronto a six victoires à ses neuf plus récentes sorties, et Keefe semble avoir redressé un navire qui s'en allait à la dérive. Il faut s'attendre à une bonne deuxième moitié de saison d'Andersen et des Maple Leafs.

Video: BUF@TOR: Andersen sort la mitaine contre Sheary
 

EN BAISSE

Pavel Buchnevich, Rangers de New York (A) : L'attaquant russe de 24 ans a connu un début de saison du tonnerre avec 18 points (quatre buts, 14 passes) en 21 rencontres, mais depuis le 25 novembre, Buchnevich traverse un énorme passage à vide. En neuf matchs, il a obtenu seulement un but, son différentiel de moins-6 est le pire de son équipe et il a dirigé un maigre total de 14 lancers au filet. Son temps d'utilisation a également de quoi inquiéter les poolers. S'il était généralement utilisé au-dessus de 15:00 par match avant le 25 novembre, il a été employé sous cette marque à cinq reprises depuis cette date, jouant seulement 9:13 le 6 décembre contre les Canadiens de Montréal. En plus, depuis le début du mois de décembre, Buchnevich n'obtient presque plus de temps de jeu avec l'avantage d'un homme, ayant joué un total de 3:40 sur le jeu de puissance lors des cinq plus récentes parties. 

Shea Theodore, Golden Knights de Vegas (D) : Le défenseur de 24 ans n'a pas été d'une grande utilité aux poolers au cours des sept derniers matchs, alors qu'il a été blanchi de la feuille de pointage, conservant également un différentiel de moins-1. Il s'agit d'une situation pour le moins frustrante pour les poolers, car Theodore est le joueur le plus utilisé des Golden Knights en moyenne depuis le début de la saison (21:43) et qu'il est le quart-arrière incontesté d'un jeu de puissance qui mise sur plusieurs joueurs dangereux. Cela dit, Theodore fonctionne par séquences depuis le début de la saison et il n'en est pas à son premier passage à vide. Jusqu'à ce qu'il se relance, d'autres options sont à considérer.

Antti Raanta, Coyotes de l'Arizona (G) : Il est toujours tentant de miser sur l'un des deux gardiens des Coyotes, car l'équipe accorde généralement peu de buts et connaît beaucoup de succès cette saison. Toutefois, ce n'est peut-être pas le moment de faire appel à Raanta, le gardien auxiliaire des Coyotes, qui vient d'accorder neuf buts à ses trois derniers départs, trois défaites. Au cours de cette séquence, Raanta a conservé le huitième pire pourcentage (,892) chez les gardiens de la LNH (minimum de trois matchs). Raanta a réalisé 24 arrêts dans un revers de 5-2 face aux Flames de Calgary, mardi, et avec seulement quatre matchs dans les 10 prochains jours pour les Coyotes, on peut s'attendre à voir Darcy Kuemper obtenir le départ dans la majorité de ces rencontres.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.