Skip to main content

Les Blues imperturbables, peu importe la situation

À un match d'une présence en Finale de la Coupe Stanley, St. Louis ne modifie pas son approche

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

SAN JOSE - Ce ne sera pas difficile pour les Blues de St. Louis de demeurer dans le moment présent au cours des 48 prochaines heures et de ne pas se projeter trop rapidement en Finale de la Coupe Stanley, pas plus que ça l'a été pour eux de se remettre de la controversée fin de match no 3.

C'était du moins la prétention des joueurs et de l'entraîneur Craig Berube au terme de la convaincante victoire de 5-0 qu'ils ont signée face aux Sharks de San Jose dans le match no 5 de la finale de l'Association de l'Ouest, dimanche.

À LIRE : Les Sharks dévorés par les Blues grâce à Schwartz | Karlsson et Pavelski se blessent lors du match no 5

À voir comment ils sont vite retombés sur leurs patins à la suite de la défaite de 5-4 encaissée en prolongation mercredi, il faut les croire sur parole.

Les Sharks sont dans le pétrin. Les Blues les ont dominés 7-1 au score, au cumulatif des deux dernières rencontres, après avoir été en recul 1-2 dans la série. 

On verra ce que les Sharks ont dans le ventre, mardi (20h HE; TVAS, CBC, NBCSN). On verra surtout quel sera l'état des troupes, l'équipe de la Californie ayant perdu en cours de route les services du défenseur Erik Karlsson ainsi que des attaquants Tomas Hertl et Joe Pavelski, dimanche. L'entraîneur Peter DeBoer n'a pas voulu dresser de bilan médical à l'issue de la rencontre.

« L'atmosphère sera électrique au Enterprise Center. Ce sera important de bien gérer nos émotions », a affirmé Berube. « Les gars font de l'excellent travail à ce chapitre cette saison. Ils arrivent à bien compartimenter les matchs et à se concentrer uniquement sur celui qui vient. Je ne m'attends pas à ce que ça change. Au début de la rencontre, nous devrons garder les choses simples et jouer en ligne droite. »

Les Blues n'ont jamais été aussi proches d'atteindre la Finale depuis 1970. Il y a trois ans, ils étaient tombés à court de deux victoires en finale d'association contre ces mêmes Sharks.

« Ce serait un sentiment indescriptible », a admis la vedette individuelle du match no 5 Jaden Schwartz, avec trois buts. « Les amateurs rêvent à ça depuis longtemps, mais nous ne voulons pas regarder trop loin devant. Nous savons à quel point la quatrième victoire sera dure à obtenir. » 

Berube a dit que les Blues n'ont pas été affectés du tout par l'amère défaite qu'ils ont subie dans le match no 3, sur un but des Sharks en prolongation qui n'aurait pas dû être accordé. Timo Meier a effectué une passe avec la main qui a échappé à la vigilance des quatre arbitres. La révision vidéo n'est pas admissible en preuve dans des situations semblables.

« Nous étions très fâchés sur le coup, mais nous estimions que nous avions failli à la tâche en laissant le match aller en prolongation, a répété Berube. Nous avons vite tourné la page et nous avons livré un solide match no 4. Cette victoire nous a grandement motivés. Nous étions motivés dimanche. Nous sommes un groupe confiant. » 

Le trio de Brayden Schenn, avec Schwartz et Vladimir Tarasenko, a montré la voie à l'équipe, dimanche. Berube a souligné que le trio montre des « flashs » de la séquence de succès qu'il a connu au début de la saison 2017-18.

Video: STL@SJS, #5: Schwartz réussit un triplé

« Après une trentaine de matchs, il y a deux saisons, ils formaient un des meilleurs trios dans la LNH, a évoqué l'entraîneur. Ils ont été très bons par séquences par la suite. Quand ils travaillent fort ensemble avec une telle cohésion semblable, c'est un bon trio. »

Auteur d'un deuxième tour du chapeau ce printemps, Schwartz a surpassé en seulement 18 matchs en séries son total de 11 buts en saison régulière.

« Ce n'est pas comme si Jaden sortait de nulle part, a relevé Berube. C'est un de nos joueurs les plus constants. Il a déjà connu des saisons de plus de 20-25 buts. C'est juste que cette saison a été moins bonne pour lui. Il travaille toujours très fort et son attitude est toujours la même. Il récolte simplement les dividendes de ses efforts en séries. »

Schwartz a retourné la lumière des projecteurs sous lesquels il s'est retrouvé en direction de ses coéquipiers.

« Vous devez parfois avoir de la chance. Vous ne pouvez pas tout faire seul, a-t-il mentionné. Vous avez besoin de vos compagnons de trio et des défenseurs. Nous sommes une équipe dont les succès reposent sur la profondeur. À chacun des matchs, des joueurs différents se mettent en évidence. Ç'a encore été le cas dimanche. »

Schenn a abondé dans le sens de son coéquipier.

« Nous n'avons rien de flamboyant comme groupe, a-t-il mentionné. Nous sommes coriaces quand nous utilisons notre vitesse et que nous nous appliquons en défense. Chacun doit faire sa petite affaire et ça met la table pour un échec-avant efficace. L'échec-avant est une partie importante de notre jeu. C'est de cette façon que nous marquons plusieurs de nos buts. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.