Skip to main content

Cinq joueurs qui ont gagné des points au Match des meilleurs espoirs

Un trio complet en a mis plein la vue tout au long de la soirée à Red Deer

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

RED DEER - Même si le Match des meilleurs espoirs ne changera pas à lui seul la perception qu'ont les recruteurs des équipes de la LNH par rapport à certains joueurs qu'elles ont dans leur mire, il peut donner de bonnes indications sur la personnalité d'un jeune et sur sa capacité d'adaptation.

À LIRE AUSSI: Jakob Pelletier amorce la remontée d'Équipe Orr | Nathan Légaré veut répondre dès maintenant

Dans la victoire spectaculaire de 5-4 de l'Équipe Orr sur l'Équipe Cherry, mercredi, certains joueurs ont réussi à tirer leur épingle du jeu et à laisser une bonne impression face à quelques-uns des meilleurs espoirs de leur âge.

Voici, en ordre alphabétique, cinq joueurs qui ont augmenté leur valeur, mercredi :


Samuel Bolduc, D - Armada de Blainville-Boisbriand (LHJMQ)


Classé au 87e rang des meilleurs espoirs nord-américains sur la liste de mi-saison du Bureau de dépistage de la LNH, le défenseur québécois a prouvé à tous qu'il était en mesure de très bien se débrouiller face à l'élite de la LCH.

L'arrière gaucher de 6 pieds 4 pouces et 210 a connu un très bon début de match, transportant la rondelle jusqu'en zone offensive à quelques reprises en plus de distribuer les solides coups d'épaules. Il semble en falloir beaucoup pour le déstabiliser.

Son calme a failli lui jouer des tours en troisième période, mais il a somme toute montré des qualités bien intéressantes.


Graeme Clarke, AD - 67's d'Ottawa (OHL)


Le rapide attaquant en a mis plein la vue lorsqu'il a inscrit un but de toute beauté à la suite d'une belle pièce de jeu qu'il a orchestrée lui-même. Il s'est emparé d'une rondelle libre au cercle avant de se faufiler entre deux joueurs - dont l'excellent Bowen Byram - et de déculotter le gardien Mads Sogaard. 

Tweet from @CHLHockey: ���Hardworking right winger who makes deceptive plays, very good puck control, hockey sense, has hands/moves to contribute offensively.���That���s the book on @gclarke_92 of @Ottawa67sHockey 🚨#SWTP 🎥 pic.twitter.com/mfjM25W1zi

Il a récidivé sur le but de la victoire en démontrant toute sa patience en entrée de zone pour refiler le disque à Connor McMichael entre deux joueurs. Il a déstabilisé la défensive adverse tout au long de la soirée, surtout grâce à un habile mouvement de hanche qui camouflait chaque fois ses intentions.

Il a été nommé joueur du match de l'Équipe Orr.


Arthur Kaliyev, AD - Bulldogs d'Hamilton (OHL)


L'attaquant américain d'origine russe a confirmé qu'il était bel et bien un poison lorsqu'on le laissait sans surveillance autour du filet. Comme si l'on avait besoin d'une autre preuve… Il totalise déjà 33 buts en 46 rencontres dans la Ligue de l'Ontario.

Il a profité de l'excellente vision de son compatriote Nick Robertson et de Peyton Krebs pour terminer le match avec deux buts et une aide. Classé 11e sur la liste de mi-saison du Bureau, Kaliyev a un flair pour les espaces libres et possède un tir dévastateur.

Tweet from @CHLHockey: ���Excellent scorer with elite offensive hockey sense - very smart at getting in position for a quality scoring chance.���The report on @arthurkaliyev34 of @BulldogsOHL is bang on 🚨#SWTP 🎥 pic.twitter.com/HRYX6t3f1q

Ne comptez toutefois pas sur lui pour fabriquer un jeu de toutes pièces. C'est plutôt lui qui y met la touche finale.


Peyton Krebs, C - Ice de Kootenay (WHL)


On attendait Dylan Cozens et Kirby Dach, mais Peyton Krebs a rappelé à tout le monde qu'il n'était pas très loin derrière les deux meneurs de la cuvée dans la LCH. Il a été une menace constante en compagnie de Kaliyev et de Robertson.

Krebs est toujours actif et en mouvement et ça l'a assurément bien servi sur les deux points (un but, une aide) qu'il a récoltés, mercredi. Il a aussi fait preuve d'une grande capacité d'adaptation puisqu'il s'est joint à merveille à deux compagnons de trio qui avaient déjà joué ensemble à la Coupe Hlinka-Gretzky, en août.

« J'avais deux bons compagnons de trio qui pouvaient la mettre dedans et j'ai aussi obtenu quelques bonds chanceux, a-t-il humblement déclaré. La rondelle roulait pour nous et ç'a bien été. »

Pour ajouter à cela, il a remporté neuf de ses 15 mises en jeu pour une efficacité de 60 pour cent. Ça lui a valu le titre de joueur du match de l'Équipe Cherry.


Nick Robertson, AG - Petes de Peterborough (OHL)


Il est peut-être le joueur le plus jeune de la cuvée, l'un des plus petits (5 pieds 9 pouces) et l'un des plus légers (160 livres), mais Nick Robertson a assurément trouvé le moyen de se démarquer autrement.

À deux reprises, il a servi des passes sublimes à Krebs et à Kaliyev qui n'ont pratiquement eu qu'à enfiler l'aiguille. Sur les deux séquences, bien peu de gens peuvent se vanter d'avoir vu le jeu se dessiner.

Tweet from @RinkRatReport: Another DISGUSTING pass from Nick Robertson this time to Peyton Krebs for the goal#SWTP pic.twitter.com/qBz6qQBDrc

« C'est un attaquant très talentueux, il trouve les lignes de passe que la majorité des gars ne voient pas, a vanté Krebs. Il offre un jeu très complet et c'était plaisant de jouer avec lui. »

On n'en doute pas. La créativité dont il peut se servir à haute vitesse fait toute la différence.

Mentions honorables
Artemi Kniazev, D - Saguenéens de Chicoutimi (LHJMQ)
Jakob Pelletier, AG - Wildcats de Moncton (LHJMQ)
Jamieson Rees, C - Sting de Sarnia (OHL)
Lassi Thomson, D - Rockets de Kelowna (WHL)

*Crédit photo: Rob Wallator/CHL Images

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.