Skip to main content

Les Canadiens déjouent les pronostics jusqu'à maintenant

Satisfaits du revirement de situation orchestré, les joueurs savent que le plus dur est à venir

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

MONTRÉAL - Si on avait suggéré aux joueurs des Canadiens de Montréal au début du camp d'entraînement de ne pas disputer les 51 premiers matchs de la saison régulière et d'entamer leur campagne à la pause du Match des étoiles en position pour participer aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, au troisième rang de leur section de surcroît, peu auraient refusé cette proposition.
 

Après tout, c'était une position bien plus enviable que celle que leur prédisait la majorité des observateurs.

C'est pourtant dans cette situation que les joueurs du Tricolore se retrouvent alors que les Canadiens (28-18-5) devancent les Bruins de Boston par deux points au troisième rang de la section Atlantique, à un point des Maple Leafs de Toronto et du deuxième rang. 

Cela ne veut toutefois pas dire qu'ils vont se satisfaire de leur sort.

À LIRE AUSSI: Le CH part pour la pause sur une bonne note | Un gros merci à l'oeil dans le ciel

« Il nous reste encore beaucoup de travail à accomplir, a souligné l'attaquant Tomas Tatar. Nous avons encore 31 matchs à disputer, ce sera extrêmement difficile, de plus en plus dur. Nous sommes cependant là où nous voulions être. Nous aurions évidemment pu faire mieux, mais nous allons profiter de cette pause pour nous préparer. Ce sera à nous de faire le travail. »

Les succès que connaît l'équipe cette saison sont particulièrement satisfaisants après la débâcle de la saison dernière. Les Canadiens ne sont plus qu'à une victoire d'égaler leur total de toute la saison dernière quand ils ont terminé au 27e rang du classement général.

« Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu'à maintenant, a affirmé le gardien Carey Price. Il n'y avait pas de doute, notre principal objectif au début de la saison était de racheter notre dernière saison. La saison est toutefois encore longue. Il nous reste beaucoup de matchs à disputer. »

Video: ARI@MTL : Price préserve l'avance en fin de match

Les joueurs ont beau affirmer qu'ils n'ont jamais douté, les conditions gagnantes ne semblaient pas réunies au camp d'entraînement. Le capitaine Shea Weber était sur la touche et son retour n'était pas attendu avant le mois de décembre. La brigade défensive de l'équipe ne semblait pas bâtie pour résister à l'absence prolongée de son général.

Le directeur général Marc Bergevin avait également échangé deux de ses quatre meilleurs buteurs de la dernière saison, Max Pacioretty et Alex Galchenyuk. En retour, il avait obtenu Max Domi, auteur de neuf buts à chacune de ses deux dernières campagnes, et Tomas Tatar, qui en était déjà à une troisième équipe en l'espace de quelques mois.

Ajoutez à cela que l'équipe avait fait chou blanc sur le marché des joueurs autonomes, se contentant d'ajouter Matthew Peca à la formation. On était bien loin des John Tavares et Paul Stastny de ce monde, qui avaient soit refusé de discuter avec le CH ou leur avaient fait comprendre que Montréal ne figurait pas au sommet de leur liste.

C'est pourquoi plusieurs partisans et la grande majorité des observateurs ne se sont pas emballés à la suite de l'excellent départ de l'équipe, craignant un effondrement qui ne s'est finalement jamais produit. Au contraire, l'équipe joue particulièrement bien depuis le début du mois de décembre et elle a remporté cinq de ses six derniers matchs avant la pause du Match des étoiles.

Video: PHI@MTL: Tatar remet à Domi qui réduit l'écart

« Nous avons trouvé des moyens de gagner. C'est ce qui explique en partie nos succès, a analysé l'entraîneur Claude Julien. Je me répète : dans une saison de 82 matchs, tout ne peut pas toujours être parfait. Les bonnes équipes trouvent des façons de gagner et c'est ce nous avons fait au cours de cette séquence de six matchs avant la pause. Nous voulions faire en sorte d'être encore en position d'accéder aux séries éliminatoires. Nous devions conserver un dossier gagnant afin d'y parvenir. Les joueurs ont fait de l'excellent travail. 

« Ce n'est pas toujours joli, ce n'est pas toujours parfait, mais ce que j'aime de notre équipe c'est que nous avons appris à gagner de plusieurs manières. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.