Skip to main content

Holmstrom en pleine santé avec les Islanders

L'attaquant sélectionné avec le 23e choix au total au Repêchage 2019 affirme que ses blessures à la hanche et au pouce sont derrière lui

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York - Simon Holmstrom savait qu'il entendrait son nom être prononcé au Repêchage 2019 de la LNH, mais il a admis que c'est survenu plus tôt que ce à quoi il s'attendait.

« Peut-être tôt en deuxième ronde ou à la fin du premier tour », a affirmé l'attaquant de 18 ans, qui a été sélectionné au premier tour (23e au total) par les Islanders de New York le 21 juin. « Je ne m'attendais pas à ce que mon nom sorte aussi rapidement. »

À LIRE AUSSI : Lee demeure avec les IslandersVarlamov s'entend avec les Islanders pour quatre ans

Ce n'est pas parce que Holmstrom n'a pas confiance en lui-même - il dit d'ailleurs calquer son jeu sur d'anciens grands joueurs de la LNH comme Peter Forsberg et Pavel Datsyuk - mais plutôt parce que des blessures l'ont limité à 21 rencontres avec HV71 dans la Ligue élite de Suède (SHL), là où il a tout de même amassé près d'un point par match (sept buts, 13 passes).

« Je n'ai pas joué autant que les autres, a indiqué Holmstrom. J'ai joué environ 20 matchs la saison dernière. Mais je suis très heureux d'être ici. »

Holmstrom a raté le début de la dernière saison après avoir été opéré à la hanche, puis il s'est blessé au pouce quelque temps après son retour au jeu. Mais il a assuré à LNH.com que tout ça était chose du passé lors du camp de développement des Islanders.

« Il n'y a plus aucun problème, a-t-il dit. Je suis en pleine santé. »

Holmstrom (6 pieds 1 pouce, 194 livres) a aidé la Suède à remporter le Championnat du monde des moins de 18 ans 2019 de la FIHG avec six points (trois buts, trois passes) en sept matchs, inscrivant notamment un but lors de la finale face à la Russie.

Il se joint à un talentueux bassin d'espoirs à l'attaque à New York, dont font partie Oliver Wahlstrom (11e au total, 2018) et Kiefer Bellows (19e au total, 2016). La chance qu'il a de les côtoyer au camp de développement, en plus du surprenant parcours des Islanders jusqu'à la série de deuxième ronde dans l'Association de l'Est la saison dernière, fait en sorte que Holmstrom est impatient de voir ce que l'avenir lui réserve.

« Je sais qu'ils ont connu une excellente saison et ont fait un bout de chemin en séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a mentionné Holmstrom. Ils ont de bons jeunes joueurs qui viendront bientôt aider l'organisation. J'ai entendu plein de bonnes choses sur l'équipe et sur le personnel. Je suis très fébrile. »

Mais Holmstrom sait qu'il devra continuer à peaufiner ses habiletés et faire des ajustements s'il veut jouer dans la LNH un jour.

« Le style de jeu ici est un peu différent comparativement à la Suède, a noté Holmstrom. Je pense que je dois rester un peu moins en périphérie et foncer au filet avec plus de hargne, tout en étant un peu plus robuste.

« J'aime le jeu physique. Je pense que je joue mieux quand la robustesse est au rendez-vous. »

On l'a remarqué lors de deux matchs que les Islanders ont tenus durant leur camp de développement. Holmstrom a d'ailleurs inscrit un but lors de la dernière journée avant de retourner dans sa Suède natale.

« Je pense que je me compare avantageusement aux autres, a indiqué Holmstrom. Je sais que je peux en donner encore plus et être bien meilleur. Le camp s'est bien déroulé, mais je peux en donner plus. J'ai vraiment hâte.

« Ç'a été parfait. J'ai beaucoup appris. Je suis très reconnaissant d'être ici. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.