Skip to main content

Bergevin : Poehling sera de retour à Montréal comme joueur de centre

Le DG des Canadiens explique que l'espoir a été renvoyé à Laval afin d'obtenir plus de temps de glace à sa position naturelle

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

Si Ryan Poehling a été cédé au Rocket de Laval dans la Ligue américaine de hockey (LAH) après un rappel de quatre parties dans la LNH, c'est simplement pour lui donner du temps de glace à sa position naturelle de centre, a expliqué le directeur général des Canadiens de Montréal Marc Bergevin.

Employé à l'aile gauche du quatrième trio au cours des deux derniers matchs, Poehling n'a jamais franchi la barre des 10 minutes d'utilisation au cours de son séjour avec le CH. Il a été limité à 7:50 de temps de glace contre les Blue Jackets de Columbus, mardi.

À LIRE AUSSI : Le Tricolore a dû bûcher contre les Blue Jackets

« En tant que jeune joueur, Ryan doit jouer », a résumé Bergevin au cours d'une conférence de presse tenue au complexe d'entraînement de l'équipe à Brossard, mercredi. « Ça ne veut pas dire qu'il ne sera pas de retour bientôt avec nous, mais pour l'instant, il va prendre le chemin de Laval où il va pouvoir obtenir plus de temps de glace. »

La congestion au centre à Montréal a également pesé dans la balance. Bergevin a été très élogieux par rapport au rendement du jeune Nick Suzuki au centre du troisième trio, et Nate Thompson rend de précieux services au Tricolore comme pivot de la quatrième unité. Avec le retour prochain de Jesperi Kotkaniemi, ennuyé par une blessure à l'aine qui lui a fait rater les six dernières parties de l'équipe, un retour au centre de Poehling dans un avenir rapproché semblait fort peu probable.

« Ryan est un centre et il jouait à l'aile en ce moment à Montréal, a mentionné Bergevin. Oui, c'est plus facile pour un centre de jouer à l'aile que l'inverse, mais de demander à un jeune joueur d'évoluer à cette position dans la LNH s'il ne l'a jamais fait auparavant, ce n'est pas évident.

« Il sera un joueur de centre dans la LNH, mais il a besoin de jouer à cette position », a poursuivi le directeur général, qui a précisé que c'est bien au centre qu'il allait être employé à Laval.

Bergevin a précisé que l'option de la Ligue américaine n'était pas sur la table dans le cas de Kotkaniemi, du moins pour le moment. Le jeune Finlandais ne connaissait pas de très bons moments avant d'être forcé de s'absenter, et Bergevin a imputé une partie de ces déboires à une faiblesse au niveau des muscles abdominaux. Le directeur général a ajouté que l'organisation faisait preuve de beaucoup de patience dans son cas afin qu'il puisse retrouver un niveau de jeu élevé dès son retour.

Kinkaid devra en donner un peu plus

La situation du gardien auxiliaire a été abordée par Bergevin au cours de son point de presse, alors que Carey Price est en voie d'amorcer plus de 65 matchs cette saison s'il maintient son rythme actuel. Bergevin avait ouvertement indiqué au cours de la saison morte qu'il voulait améliorer l'équipe à cette position, ce qui avait mené à l'embauche de Keith Kinkaid.

Kinkaid a disputé seulement trois rencontres depuis le début de la saison, et ses performances au cours de ces trois parties n'ont pas incité l'entraîneur Claude Julien à lui confier plus de départs. Le vétéran de 30 ans a conservé une fiche de 1-1-1 avec une ronflante moyenne de buts alloués de 4,36 et un pourcentage d'arrêts de ,879.

Video: MTL@VGK : Kinkaid sort la mitaine face à Stone

Bergevin a reconnu que Kinkaid devait augmenter son niveau de jeu, et que le principal intéressé était parfaitement au courant.

« Ce n'est pas évident d'être un gardien auxiliaire, notamment à Montréal avec Carey Price qui dispute beaucoup de matchs, mais Kinkaid réalise qu'il doit s'améliorer, et j'ai confiance qu'il va y parvenir, a souligné Bergevin. Nous voulons réduire la charge de travail de Carey. »

Bergevin a ajouté que l'utilisation restreinte de Kinkaid jusqu'ici découlait du fait qu'il n'avait été employé que dans des situations de deux matchs en deux soirs. Lorsque le Tricolore va affronter les Capitals de Washington vendredi, puis les Devils du New Jersey samedi, il s'agira du quatrième programme double de l'équipe, ainsi qu'une bonne occasion pour Kinkaid de renouer avec l'action.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.