Skip to main content

Hlinka-Gretzky : Hendrix Lapierre dans une classe à part

Le Québécois a été le meilleur joueur au camp, affirme le directeur du Bureau de dépistage de la LNH Dan Marr

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

CALGARY - On attendait impatiemment de voir ce que Quinton Byfield avait dans le réservoir au camp de sélection de l'équipe canadienne des moins de 18 ans qui participera à la Coupe Hlinka-Gretzky, mais c'est finalement Hendrix Lapierre qui a volé le spectacle.

L'attaquant des Saguenéens de Chicoutimi a de loin été le meilleur des 24 attaquants présents au camp et en a mis plein la vue aux dirigeants de Hockey Canada et aux dizaines de recruteurs d'équipes de la LNH qui avaient fait le voyage à Calgary pour épier la majorité des meilleurs espoirs en vue du repêchage de 2020. 

« Il y a Hendrix Lapierre et il y a les autres joueurs au camp », a commenté Dan Marr, le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH en entrevue avec LNH.com. « Il a été tellement bon, il est assurément ici en mission. Il est prêt à faire partie de cette équipe et il démontre qu'il veut être un des leaders de la formation. »

À LIRE AUSSI : Un trio (de défenseurs) prometteur à Saint-JeanLapierre et Rochette trépignent d'impatience | Lafrenière est dans la mire de Byfield

C'est donc sans surprise que son poste a été confirmé au sein de l'équipe canadienne, qui s'envolera vers la République tchèque pour y disputer le tournoi du 5 au 10 août. Lapierre sera accompagné par quatre autres représentants de la LHJMQ: son coéquipier Théo Rochette, Mavrik Bourque (Shawinigan), Lukas Cormier (Charlottetown) et Jérémie Poirier (Saint-Jean).

Le patineur originaire de Gatineau a récolté trois buts - le plus haut total à égalité avec son compatriote Jacob Perreault - et une aide au cours des trois rencontres préparatoires.

« Ç'a super bien été, j'ai bien commencé le camp et ça m'a donné beaucoup de confiance pour la suite, a déclaré Lapierre. Il y avait un petit stress au début parce que tu te retrouves avec les 43 autres meilleurs joueurs au pays, mais on a rapidement formé une chimie d'équipe et ça nous a aidés. »

Pour ce que ça vaut, l'équipe de Lapierre a signé trois victoires en autant de matchs face à celle de Byfield, que plusieurs considèrent comme l'un des meilleurs espoirs de la cuvée 2020. L'imposant attaquant des Wolves de Sudbury s'est fait bien discret malgré quelques flashs offensifs, récoltant un but et une aide. Il a tout de même obtenu son billet pour la République tchèque.

Limité à 48 matchs en raison des blessures la saison dernière, Lapierre a eu le temps de soigner les petits bobos cet été et semble être en grande forme pour amorcer son année d'admissibilité au Repêchage de la LNH. C'est du moins ce qu'il a su démontrer pendant ce court camp avec les meilleurs de son âge.

Après avoir été retranché de la formation au Championnat du monde des moins de 18 ans en avril dernier, il a pris les grands moyens pour s'assurer de ne pas subir le même sort.

« Je m'y attendais un peu en avril, mais c'est sûr que je ne voulais pas me faire couper une deuxième fois en trois mois, a-t-il lancé. Je pense que j'ai démontré assez de choses pour faire l'équipe. J'ai confiance en ce que j'ai accompli et en ce que je peux faire. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.