Skip to main content

Est: Comment les équipes qui ont raté les séries vont-elles se qualifier

Les Panthers, les Rangers et les Sabres font partie des équipes qui n'ont pas pris part au tournoi printanier la saison dernière

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Pour les huit équipes de l'Association de l'Est qui ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 2018, l'objectif depuis la deuxième semaine d'avril était de déterminer comment faire pour prolonger leur prochaine saison jusqu'en mai, ou même juin, comme les champions en titre de la Coupe Stanley, les Capitals de Washington.

LNH.com analyse comment ces huit équipes peuvent passer à la prochaine étape et obtenir leur qualification pour les séries éliminatoires cette saison :

PANTHERS DE LA FLORIDE

Saison dernière: 44-30-8, 96 points, à un point de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les 25 victoires des Panthers après la pause du Match des étoiles ainsi que leurs 52 points (25-8-2) leur ont conféré une égalité avec les Predators de Nashville au premier rang de la LNH dans les deux catégories. Ce ne fut toutefois pas suffisant pour rattraper leur mauvais début de saison de 19-22-6.

Plus grand changement pendant la saison morte : L'attaquant Mike Hoffman a été acquis dans une transaction avec les Sharks de San Jose le 19 juin, soit la même journée où les Sénateurs d'Ottawa l'avaient échangé à San Jose. Hoffman, âgé de 28 ans, a terminé au troisième rang chez les Sénateurs la saison dernière avec 22 buts, sa quatrième saison de suite avec 20 buts ou plus. Il représente un autre attaquant de qualité sur les deux premiers trios de l'équipe aux côtés des centres Aleksander Barkov et Vincent Trocheck, qui a été le meneur des Panthers avec 31 buts chacun.

Video: PHI@FLA: Barkov feinte et marque en échappée

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Les Panthers pourraient miser sur cinq joueurs qui ont inscrit au moins 20 buts la saison dernière sur leurs deux premiers trios : Trocheck, Evgenii Dadonov (28), Jonathan Huberdeau (27), Barkov (27) et Hoffman - alors que Nick Bjugstad en a réussi 19. La Floride a été l'une des meilleures équipes de la LNH au cours de la deuxième moitié de la dernière saison et s'est améliorée avec l'ajout de Hoffman. Leur groupe des six premiers attaquants permet à l'entraîneur Bob Boughner de protéger ses jeunes joueurs de talent. L'attaquant Owen Tippett, le premier choix de l'équipe (10e au total) au repêchage 2017 de la LNH, a marqué un but en sept parties avec la Floride, avant d'en inscrire 36 en 51 rencontres avec Mississauga dans la Ligue de hockey de l'Ontario. Il va vraisemblablement évoluer à temps plein dans la LNH cette saison, tout comme l'attaquant Henrik Borgstrom, qui a marqué un but en quatre parties après avoir paraphé son contrat de recrue le 26 mars. Avec leur puissante attaque, si les gardiens Roberto Luongo et James Reimer peuvent demeurer en santé, les Panthers pourraient même viser l'une des trois premières places de la section Atlantique.

HURRICANES DE LA CAROLINE

Saison dernière: 36-35-11, 83 points, à 14 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Hurricanes occupaient la deuxième place de quatrième as, mais une défaite de 5-2 contre les Devils du New Jersey le 15 février a marqué le début d'une séquence de six revers (0-4-2) qui les a éloignés définitivement d'une place en séries.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Hurricanes ont embauché un nouveau directeur général (Don Waddell) ainsi qu'un nouvel entraîneur (Rod Brind'Amour), et ils échangé ou perdu sur le marché des joueurs autonomes quatre de leurs huit meilleurs pointeurs la saison dernière : les attaquants Jeff Skinner, Elias Lindholm et Derek Ryan, ainsi que le défenseur Noah Hanifin. Parmi les ajouts à la formation, on retrouve le défenseur Dougie Hamilton, qui a inscrit 17 buts , à égalité au premier rang parmi les défenseurs de la ligue, et Andrei Svechnikov, le deuxième joueur sélectionné au repêchage 2018. Svechnikov devrait être inséré sur l'un des deux premiers trios et produire malgré ses 18 ans.

Video: NJD@CAR: Skinner marque son 200e but au bon moment

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Les Hurricanes misent peut-être sur le groupe de défenseurs avec le plus de profondeur dans la LNH, avec Hamilton et Calvin de Haan, embauché à titre de joueur autonome, qui se joignent à Jaccob Slavin, Brett Pesce, Justin Faulk et Trevor van Riemsdyk, alors que les espoirs Haydn Fleury et Jake Bean vont se battre pour du temps de glace. Ils misent aussi sur du talent en attaque, avec en tête les attaquants Sebastian Aho et Teuvo Teravainen. Si le gardien Scott Darling peut offrir un rendement qui s'approche de celui qu'il a affiché à ses trois premières saisons dans la LNH avec les Blackhawks de Chicago, les Hurricanes devraient être en mesure de se battre pour une place de quatrième as et ainsi mettre fin à leur disette de neuf saisons sans participer aux séries.

ISLANDERS DE NEW YORK

Saison dernière: 35-37-10, 80 points, à 17 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Islanders occupaient la deuxième place de quatrième as avant leur match contre le Wild du Minnesota le 19 février, mais une défaite de 5-3 a amorcé une séquence de 2-10-4 qui leur a vraisemblablement coûté une place en séries.

Plus grand changement pendant la saison morte : À l'extérieur de la glace, c'est l'embauche de Lou Lamoriello à titre de président des opérations hockey le 22 mai et de l'entraîneur Barry Trotz le 21 juin qui ont retenu l'attention. Leur arrivée n'a toutefois pas empêché le plus grand changement, sur la glace cette fois, de se produire, alors que le centre John Tavares a décidé de se joindre aux Maple Leafs de Toronto le 1er juillet à titre de joueur autonome. Tavares a été sélectionné par les Islanders au tout premier rang du repêchage 2009, et ses 621 points (272 buts, 349 passes) représentent des sommets chez les Islanders parmi les joueurs qui n'ont pas pris part à leurs quatre conquêtes consécutives de la Coupe Stanley entre 1980 et 1983.

Video: PHI@NYI: Barzal marque d'un tir précis

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Bien que Tavares et de Haan aient quitté l'équipe, les Islanders misent encore sur beaucoup de talent. Le centre Mathew Barzal, 21 ans, a remporté le trophée Calder la saison dernière, alors qu'il a récolté 85 points (22 buts, 63 passes) pour devenir le deuxième joueur seulement autre que Tavares à terminer au premier rang des pointeurs des Islanders depuis 2009-10 (Kyle Okposo, 69 points, 2013-14). L'attaquant Anders Lee a marqué 40 filets, le premier joueur des Islanders à atteindre ce plateau depuis Jason Blake en 2006-07. Jordan Eberle a connu une cinquième saison de suite de 20 buts et plus, Josh Bailey a établi un sommet en carrière dans la LNH avec 71 points, et les jeunes attaquants talentueux Kieffer Bellows, 20 ans, et Joshua Ho-Sang, 22 ans, pourraient décrocher un poste à temps plein dans la LNH cette saison. Trotz va aider les Islanders à adopter un style plus structuré en défensive, ce qui devrait les aider à réduire leur moyenne de 35,6 tirs accordés par match et 293 buts alloués, deux sommets dans la ligue la saison dernière. New York a aussi ajouté le vétéran gardien Robin Lehner et les attaquants Valtteri Filppula, Tom Kuhnhackl, Matt Martin et Leo Komarov. Les attentes sont peu élevées à l'endroit des Islanders, mais si leur défensive s'améliore suffisamment, ils pourraient marquer assez de buts pour être dans la course pour une place de quatrième as.

RANGERS DE NEW YORK

Saison dernière: 34-39-9, 77 points, à 20 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Rangers ont commencé à regarder vers la saison 2018-19 et au-delà à partir du 8 février lorsqu'une lettre du directeur général Jeff Gorton et du président Glen Sather évoquant une phase de reconstruction a été envoyée aux partisans. Au cours des 18 jours suivants, les Rangers ont échangé le défenseur Nick Holden aux Bruins de Boston (20 février), l'attaquant Michael Grabner aux Devils du New Jersey (22 février), l'attaquant Rick Nash aux Bruins (25 février) ainsi que le défenseur Ryan McDonagh et l'attaquant J.T. Miller au Lightning de Tampa Bay (26 février), recevant en retour plusieurs espoirs et choix au repêchage en retour.

Plus grand changement pendant la saison morte : David Quinn a été embauché comme entraîneur le 23 mai afin de remplacer Alain Vigneault et d'être la nouvelle voix pour une formation qui devrait être très jeune. Quinn possède une expérience de la LNH à titre d'adjoint avec l'Avalanche du Colorado en 2012-13, mais les Rangers l'ont mis sous contrat en raison du succès qu'il a connu avec les jeunes joueurs, notamment au cours des quatre dernières saisons à l'Université de Boston, où il a aidé à la progression du centre des Sabres de Buffalo Jack Eichel, du centre des Coyotes de l'Arizona Clayton Keller, du défenseur des Bruins Charlie McAvoy, de l'attaquant du Wild du Minnesota Jordan Greenway et de l'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Brady Tkachuk, entre autres.

Video: TBL@NYR: Chytil marque son premier but en carrière

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Henrik Lundqvist demeure l'un des meilleurs gardiens de la LNH et devrait donner aux Rangers une bonne chance de gagner chaque fois qu'il sera devant le filet. La défensive devant lui, menée par Brady Skjei et Kevin Shattenkirk, patine assez bien pour être productive aux deux extrémités de la patinoire. Ils misent sur une belle profondeur au centre, à commencer avec Mika Zibanejad, qui a établi un sommet en carrière avec 27 buts la saison dernière, et les recrues Lias Andersson et Filip Chytil, qui ont tous deux effectué leurs débuts dans la LNH la saison dernière. Avec un meilleur rendement de la part des attaquants Chris Kreider et Kevin Hayes, et d'une autre bonne saison de la part de l'attaquant Mats Zuccarello, les Rangers ont une chance de voir leur reconstruction être de courte durée.

RED WINGS DE DETROIT

Saison dernière: 30-39-13, 73 points, à 24 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Red Wings ont entrepris la saison avec un dossier de 10-8-2, ce qui leur a permis d'occuper le troisième rang de la section Atlantique, mais un revers de 4-3 en prolongation contre l'Avalanche du Colorado le 19 novembre a amorcé une séquence de 3-7-5 qui a poussé l'équipe jusqu'au sixième rang de sa section, à 10 points de la troisième place avant à la pause de Noël. Detroit a éventuellement raté les séries pour une deuxième saison de suite.

Plus grand changement pendant la saison morte : Avec l'avenir incertain du centre Henrik Zetterberg en raison d'une blessure au dos, les Red Wings vont continuer à donner plus de temps de glace à leurs jeunes joueurs. Dans ce groupe, on pourrait retrouver l'attaquant Filip Zadina, sixième choix au total du repêchage 2018. Zadina est le joueur sélectionné le plus tôt au repêchage par les Red Wings depuis Keith Primeau (troisième au total, repêchage 1990) et il deviendrait le premier joueur de 18 ans à évoluer avec les Red Wings depuis Martin Lapointe en 1991-92. Zadina a dominé la Ligue de hockey junior majeur du Québec la saison dernière, sa première en Amérique du Nord après avoir fait le saut de sa République tchèque natale, en inscrivant 44 buts en 57 parties. Il devra travailler davantage pour trouver l'espace qui lui permettrait d'afficher un rendement semblable dans la LNH, mais l'entraîneur Jeff Blashill devrait être en mesure de protéger Zadina des confrontations difficiles en début de saison pour lui permettre de trouver sa confiance avant de lui confier plus de responsabilités.

Video: OTT@DET: Larkin marque facilement à deux contre un

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Un intéressant groupe d'espoirs, mené par Zadina et le centre Michael Rasmussen (6 pieds 6 pouces, 221 livres), permet aux Red Wings d'entrevoir l'avenir avec optimisme. Leur présent est aussi prometteur, même si Zetterberg n'est pas disponible. L'attaquant Dylan Larkin est un fabricant de jeux qui appartient à l'élite, et l'attaquant Anthony Mantha a mené les Red Wings avec 24 buts la saison dernière à l'âge de 23 ans. L'attaquant Gustav Nyquist a atteint le plateau des 20 buts à trois reprises, tandis qu'Andreas Athanasiou, qui pourrait évoluer au centre en l'absence de Zetterberg, est l'un des joueurs les plus rapides de la LNH. Jimmy Howard a été solide devant le filet, et l'ajout de Jonathan Bernier solidifie l'équipe à cette position. Les Red Wings jouent de manière intelligente, peuvent marquer et devraient être dans la course pour l'une des dernières places disponibles en vue des séries.

CANADIENS DE MONTRÉAL

Saison dernière: 29-40-13, 71 points, à 26 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Canadiens ont porté leur séquence de victoires consécutives à cinq en l'emportant 10-1 contre les Red Wings de Detroit le 2 décembre, et ils occupaient alors le troisième rang de la section Atlantique. Ils ont toutefois conservé un dossier de 3-7-1 à leurs 11 derniers matchs de l'année 2017 et se trouvaient à 12 points du troisième rang de leur section à l'arrivée de l'année 2018.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Canadiens auront un visage différent en attaque après avoir marqué 207 buts la saison dernière, le troisième plus faible total dans la LNH. Max Pacioretty, auteur de cinq saisons de 30 buts et plus, a été échangé aux Golden Knights de Vegas dimanche en retour de l'attaquant Tomas Tatar, de l'espoir en attaque Nick Suzuki et d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2019. Tatar, âgé de 27 ans, est deux ans plus jeune que Pacioretty et a inscrit au moins 20 buts au cours de quatre saisons de suite. Suzuki, 19 ans, pourrait être dans la course pour un poste dans la LNH cette saison. Il a terminé au quatrième rang de la Ligue de hockey de l'Ontario la saison dernière avec 100 points (42 buts, 58 passes) en 64 matchs. Les Canadiens ont aussi échangé Alex Galchenyuk aux Coyotes de l'Arizona en retour de l'attaquant Max Domi le 15 juin. Domi a obtenu 52 points à sa saison recrue en 2015-16, mais n'a touché la cible que neuf fois à chacune de ses deux dernières campagnes. Montréal a également acquis l'attaquant Joel Armia dans une transaction avec les Jets de Winnipeg le 30 juin. Il a établi des sommets en carrière au chapitre des buts (12), des passes (17) et des points (29) la saison dernière. Il se pourrait également que Jesperi Kotkaniemi, le troisième choix au total du repêchage 2018, puisse montrer qu'il est prêt à évoluer au centre de l'un des trois premiers trios.

Video: MTL@OTT : Price réalise un incroyable arrêt du bâton

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Le gardien Carey Price peut mener à lui seul une équipe en séries éliminatoires. Il a passé la saison morte à raffiner son mouvement dans son demi-cercle et à améliorer d'autres éléments de son jeu afin de reprendre sa place parmi l'élite. Entre 2013-14 et 2016-17, la moyenne de buts alloués de 2.16 et le pourcentage d'arrêts de ,928 de Price étaient les meilleurs parmi tous les gardiens qui ont disputé au moins 50 parties. Lorsqu'il est au sommet de son art, les Canadiens n'ont pas à marquer beaucoup de buts afin d'être dans la course pour une place en séries.

SÉNATEURS D'OTTAWA

Saison dernière: 28-43-11, 67 points, à 30 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Sénateurs ont balayé leurs deux affrontements contre l'Avalanche du Colorado à la Série Globale SAP de la LNH à Stockholm pour s'emparer du troisième rang de la section Atlantique le 11 novembre. Ils ont toutefois conservé une fiche de 1-10-2 à leurs 13 parties suivantes pour se sortir de la course aux séries.

Plus grand changement pendant la saison morte : Les Sénateurs sont passés en mode reconstruction en échangeant le défenseur Erik Karlsson aux Sharks de San Jose, jeudi. Karlsson a terminé au premier rang ou à égalité au premier rang des marqueurs d'Ottawa lors des cinq dernières saisons. En retour, les Sénateurs ont obtenu de l'aide immédiate avec l'attaquant Chris Tierney et le défenseur Dylan DeMelo, en plus des espoirs à l'attaque Rudolf Balcers et Joshua Norris et quatre choix au repêchage. Tierney, âgé de 24 ans, a récolté 40 points (17 buts, 23 passes) en 82 matchs. DeMelo, 25 ans, a amassé 20 mentions d'aide en 63 rencontres. Les deux pourraient occuper des rôles plus importants à Ottawa. Mike Hoffman, le meilleur buteur de l'équipe au cours des cinq dernières saisons, a également été échangé aux Sharks de San Jose le 19 juin à la suite d'accusations de cyberintimidation portée à l'endroit de sa petite amie par l'épouse du défenseur Erik Karlsson. Hoffman a ensuite été échangé aux Pathers plus tard au cours de la journée. En retour, les Sénateurs ont mis la main sur l'attaquant Mikkel Boedker, un attaquant solide pouvant évoluer sur le deuxième ou troisième trio qui a récolté 37 points (15 buts, 22 passes) en 74 matchs. Ils ont aussi sélectionné l'attaquant Brady Tkachuk avec le quatrième choix au total du repêchage 2018, et ils souhaitent qu'il puisse s'imposer sur l'un des trois premiers trios en plus de pouvoir fournir une présence devant le filet en avantage numérique.

Video: OTT@WSH : Karlsson surprend Grubauer d'un tir du coin

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Si le passé est garant de l'avenir, le gardien Craig Anderson devrait connaître une excellente saison. En quatre saisons avec les Sénateurs qui s'amorcent par une année au nombre pair (comme 2018-19), il a maintenu une moyenne de 2,19 et un pourcentage d'arrêts de ,930 en 117 matchs. Au cours des saisons qui commencent par une année impaire (comme sa décevante campagne 2017-18), il a conservé une moyenne de 2,98 et un taux d'efficacité de ,910 en 234 parties. Si Anderson peut poursuivre sur cette tendance, et que les Sénateurs conservent les services de Karlsson ainsi que des attaquants Mark Stone et Matt Duchene, qui pourraient tous deux devenir joueurs autonomes sans compensation au terme de la saison, les Sénateurs pourraient surprendre et être dans la course pour une place de quatrième as.
 

SABRES DE BUFFALO

Saison dernière: 25-45-12, 62 points, à 35 points de la deuxième place de quatrième as

Comment leur saison a pris fin : Les Sabres ont perdu leurs cinq premiers duels (0-4-1) et étaient virtuellement éliminés des séries en vertu de leur fiche de 3-7-2 à la fin du mois d'octobre.

Plus grand changement pendant la saison morte : Après avoir remporté la loterie en vue du repêchage 2018, Buffalo a choisi le défenseur Rasmus Dahlin au tout premier rang. Dahlin, âgé de 18 ans, est un joueur de concession qui devrait évoluer sur les deux premières paires dès cette saison, en plus d'apporter une contribution importante à 5-contre-5 et sur le jeu de puissance. Il pourrait aussi faciliter la tâche des talentueux attaquants des Sabres, qui a bonifier par le biais de transactions au cours de la saison morte avec l'arrivée de Skinner (Hurricanes de la Caroline), Conor Sheary (Penguins de Pittsburgh) ainsi que Patrik Berglund, Vladimir Sobotka et Tage Thompson (Blues de St. Louis). Les Sabres se sont aussi améliorés devant le filet en embauchant Carter Hutton, qui a terminé au premier rang de la LNH au chapitre de la moyenne de buts alloués (2,09) et du pourcentage d'arrêts (,931) parmi les gardiens qui ont disputé au moins 30 rencontres.

Video: DET@BUF: Eichel marque tôt dans le match

Pourquoi ils pourraient se qualifier : Avec les mouvements de personnel effectués au cours de l'été, il est possible que les Sabres effectuent un bond important au classement après avoir terminé au dernier rang de la LNH. Les Sabres sont persuadés que Hutton va bâtir sur sa superbe saison 2017-18 maintenant qu'il est le gardien numéro un pour la première fois de sa carrière dans la LNH. La brigade défensive composée notamment de Dahlin, Rasmus Ristolainen, Zach Bogosian et Marco Scandella devraient aussi l'aider. La facette du jeu où Buffalo s'est le plus amélioré est à l'attaque, alors que les Sabres ont ajouté Skinner, trois fois auteur de 30 buts et plus, Berglund, qui a connu trois saisons d'au moins 20 buts, et Sheary, qui a marqué 41 buts au cours des deux dernières saisons et qui a soulevé la Coupe Stanley à deux reprises. Ces joueurs se joignent à un groupe qui inclut déjà Jack Eichel, l'espoir Casey Mittelstadt, Sam Reinhart et Kyle Okposo. Il n'y a aucune raison de croire que les Sabres ne peuvent imiter ce que l'Avalanche a réalisé la saison dernière en passant du dernier rang du classement général à une place en séries.
 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.