Skip to main content

Plus ça change, plus c'est pareil

Une mauvaise manie dont les Canadiens sont incapables de se débarrasser

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Plus ça change, plus c'est pareil pour les Canadiens de Montréal, qui sont incapables de se débarrasser de la mauvaise manie qu'ils ont cette saison de laisser filer des avances. Même le départ de quatre joueurs dernièrement n'y fait rien.

On a beau s'accrocher, l'espoir d'une participation aux séries éliminatoires continue de s'estomper à mesure qu'on laisse de précieux points derrière.

À LIRE AUSSI : Le CH torpille encore des avances | Toffoli, l'acquisition payante des Canucks

La défaite en prolongation encaissée face aux Canucks de Vancouver mardi, jumelée à la victoire des Maple Leafs de Toronto à Tampa, a refoulé le Tricolore à sept points des Maple Leafs, qui sont les détenteurs du troisième rang de la section Atlantique.

Avec 17 matchs à jouer, la troisième position de la section représente essentiellement la seule planche de salut du CH parce que les équipes de la section Métropolitaine sont en voie de monopoliser les deux places de quatrième as dans l'Association de l'Est.

Au moins, les Canadiens ne baissent pas les bras. Pas encore. L'entraîneur Claude Julien avait annoncé en matinée qu'on verrait à l'œuvre un groupe prêt à se battre. C'est ce qu'on a vu.

« La défaite est imputable à diverses raisons, des erreurs et quoi d'autre, mais l'attitude a été bonne et l'effort a quand même été là », n'a pas manqué de relever Julien, au terme du revers de 4-3 de ses troupiers.

Video: VAN@MTL: Virtanen marque d'un tir des poignets en AN

On s'encourage comme on le peut dans les circonstances. Le trio de Max Domi, avec Paul Byron et Jordan Weal, a fait des flammèches. Byron a vite retrouvé de bonnes jambes à son retour au jeu, à la suite d'une longue inactivité en raison d'une blessure à un genou. Ça clique entre Domi et lui.

« Le trio a fabriqué beaucoup de chances à l'attaque. Paul patine et il se dirige vers le filet. Jordan a connu un bon match, il est également allé au filet. »

Domi a obtenu deux buts et il a amassé deux passes dans ses deux derniers matchs. 

« Max fournit l'effort tous les matchs, l'a complimenté Julien. Ce qui pose parfois problème dans son cas, c'est la façon qu'il gère la rondelle. Max se présente pour jouer tous les matchs. »

Le départ des Ilya Kovalchuk, Nate Thompson et Nick Cousins, envoyés sous d'autres cieux, offre la possibilité à Jordan Weal de faire ses preuves.

« J'estime que je fais du bon travail depuis les deux derniers mois », a réagi Weal, qui totalise 13 points, incluant sept buts, en 43 matchs cette saison. « Toutes les fois que je suis dans la formation, je tire mon épingle du jeu, peu importe avec qui je joue. Je dois continuer dans la même voie et ne pas modifier ma préparation. C'est très agréable d'avoir la chance de jouer avec Max et Paul, qui sont très rapides. »

Video: VAN@MTL : Weal fait vibrer les cordages tôt en 3e

Julien a souligné que la polyvalence est le gros atout de l'attaquant natif de North Vancouver âgé de 27 ans, qui avait Joe Sakic comme idole d'enfance.

« Il peut évoluer au centre ou aux deux ailes, et même sur le jeu de puissance en raison de sa bonne vision périphérique, a-t-il noté. Chaque fois qu'on le ramène dans la formation, il démontre de belles choses. Pour lui, c'est une affaire de constance. On voit que ça glisse un peu par moments. Il doit afficher plus de constance. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.