Skip to main content

Un gros merci à l'œil dans le ciel

L'équipe d'entraîneurs responsables de la vidéo a joué un rôle important dans la victoire des Canadiens mercredi

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

MONTRÉAL - Le hockey est un sport où l'on gagne en équipe. La victoire de 2-1 des Canadiens de Montréal contre les Coyotes de l'Arizona mercredi au Centre Bell en a été un bel exemple, surtout que l'un des jeux clés de la rencontre a été réussi par des membres de l'équipe qui évoluent dans l'ombre.

Alors que le Tricolore détenait une avance d'un but en fin de troisième période et qu'il devait se débrouiller avec un homme en moins puisque Joel Armia se trouvait au cachot, les Coyotes ont semblé créer l'égalité quand Alex Galchenyuk a frappé au vol une rondelle qui virevoltait dans l'enclave pour déjouer le gardien Carey Price dans le haut du filet.

Alors que les joueurs des Coyotes célébraient et que les partisans redoutaient que leurs favoris échappent une victoire qui semblait à leur portée, l'entraîneur Claude Julien a rapidement obtenu une information qui a changé le cours de la rencontre.

Il a été avisé par son équipe d'entraîneurs responsables de la vidéo qu'il y avait probablement eu hors-jeu sur la séquence.

À LIRE AUSSI : Les Canadiens terminent sur une bonne note avant la pause | L'Arizona persévère malgré les blessures

« Chaque fois que l'adversaire traverse la ligne bleue, notre équipe vidéo analyse la séquence, a expliqué Julien après la rencontre. Ils ont fait du très bon travail et nous ont sauvés. Tout le crédit leur revient. Je vais être franc, je ne l'avais pas vu. On m'a montré la séquence pour confirmer que j'étais d'accord. »

Les juges de ligne ont révisé le jeu, et ont donné raison à Julien et à son équipe. L'enjeu lié à cette décision était énorme, puisque le règlement prévoit qu'une équipe qui utilise sa contestation sous prétexte qu'il y a un hors-jeu se voit décerner une punition mineure si la décision ne leur est pas favorable.

« Avant que je conteste un but, je dois revoir la séquence, car je dois aussi être à l'aise avec la décision, et c'était le cas ici puisque sur ma tablette, je voyais du blanc entre la rondelle et la ligne bleue, a mentionné Julien. J'étais confiant, surtout que je savais que si j'avais tort, le match allait être égal 2-2 et qu'ils allaient obtenir un autre jeu de puissance. »

Dans le vestiaire après la partie, les joueurs ont également manifesté leur appréciation envers l'équipe qui est qualifiée d'œil dans le ciel.

« C'était un jeu clé, a affirmé le défenseur Shea Weber. Depuis le banc, c'était difficile à voir. Des joueurs qui se trouvaient sur la glace ont indiqué que la rondelle était peut-être sortie, mais l'équipe vidéo a assurément été alerte et l'a vu immédiatement. C'est ce qui a fait la différence dans ce match. »

Video: Joel Armia sur la révision du but

L'attaquant Tomas Tatar a aussi souligné que l'issue du match aurait pu être totalement différente si l'équipe vidéo n'avait pas été aussi alerte.

« Ce fut un immense soulagement, a admis Tatar. C'était un match difficile, et ils jouaient très bien, ils étaient affamés. […] Cette décision nous a redonné confiance. Nous pensions être à égalité 2-2 et nous commencions à songer à la manière dont nous allions pouvoir reprendre les devants, mais nous apprenons tout à coup que nous étions toujours en avance. Nous étions soulagés. »

Le pilote du Tricolore a toutefois noté que cette situation ne se serait jamais produite si ses joueurs avaient fait preuve de plus d'opportunisme quand ils mettaient la main sur le disque.

« Nous avons eu beaucoup de difficulté à sortir la rondelle, a noté Julien. Nous avons manqué beaucoup de chances de dégager notre territoire quand nous aurions dû le faire, et c'est pour ça qu'ils ont marqué. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.