Skip to main content

Date limite : Les joueurs qui pourraient changer d'adresse

Kreider, Pageau et Vatanen pourraient intéresser d'autres équipes d'ici le 24 février

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

À l'approche de la date limite des transactions de la LNH, qui est prévue pour le 24 février à 15 h (HE), voici certains joueurs qui pourraient changer d'équipe. Ils sont classés par ordre alphabétique :

DATE LIMITE : Les besoins des équipes dans l'Est | dans l'Ouest | Toutes les transactions réalisées

Andreas Athanasiou (A), Red Wings de Detroit : Offensivement, Athanasiou peut aider une équipe sur un deuxième trio. Défensivement... il est le joueur avec le pire différentiel de la LNH à moins-45. Tout de même, certaines équipes pourraient être inéressées. Il n'a d'ailleurs pas été habillé, dimanche lors du match des Red Wings.

Tyson Barrie (D), Maple Leafs de Toronto : Une transaction impliquant Barrie semble improbable, surtout que les Maple Leafs sont dans la course aux séries éliminatoires et que leur défenseur numéro un, Morgan Rielly, est à l'infirmerie, mais le directeur général Kyle Dubas pourrait tenter de changer le profil de sa défensive en échangeant Barrie, qui sera joueur autonome sans compensation après la saison. Toronto est la sixième équipe qui accorde le plus de buts par matchs cette saison.

Dustin Byfuglien (D), Jets de Winnipeg : Byfuglien n'a pas joué cette saison en raison d'une dispute avec les Jets de Winnipeg, qui l'ont suspendu lors du camp d'entraînement. Il avait amassé 31 points en 42 matchs l'an dernier. Une équipe pourrait possiblement l'acquérir et espérer le mettre sous contrat afin de lui permettre de participer aux séries éliminatoires
  
Alexandar Georgiev (G), Rangers de New York : Les Rangers semblent avoir fait leur choix. Leur gardien d'avenir sera Igor Shesterkin, qui a très bien fait à ses premiers pas dans la LNH cette saison. Georgiev n'a que 23 ans et il connaît une saison avec des hauts et des bas, mais à un certain point, il s'était emparé du poste de partant. Il pourrait devenir numéro un ailleurs dans la LNH, mais il doit jouer pour y arriver et les Rangers en sont conscients.
 
Shayne Gostisbehere (D), Flyers de Philadelphie : Après avoir amassé 65 points en 78 matchs lors de la saison 2017-18, Gostisbehere connaît une baisse majeure de production pour une deuxième année consécutive. Un changement d'air s'impose peut-être dans son cas afin de se relancer. Il reste toutefois encore trois saisons au contrat qu'il a signé en juin 2017, ce qui risque de compliquer la tâche des Flyers, surtout que l'équipe se bat pour une place en séries éliminatoires.
 
Mikael Granlund (A), Predators de Nashville : Les Predators ont fait l'acquisition de Granlund à la date limite des transactions l'an dernier, mais l'attaquant n'a pas eu l'impact escompté. Il n'a amassé que 23 points en 61 matchs à Nashville, dont 25 en 54 parties cette année. Voilà qui détonne énormément par rapport à sa production de 69 et 67 points avec le Wild du Minnesota lors de ses deux dernières saisons complètes avec l'équipe. Il sera joueur autonome sans compensation en juillet.

Video: NSH@STL: Granlund s'empare du retour de Josi en A.N.
 
Erik Gustafsson (D), Blackhawks de Chicago : À 27 ans, Gustafsson sera joueur autonome sans compensation au terme de la saison. C'est le type de joueur que l'organisation voudrait garder, mais en raison de sa récolte de 60 points en 2018-19, il peut s'attendre à parapher un contrat plus faramineux, ce que l'équipe ne pourra peut-être pas se permettre en raison des contrats de Duncan Keith, Brent Seabrook, Calvin de Haan et Olli Maatta. Si c'est impossible, Gustafsson pourrait changer d'adresse, surtout que son contrat est actuellement très avantageux. 
 
Ron Hainsey (D), Sénateurs d'Ottawa : Les défenseurs sur le marché ne sont pas nombreux, et Hainsey, à 38 ans, pourrait être une belle police d'assurance pour un club qui vise la Coupe Stanley. Défensivement, il fait encore le boulot à Ottawa.

Mike Hoffman (A), Panthers de la Floride : Les Panthers sont loin d'être assurés d'une place en séries, ce qui complique leur prise de décision dans le cas d'Hoffman, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. L'attaquant a amassé 49 points en 61 matchs cette année et il peut évoluer sur le premier trio et la première unité d'avantage numérique de la plupart des équipes de la LNH.

Video: FLA@SJS: Hoffman crée un revirement et fait mouche
 
 
Chris Kreider (A), Rangers de New York : Kreider se dirige vers sa meilleure saison offensive et il a atteint le cap des 20 buts pour la cinquième fois de sa carrière. L'ancien choix de première ronde en 2019 ne déteste pas se salir le nez, un atout en séries éliminatoires. Il sera joueur autonome sans compensation, et les Rangers, qui sont en reconstruction, pourraient obtenir de bons éléments en échange. Toutefois, les Rangers connaissent une bonne séquence et ils se rapprochent d'une place en séries éliminatoires, ce qui pourrait modifier leur stratégie. 

Patrick Marleau (A), Sharks de San Jose : Marleau avait été clair avant la saison, il allait jouer à San Jose et nulle part ailleurs. Or, les Sharks connaissent une saison pathétique. Il touche un petit salaire. S'il désire lever la Coupe Stanley une fois dans sa carrière, c'est possiblement la dernière chance.

Vladislav Namestnikov (A), Sénateurs d'Ottawa : Namestnikov pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, et avec toute la relève dont disposent les Sénateurs, on peut s'attendre à ce qu'il soit échangé. Cette saison, il a accumulé 25 points en 54 matchs. Lorsque placé avec des joueurs de talent, il est en mesure de produire, lui qui l'avait fait avec le Lightning de Tampa Bay avec 44 points en 62 matchs en 2017-18, avant d'être échangé aux Rangers de New York. 
 
Jean-Gabriel Pageau (C), Sénateurs d'Ottawa : Pageau connaît la meilleure saison de sa carrière avec 40 points en 59 matchs. Son record personnel est de 43 points. Il sera joueur autonome sans compensation au terme de la saison, et il pourrait permettre aux Sénateurs d'obtenir un bon retour, tout en espérant le mettre sous contrat l'été prochain, lui qui est originaire de la région. Il est reconnu pour sa ténacité, une qualité que plusieurs équipes aiment en séries éliminatoires. Il avait d'ailleurs amassé 10 points en 19 matchs lors du périple des Sénateurs jusqu'en finale de l'Association de l'Est, en 2017.
 
Kyle Palmieri (A), Devils du New Jersey : À l'âge de 29 ans, Palmieri a encore une saison à faire à un contrat de cinq ans qu'il a paraphé avec les Devils en juillet 2016. La reconstruction est loin d'être terminée au New Jersey, et Palmieri risque de ne plus y être lorsque l'équipe atteindra sa maturité. Afin d'obtenir un maximum en retour, il pourrait être sage de l'échanger d'ici à la date limite des transactions ou encore l'été prochain. 
 
Jeff Petry (D), Canadiens de Montréal : Petry ne sera joueur autonome sans compensation qu'après la saison 2021-22, mais les Canadiens pourraient être tentés d'obtenir un maximum pour le défenseur qui se dirige vers sa saison la plus productive en carrière, le tout en évoluant dans l'ombre de Shea Weber. Il pourrait être un défenseur de première paire ailleurs dans la LNH.

Video: MTL@DET : Petry fait vibrer le cordages en A.N.
 
Rasmus Ristolainen (D), Sabres de Buffalo : La situation à long terme de Ristolainen à Buffalo semble incertaine. Avant la saison, il a indiqué qu'il ne se plaisait pas dans la ville du nord de l'État de New York et il aurait demandé une transaction. Depuis, il a amassé 29 points en 60 parties, et surtout, son différentiel est passé de moins-41, le pire de la LNH l'an dernier, à plus-2 au 22 février. Il avait paraphé un contrat de six ans d'une valeur annuelle de 5,4 millions $ par saison en octobre 2016, ce qui risque de rendre la tâche de l'échanger difficile.
 
Conor Sheary (A), Sabres de Buffalo : À une autre époque, Sheary était un joueur capable d'inscrire 53 points en 61 matchs. Il évoluait aux côtés de Sidney Crosby, ce qui aidait beaucoup. Toutefois, cette saison, il n'a que 19 points au compteur après 53 rencontres, mais il n'est jamais utilisé avec les meilleurs joueurs des Sabres et il n'évolue que très rarement sur le jeu de puissance. Il sera joueur autonome sans compensation au terme de la saison.

Wayne Simmonds (A), Devils du New Jersey : Les Devils espéraient être de la course aux séries éliminatoires cette saison. C'est loin d'être le cas. Simmonds, qui a ralenti avec 24 points en 61 parties, pourrait donc changer d'adresse. Les Devils devront possiblement assumer une portion de son salaire pour obtenir un retour intéressant contre l'attaquant.
 
Joe Thornton (C), Sharks de San Jose : Le vétéran de 40 ans pourrait en être à ses derniers moments dans la LNH, lui qui n'a jamais remporté la Coupe Stanley. S'il le désire, il pourrait aider une équipe qui a besoin d'un centre de troisième ou quatrième trio possédant beaucoup d'expérience.
 
Sami Vatanen (D), Devils du New Jersey : Vatanen sera une cible de choix pour une équipe à la recherche d'un défenseur droitier. Il connaît une de ses meilleures saisons offensivement, et ce, même si les Devils sont dans les bas-fonds du classement. Il sera joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, et les Devils ne peuvent se permettre de le perdre sans rien obtenir en retour.
 
Jimmy Vesey (A), Sabres de Buffalo : Les Sabres ont fait l'acquisition de Vesey avant la saison en retour d'un choix de troisième ronde. Sa production est décevante, avec 19 points en 56 matchs. Comme il sera joueur autonome sans compensation le 1er juillet, l'équipe pourrait tenter de l'échanger plutôt que de ne le perdre en échange de rien.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.