Skip to main content

Les Flames congédient leur entraîneur Bob Hartley

Après quatre saisons derrière le banc et un trophée Jack Adams, Hartley est remercié à Calgary

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

Bob Hartley a été congédié de son poste d'entraîneur des Flames de Calgary mardi.

Les Flames ont terminé la saison 2015-16 au cinquième rang de la section Pacifique, à dix points du Wild du Minnesota et de la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest

 

« Je veux remercier Bob. Bob a réalisé de très bonnes choses ici, a déclaré le directeur général des Flames Brad Treliving. Il a construit la fondation de cette équipe. Par-dessus tout, il y a investi son cœur et son âme chaque jour. Il a saigné pour cette équipe. Et Bob est un bon entraîneur, alors je veux le remercier. C'est une journée difficile pour nous tous. »

Hartley a remporté le trophée Jack Adams comme entraîneur de l'année la saison dernière après avoir mené les Flames à leur première participation en séries depuis 2009. Calgary a aussi avancé à la deuxième ronde de l'Association de l'Ouest pour la première fois depuis 2004.
 
Hartley a présenté une fiche de 134-135-25 avec les Flames. En 13 saisons comme entraîneur avec les Flames, l'Avalanche du Colorado et les Thrashers d'Atlanta, Hartley a conservé une fiche de 463-362-59 avec 61 matchs nuls en 944 matchs. Il a remporté la Coupe Stanley avec l'Avalanche en 2001.

Les Flames ont annoncé que l'entraîneur associé Jacques Cloutier était lui aussi congédié.

« Cette décision n'est pas prise uniquement en vertu de la saison dernière, a affirmé Treliving. Chaque fois que vous traversez une situation où un entraîneur est relevé de ses fonctions, il y a du sang sur les mains de plusieurs personnes. Cela commence avec moi. La responsabilité incombe également aux joueurs, et elle est partagée par l'organisation. Alors ne vous y méprenez pas, la responsabilité ne revient pas qu'à Bob.
 
« Cependant, en évoluant dans ce processus, que j'ai entamé il y a quelques semaines, j'ai simplement senti que le moment était venu pour nous d'aller de l'avant, Bob ayant mené cette équipe le plus loin qu'il en était capable. »
 
Calgary, qui avait terminé au troisième rang de la section Pacifique en 2014-15, a accordé 257 buts cette saison, un sommet dans la LNH, malgré le fait que l'équipe ait terminé au 11e rang pour les tirs décochés par rencontre (29,0). Ils sont passés d'un différentiel de buts de plus-24 en 2014-15 à un différentiel de moins-28 cette saison.
 
Ils ont terminé au 22e rang de la ligue en avantage numérique (17,0 pour cent) et au dernier rang en infériorité numérique (75,5 pour cent).
 
« Chaque entraîneur possède son propre style, sa propre façon de faire les choses, a souligné Treliving. Bob, selon moi, est capable d'aller chercher beaucoup de ses joueurs. Cependant, en prenant du recul et en analysant la situation comme je l'ai fait au cours des dernières semaines, j'avais le sentiment que pour aller de l'avant en tant qu'organisation, le moment était venu. C'était important, voire essentiel que nous prenions cette décision. »
 
Les gardiens Karri Ramo et Jonas Hiller, le duo de gardiens de Calgary en 2014-15, ont éprouvé des difficultés cette saison.

Ramo, qui a été soumis au ballottage et puis cédé à la Ligue américaine de hockey en octobre, a conservé une fiche de 17-18-1 avec une moyenne de buts alloués de 2,63 et un pourcentage d'arrêts de ,909 en 37 parties. Il a subi une déchirure du LCA du genou gauche qui a mis fin à sa saison le 11 février. Hiller a maintenu une moyenne de buts alloués de 3,51 et un pourcentage d'arrêts de ,879 en 26 rencontres, les pires statistiques de sa carrière dans la LNH.
 
« Cette décision n'a pas été rendue nécessaire parce que nous n'avons pas atteint les séries éliminatoires, et que nous devions simplement sacrifier quelqu'un, a évoqué Treliving. Pour que notre équipe aille de l'avant, j'avais le sentiment que cette décision devait être prise, en fonction de ce que Bob pouvait soutirer de ce groupe dans le futur.
 
« Nos unités spéciales ont occupé pendant une bonne partie de la saison le 30e rang de la ligue. Il existait des problèmes de style de jeu liés à la façon d'attaquer. Nos gardiens n'ont pas été bons. Cette responsabilité revient au directeur général. J'aurais dû régler ce problème. La manière dont nous jouons devant notre gardien doit aussi être corrigée. C'est lié en quelque sorte au style de jeu. En raison de tous ces facteurs, je crois qu'une décision devait être prise. »
 
Si les gardiens ont connu des ratés, les jeunes joueurs des Flames ont continué à progresser.
 
L'attaquant Johnny Gaudreau, âgé de 22 ans, a mené Calgary et a terminé à égalité au sixième rang de la ligue avec 78 points. Le centre Sean Monahan a établi un sommet en carrière avec 63 points à sa troisième saison dans la LNH. Le défenseur Dougie Hamilton, 22 ans, a connu sa meilleure saison offensive en carrière avec 12 buts et 43 points. Le défenseur TJ Brodie, 25 ans, a récolté six buts en plus d'amasser 45 points, un sommet en carrière.
 
Treliving va entamer immédiatement le processus visant à nommer un nouvel entraîneur. Les Ducks d'Anaheim et les Sénateurs d'Ottawa sont aussi à la recherche d'un entraîneur-chef.
 
« La décision qui a été prise aujourd'hui n'est pas motivée par le fait que quelqu'un attend en coulisses, a assuré Treliving. La décision prise aujourd'hui concerne Bob. Nous n'avons pas regardé s'il existait une fille plus jolie que nous voulions inviter à la danse. Ce n'est pas le cas. Nous allons passer à travers le processus, puis nous allons prendre une décision.
 
« Aujourd'hui, nous entamons ce processus de recherche de notre prochain entraîneur, mais ce n'est pas la journée pour discuter de qui cela devrait ou pourrait être. Bob a mérité que l'on analyse la situation sous tous ses angles, et une décision a été prise en fonction de ce qui allait le plus profiter à l'organisation dans l'avenir, et non en fonction des candidats disponibles. »

 

En voir plus