Skip to main content

Gallant affirme que les Golden Knights ne sont plus sous pression

L'entraîneur dira à ses joueurs de s'amuser dans le match no 5, malgré le risque d'élimination

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

Le message venant de l'entraîneur des Golden Knights de Vegas Gerard Gallant ressemblait beaucoup à celui qu'il leur a livré il y a huit mois, avant que l'équipe d'expansion n'ait joué son premier match dans la LNH.

« Nous ne faisons plus face à de la pression », a insisté Gallant pendant une conférence téléphonique mardi. « Nous allons y aller et jouer et travailler avec acharnement, et nous allons nous amuser. Nous verrons ce qui se passera. »

Les Golden Knights font face à l'élimination pour la première fois dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley à la suite d'une défaite de 6-2 aux mains des Capitals de Washington lors du match no 4 de la Finale de la Coupe Stanley 2018 au Capital One Arena, lundi.

Washington mène la série 3-1 et l'histoire n'est pas du côté des Golden Knights. Les équipes qui tirent de l'arrière 3-1 en Finale de la Coupe Stanley ont une fiche de 1-32 depuis l'adoption du format quatre de sept en 1939. La seule équipe qui a réussi l'exploit pour remporter la Coupe a été les Maple Leafs de Toronto en 1942, qui ont réussi à effacer un déficit de 3-0 face aux Red Wings de Detroit.

Le match no 5 aura lieu au T-Mobile Arena de Las Vegas jeudi (20h H.E.; TVAS, SN, CBC, NBC).

À LIRE : James Neal s'en voulait | Entre les poteaux : Fleury laissé à lui-même

Le scénario a changé radicalement pour Vegas, qui a remporté la section Pacifique (51-24-7, 109 points) avant de traverser les trois premières rondes du tournoi printanier sans trop d'incidents de parcours, compilant une fiche de 12-3 en éliminant les Kings de Los Angeles (4-0), les Sharks de San Jose (4-2) et les Jets de Winnipeg (4-1).

« Admettons-le, quand nous avons entamé la saison, il n'y avait aucune attente envers notre équipe, a dit Gallant. Les attentes ont-elles changé à l'aube des séries? Absolument, parce que nous avons connu une excellente saison régulière et nous avons remporté la section Pacifique.

« Encore, nous nous amusions, nous travaillions fort et nous nous sommes donné une chance de gagner. C'est que nous avons fait pendant toute la saison. »

Le soutien passionné des partisans a donné un coup de fouet aux Golden Knights dès le jour 1. Ils ont affiché un dossier de 29-10-2 à domicile en saison régulière et de 7-2 en séries éliminatoires. Leurs seules défaites au T-Mobile Arena lors du tournoi printanier sont survenues dans le match no 2 de la série de deuxième ronde face aux Sharks et le match no 2 de la Finale contre Washington.

Gallant a indiqué qu'il voudrait voir dans le match no 5 le même effort que les Golden Knights ont livré pendant les premières minutes du match no 4. L'attaquant de Vegas James Neal a raté un filet ouvert et le gardien des Capitals Braden Holtby a effectué 28 arrêts.

« Nous avons fait ce que nous voulions faire, a affirmé Gallant. Nous voulions connaître un bon départ. Les 10 premières minutes, je crois que nous avons très bien joué.

« Nous avons frappé le poteau deux fois. Holtby a fait quelques beaux arrêts. Nous avons raté un filet ouvert. C'est le hockey. Je ne sais pas quoi dire en plus. Nous avons tenté de réaliser notre objectif, mais la seule chose que nous ne sommes pas parvenus à faire, c'est mettre la rondelle dans le filet.

« Je ne peux pas dire à mes joueurs que nous ne faisons pas bien, nous avons très bien joué pendant les 10 premières minutes. »

Il s'agit de la première séquence de trois revers consécutifs pour Vegas depuis le 2 mars. Les Golden Knights n'ont jamais perdu quatre matchs d'affilée pendant leur première saison dans la LNH.

Vegas s'est amélioré dans plusieurs facettes du jeu par rapport à sa performance dans la défaite de 3-1 dans le match no 3, mais Gallant a avoué que l'équipe a toutefois cédé trop de chances de marquer de haute qualité à Washington. Les Capitals ont touché la cible trois fois en l'espace de 9:45 en première période pour prendre une avance de 3-0 dans le match no 4.

« Il faut donner à ton gardien une chance de faire ces arrêts, a commenté Gallant. Sur ces jeux-là, [Marc-André Fleury] n'a eu aucune chance de faire l'arrêt.

« Nous devons mieux jouer défensivement. Trop de nos joueurs se concentrent trop sur le porteur de rondelle et nous laissons le poteau éloigné grand ouvert. Nous devons nous assurer de nous concentrer sur les joueurs qui ne possèdent pas la rondelle.

« Marc fera l'arrêt face au tireur. Nous devons nous assurer de les priver des passes. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.