Skip to main content

Les Panthers veulent ajouter un défenseur avant la date limite

Le directeur général Dale Tallon discute de son plan pour participer aux séries éliminatoires avec LNH.com

par Mike Zeisberger @Zeisberger / Journaliste NHL.com

NHL.com s'entretient avec des acteurs importants en vue de la date limite des transactions 2020 dans la LNH, qui aura lieu le 24 février. Aujourd'hui, le directeur général des Panthers de la Floride Dale Tallon discute des besoins en défense et du rôle important que joueront Sergei Bobrovsky, Aaron Ekblad et l'entraîneur Joel Quenneville dans la quête d'une place en séries éliminatoires dans l'Association de l'Est.

TORONTO - Les Panthers de la Floride sont à la recherche d'un défenseur d'expérience pour jouer avec Aaron Ekblad, a dit le directeur général Dale Tallon à l'approche de la date limite des transactions. 

À LIRE AUSSI : Le plan des Predators sera déterminé par leur prochain voyageDate limite : Les joueurs qui pourraient changer d'adressePanthers : Blessé au bas du corps, Barkov est évalué quotidiennement

« J'aimerais faire l'acquisition d'un vétéran défenseur pour jouer avec Ekblad et stabiliser les choses de ce côté, a mentionné Tallon. Nous devons être plus constants à la ligne bleue. »

Ekblad, qui en est à sa sixième saison dans la LNH, a récolté 29 points (cinq buts) en 49 matchs cette saison. Le défenseur droitier de 23 ans est considéré comme le pilier de la défensive des Panthers, au sein de laquelle il y a plusieurs points d'interrogation selon Tallon.

« (Riley) Stillman a été très bon, a-t-il dit. (Mike) Matheson a été bon quelques soirs, plus ou moins bon d'autres soirs. Nous avons besoin de moins de hauts et de bas. »

Tallon a également affirmé que les Panthers (29-17-5), troisièmes dans la section Atlantique, pourraient rechercher un peu d'aide à l'attaque, même si ce n'est pas la priorité. 

« Probablement un peu de stabilité à l'avant aussi », a-t-il fait savoir.

Vous avez mentionné vouloir être actif sur le marché des échanges avec un vétéran défenseur en tête de liste. À quel point pourrait-ce être difficile de conclure une entente avec autant d'équipes encore dans la course aux séries? N'y aurait-il pas plus d'acheteurs que de vendeurs au moment où on se parle? 

« Tout le monde a une chance. Et c'est la partie difficile. Vous vous demandez s'il y a des possibilités d'ententes. C'est ce que vous devez découvrir. La plupart des équipes sont probablement soucieuses du plafond salarial et se demandent quoi faire. Les joueurs de location ne donnent pas toujours les résultats escomptés. Alors, il faut faire attention à ce que vous donnez en échange. » 

Vous vous trouvez au troisième rang de la section Atlantique avec 63 points et êtes une des six équipes dans l'Association de l'Est qui ne sont séparées que par deux points après votre victoire de 5-3 contre les Maple Leafs de Toronto, lundi. Qu'est-ce que votre équipe doit faire pour avoir du succès dans la dernière ligne droite, que vous soyez actif ou pas à la date limite?

« Nous nous sommes mis dans une situation pour connaître du succès. Maintenant, il faut passer au prochain niveau. Nous devons gagner. Nous devons y croire. Nous devons nous battre et jouer du hockey de séries jusqu'à la fin de la saison. C'est quelque chose que nos gars doivent apprendre à faire. »

Video: FLA@TOR: Huberdeau crée l'égalité en A.N. en 3e

Qu'est-ce qu'ils doivent améliorer particulièrement?

« La constance. C'est une bonne équipe. Nous devons évidemment rester en santé. Nous n'avons pas été en mesure de bien faire toutes les choses en même temps. Le crédit va à Joel et son équipe pour nous avoir gardés dans la course parce que nous avons été inconstants. D'un côté, quand nous n'accordons pas beaucoup de buts, nous n'en marquons pas beaucoup. Et quand nous marquons plusieurs buts, nous en accordons aussi plusieurs. Si notre avantage numérique est bon, l'infériorité numérique ne l'est pas. Et vice-versa. Tout ne pouvait bien fonctionner en même temps. Mais nous en donnons un aperçu en ce moment. Nous avons connu une séquence de six victoires avant la pause (du Match des étoiles). Je regrette que nous ayons eu cette pause, mais c'est comme ça. Nous devons maintenant figurer ce que nous avons à faire. Nous avons besoin d'un Aleksander Barkov en santé, nous avons besoin d'un bon travail de nos gardiens, ce qu'on commence à voir, et nous avons besoin que nos jeunes défenseurs croient en leurs moyens et qu'ils resserrent leur jeu en défensive. »

Barkov (16 buts, 54 points) a raté la rencontre face aux Maple Leafs en raison d'une blessure au bas du corps, mais les résultats de l'imagerie par résonance magnétique semblent prometteurs. L'attaquant est évalué sur une base quotidienne. À quel point est-il important au sein de votre formation et comment sa blessure pourrait-elle influencer votre plan sur le marché des transactions?

« Sa présence nous manque, évidemment. Espérons qu'il revienne plus tôt que tard. Il semble bien aller. Non seulement est-il un gars qui peut marquer, mais il peut aussi empêcher l'adversaire de marquer. Alors il sera important que nous l'ayons dans la formation le plus rapidement possible afin d'avoir des options de confrontations. Quand vous affrontez une équipe comme Toronto, par exemple, qui compte sur deux joueurs de centre de la trempe d'Auston Matthews et de John Tavares, vous voulez avoir Barkov pour qu'il puisse affronter un de ces deux trios. »

Bobrovsky a rebondi après un départ timide, remportant notamment six de ses huit derniers départs. Quelle différence voyez-vous dans son jeu qui pourrait expliquer le revirement de situation?

« Il est plus détendu. Il tentait probablement d'en faire trop pour justifier son contrat, j'imagine. Il était peut-être un peu trop agressif. Il se montre plus patient maintenant. C'est la différence que je vois. »

Video: FLA@TOR: Bobrovsky dit non à Engvall

Vous vous êtes montré critique à l'endroit d'Ekblad durant la présaison, l'exigeant même à élever son niveau de jeu. Avez-vous vu cela?

« Oui, sans aucun doute. Il connaît une bonne année. Il commence à jouer du hockey vraiment solide. Il devient un homme devant nos yeux. Ça prend du temps à cette position. Nous sommes contents de son développement. Il a un brillant avenir. »

Vous avez mentionné que l'entraîneur Quenneville, triple champion de la Coupe Stanley derrière un banc, tente d'enseigner à vos jeunes comment gagner dans les moments cruciaux. À quel point ont-ils appris de lui jusqu'à présent?

« Il essaie de leur expliquer et de leur montrer ce que ça prend. Il y a un effort particulier que vous devez employer pour vous améliorer et élever votre degré de compétition. Votre degré de passion, votre éthique de travail, ce sont toutes des choses que vous devez améliorer. Et ça prend de la pratique et de l'expérience pour le faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.