Skip to main content

Marcotte : Audette et Waked sortent de l'ombre

Les deux Québécois ont surmonté un début de saison difficile et jouent des rôles importants depuis quelques matchs

par Anthony Marcotte @anthonymarcotte / Chroniqueur LNH.com

Tous les mardis, notre chroniqueur Anthony Marcotte revient sur la dernière semaine du Rocket de Laval, ainsi que sur l'actualité de la Ligue américaine de hockey. Il permettra aux partisans de suivre assidûment ce qui se passe dans l'antichambre de la meilleure ligue de hockey au monde.

Les noms de Daniel Audette et d'Antoine Waked ont été bien peu entendus depuis le début du camp d'entraînement des Canadiens de Montréal, en septembre. Premièrement, les deux Québécois n'ont pas été utilisés par Claude Julien lors des sept matchs préparatoires du club. Un message qui en disait long sur l'insatisfaction quant au rendement des deux joueurs la saison dernière et au cours du camp d'entraînement.

La saison a donc bien mal débuté pour les deux joueurs. Waked s'est rapidement retrouvé chez les Mariners du Maine dans la ECHL alors qu'Audette n'a pas été en mesure d'enregistrer de point lors de ses neuf premiers matchs de la saison avec le Rocket de Laval. La plupart du temps utilisé sur le 4e trio par Joël Bouchard lorsqu'il était inséré dans la formation, Audette n'a pas vraiment été en mesure de se faire justice lors du premier quart de l'année.

À LIRE AUSSI : Marcotte: LaCouvee et une bande de recrues impressionnent à Laval | Boucher: Comme si le temps s'était arrêté

Nous voilà rendus à la mi-saison et soudainement, les deux attaquants obtiennent davantage de responsabilités de la part de leur entraîneur. Profitant de quelques rappels, de blessures et de joueurs léthargiques, Audette et Waked sont de retour dans des rôles importants. 

Le dernier week-end au Manitoba en a donné un bon exemple. Audette a été le fer de lance de l'attaque du club samedi soir dans une spectaculaire victoire de 6-5 en tirs de barrage. Ses deux buts et une passe d'aide ainsi que le filet gagnant en tirs de barrage ont couronné une soirée mémorable pour le natif de Blainville. Quant à Waked, ses deux points égalaient sa meilleure récolte dans un match en carrière dans la LAH. 

Tweet from @RocketLaval: Avec son 3e point de la soir��e, Daniel Audette cr��e l'��galit�� 4 �� 4! Quel tir !🔥With his 3rd point of the night, @danaudette28 ties the game 4-4 with an amazing shot! pic.twitter.com/lHYxwTD0rk

Critiquant au passage le rendement de certains de ses patineurs, Bouchard n'a pas eu le choix de vanter le travail de ses deux attaquants.

« Je n'ai rien à redire sur le travail de Daniel. Il fait ce que je lui dis, et ça marche. Il écoute. Je suis capable de le dire quand il n'est pas à la hauteur, mais présentement, il joue extrêmement bien. C'est la même chose pour Waked. Il fait ce qu'on lui demande. C'est drôle, les bonnes choses arrivent quand tu écoutes les consignes de l'entraîneur. Moi, je vais faire jouer ceux qui écoutent », a catégoriquement lancé Bouchard samedi soir après avoir cloué au banc les Alexandre Grenier, Hayden Verbeek, Michael Pezzetta et David Sklenicka, notamment.

Spectateur attentif des performances d'Audette au cours des dernières semaines particulièrement de la passerelle en raison d'une blessure, Charlie Lindgren n'avait que des éloges à offrir sur celui qui revendique 11 points à ses 10 derniers matchs.

« Il joue avec beaucoup de confiance présentement. Il possède d'excellentes habiletés. Il crée beaucoup de jeux en attaque. La confiance est importante pour un joueur de hockey et c'est le cas pour Audette dernièrement. C'est tout un joueur et il est en train de le montrer. »

Dans le cas de Waked, il s'est retrouvé sur un trio offensif pour la première fois de la saison en cours de match, samedi. Prenant la place de Grenier sur la deuxième unité avec Byron Froese et Nikita Jevpalovs, on a revu le Waked qui a connu tellement de succès chez les Huskies de Rouyn-Noranda avant de décrocher un contrat chez les Canadiens.

« Je suis très content d'avoir eu la chance de jouer avec Froese et Nikita. On a fait du bon travail défensif en troisième. On a été fiables et on a gardé les choses simples. D'être récompensé comme ça avec deux points, ça fait du bien au moral. Je joue avec plus de confiance et je pense que ma vitesse et mon échec-avant se passent de mieux en mieux », a-t-il avancé.

Ce sont des choses qui arrivent dans la Ligue américaine. Il faut bien souvent que tu profites des malheurs des autres pour obtenir ta chance de briller. Autant Audette que Waked ont été en mesure de le faire au cours des dernières semaines. Les voilà maintenant de retour sous les projecteurs.

***

Charlie Lindgren a été l'histoire de la dernière semaine chez le Rocket. Le gardien effectuait jeudi son retour au jeu après une longue absence de six semaines, la plus longue de sa carrière. Il n'a rassuré personne lors de la défaite de 4-0 de l'équipe. Plus le match avançait, et plus il semblait incommodé par cette blessure au bas du corps. Il a terminé le match, mais il était légitime de se demander si son nom ne serait pas inscrit de nouveau sur la liste des blessés.

Tweet from @RocketLaval: Les autorit��s de Winnipeg recherchent Charlie Lindgren apr��s qu'il ait vol�� un but en prolongation!👮���������🚔Winnipeg police looking for @CharlieLindgren after he robbed the @ManitobaMoose in overtime! 👮���������🚔 pic.twitter.com/YlRoIz7GiS

Puis dès le lendemain, surprise! Lindgren a pris part à un entraînement rythmé à Winnipeg où il ne semblait plus du tout embêté. Le principal intéressé n'a pas fait de cachettes, il devra composer avec la douleur devant son filet.

« Je me sens suffisamment bien pour jouer, a-t-il précisé. Les thérapeutes de l'équipe ont fait de l'excellent travail pour me permettre de revenir. On en a beaucoup parlé et c'est important mentalement de se sentir prêt à jouer. Je ne me sens pas embêté devant mon filet. Si vous faites le tour du vestiaire, il n'y a personne qui joue à 100 pour cent présentement. C'est pareil pour moi. La bonne nouvelle, c'est que je ne pense pas que la douleur va empirer si je continue de jouer. »

Le Rocket a décidé d'y aller au jour le jour quant à l'utilisation de ses gardiens. Connor LaCouvee est toujours dans l'entourage de l'équipe, lui qui est sans défaite en trois départs à Laval. Michael McNiven avait aussi très bien fait en l'absence de Lindgren et il va sans doute obtenir sa part de départs prochainement. Un calendrier chargé attend le Rocket et il aura besoin de ses gardiens au sommet de leur forme.

***

On entendait parler français pas mal autour du vestiaire du Moose du Manitoba ce week-end, et pour cause. Non seulement les entraîneurs Pascal Vincent et Éric Dubois sont toujours là, mais c'est un total de six Québécois qui évoluent à Winnipeg. 

« C'est un environnement parfait ici, a laissé entendre Dubois jeudi matin. On ne veut pas vexer personne en parlant français trop souvent dans le vestiaire, mais quand nous sommes entre Québécois, nous parlons en français. On a vraiment un bon groupe de gars ici. » 

***

Les Gulls de San Diego forment l'équipe de l'heure dans la LAH ces temps-ci. Et pas à peu près! La troupe de Dallas Eakins, dont le principal adjoint est Sylvain Lefebvre, vient de remporter ses huit derniers matchs et revendique au moins un point dans ses 13 derniers. 

L'ancien du Rocket, Adam Cracknell, joue du très gros hockey depuis sa participation à la Coupe Spengler. Il a sept points en cinq matchs depuis son retour. Malgré les ennuis du Rocket l'an dernier, le vétéran avait été un exemple à suivre sur le plan du leadership. 

Tweet from @SDGullsAHL: 🚨ADAM CRACKNELL!🚨Out of mid-air! @A_Cracknell bats it in to give us the two-goal lead! Schenn and Street get the helpers, and we've got the 4-2 lead late in the second! #LetsGoGulls pic.twitter.com/yYZH9I1Arg

Le Lavallois Simon Benoît a causé une surprise en se taillant un poste à la ligne bleue de l'équipe à l'âge de 20 ans seulement plutôt que de revenir dans la LHJMQ chez les Cataractes de Shawinigan. Sa fiche de plus-13 le place parmi les 20 meilleurs du circuit à ce chapitre. 

Un autre Québécois, Alex Dostie, évolue lui aussi à San Diego, une des destinations les plus exotiques de la LAH. Dommage que le Rocket ne visite jamais la Californie en cours de saison…

***

La citation de la semaine de Joël Bouchard concerne l'arrivée de David Schlemko chez le Rocket de Laval. Le vétéran n'a rien cassé au Manitoba avec une mention d'aide et un différentiel de moins-3. Atteint à la main par un tir en fin de rencontre samedi, Schlemko portait un bandage après la rencontre. L'entraîneur s'attend à ce que le gaucher prenne au sérieux ce retour dans la Ligue américaine.

« Je veux juste m'assurer qu'il ne joue pas sur les talons, car il est capable de s'en sortir dans la Ligue américaine. Sa situation n'est pas différente de celle de (Kenny) Agostino… Les vétérans de talent vont être capables de performer dans la Ligue américaine. Le but, c'est qu'il soit capable de le faire dans la Ligue nationale si jamais on fait appel à lui. »

***

Toutes les semaines sont importantes pour le Rocket de Laval d'ici la fin de la saison, car l'équipe accuse un recul de cinq points pour une place en séries éliminatoires. Mais celle qui s'en vient avec trois matchs à domicile l'est encore plus que les autres.

D'abord, les Sénateurs de Belleville visiteront la Place Bell mercredi. Les deux équipes se partagent le septième rang de la section Nord avec 38 points. Puis, les Monsters de Cleveland visiteront le Québec pour la première fois, vendredi et samedi dans le cadre d'un programme double. 

Ceux-ci connaissent des ratés dernièrement avec quatre victoires à leurs 10 dernières sorties et ils ont été exclus du portrait des séries pour la première fois de la saison. Ils revendiquent 41 points et occupent le cinquième rang.

Le Rocket prendra ensuite dès dimanche la route de Springfield où il a rendez-vous avec les Thunderbirds lundi prochain à 13 h. Vous avez bien lu! Le match aura lieu en début d'après-midi comme c'est la coutume dans bien des marchés du circuit en cette journée fériée (Martin Luther King) pour permettre aux écoles de la ville d'assister au match. Ce sera certainement une ambiance particulière dans les gradins.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.