Skip to main content

Entraîneur de la décennie : Joel Quenneville

Le pilote a guidé les Blackhawks vers trois triomphes de la Coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015

par Tracey Myers @Tramyers_NHL / Journaliste NHL.com

À l'approche de l'annonce de la première et deuxième équipe d'étoiles de la décennie dans la LNH le 24 janvier (18 h 30 HE; NBCSN), la LNH annoncera les meilleurs jeux, moments, événements, entraîneurs et équipes des années 2010.

Un moment, sélectionné par des membres de NHL.com et NHL.com International, sera dévoilé chaque jour à l'approche du dévoilement des deux équipes d'étoiles de la décennie. Aujourd'hui, l'entraîneur de la décennie.

À LIRE AUSSI : Arrêt de la décennie - Holtby

CHICAGO -- Joel Quenneville savait qu'il allait prendre la barre d'une formation qui comptait plusieurs joueurs très prometteurs quand il a été nommé entraîneur des Blackhawks de Chicago le 16 octobre 2008.

Dans les deux saisons qui ont suivi son embauche, il a transformé ce potentiel en résultats, guidant les Blackhawks à une conquête de la Coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015. Les championnats et les succès constants sont les raisons pour lesquelles Quenneville a été nommé l'entraîneur de la décennie dans la LNH selon un scrutin mené auprès des membres de NHL.com et NHL.com International.

Et comme c'est dans son habitude, Quenneville a été réticent à s'attribuer le mérite.

« Nous avons connu un excellent parcours, nous avions une très jeune équipe remplie de talent, de vitesse et de caractère », a affirmé Quenneville, qui a compilé une fiche de 452-249-96 en 11 saisons à la barre des Blackhawks. « Ce fut un privilège. Quand il fallait que nous nous adaptions en cours de route, je crois que nous avons fait du très bon travail pour y parvenir tout en conservant notre équilibre et notre profondeur afin d'avoir quatre trios qui pouvaient apporter une contribution importante. Dans les matchs cruciaux en fin de séries, nos meilleurs joueurs étaient exceptionnels. Mais c'est notre profondeur et nos joueurs de soutien qui nous ont permis de pouvoir compter sur cet équilibre pendant 10 ans. »

Quenneville a atteint plusieurs sommets personnels au cours de la dernière décennie. Il a dépassé Al Arbour au deuxième rang pour les victoires par un entraîneur dans l'histoire de la LNH (783) lorsque les Blackhawks ont vaincu les Canadiens de Montréal 2-1 au Centre Bell le 14 janvier 2016. Il a encore une fois dépassé Arbour au deuxième rang en disputant son 1 608e match comme entraîneur le 10 mars 2018, dans la défaite de 7-4 de Chicago face aux Bruins de Boston. Après avoir été embauché comme entraîneur des Panthers de la Floride le 8 avril 2019, il a signé sa 900e victoire en carrière quand la Floride a battu les Rangers de New York 4-3 au BB&T Center le 16 novembre.

Selon Quenneville, la chose essentielle est de toujours établir un bel équilibre à travers l'alignement.

« Tous les joueurs sont d'importance égale, a-t-il lancé. Les meilleurs joueurs doivent jouer davantage. Mais tout le monde avait une chance d'apporter une contribution, qu'ils jouent neuf à 10 minutes par match ou 22 minutes par match. Il faut trouver cet équilibre. Ces joueurs qui sont étiquettés comme 17e, 18e, 19e ou 20e joueurs de la formation sont d'une importance primordiale dans les séries, parce qu'ils encouragent et dynamisent les autres. Ce n'est pas facile. C'est un défi de nous assurer qu'il y a une belle cohésion. Les joueurs ont bien fait pour trouver cet équilibre. »

Ceux qui ont évolué sous les ordres de Quenneville apprécient ce qu'ils ont appris de lui.

« Je crois que c'est parfois évident qu'il était un excellent entraîneur et un homme spécial, mais quand tu commences à réfléchir davantage sur le passé, tu identifies quelques petits détails qui te rendent encore plus reconnaissant envers lui que tu l'as peut-être été quand il était ici », a expliqué le joueur de centre des Blackhawks Jonathan Toews. « Il était un personnage plus grand que nature à Chicago et je pense que les partisans l'aimaient beaucoup pour l'intensité et le leadership qu'il a apportés à notre équipe. 

« Si tu posais la question à tous les joueurs, tu obtiendras toujours des réponses différentes. C'est impossible d'être aimé par tout le monde quand tu te retrouves dans cette position, mais il s'est fermement engagé à gagner et à tirer le meilleur de ses joueurs, et il l'a fait année après année. »


Mercredi 15 janvier : Arrêt de la décennie - Braden Holtby, match no 2 de la Finale de la Coupe Stanley 2018
Jeudi 16 janvier : Entraîneur de la décennie - Joel Quenneville, Blackhawks de Chicago/Panthers de la Floride
Vendredi 17 janvier : Concession de la décennie - Blackhawks de Chicago
Samedi 18 janvier : Série éliminatoire de la décennie
Dimanche 19 janvier : Match de la décennie
Lundi 20 janvier : Événement de la décennie
Mardi 21 janvier : Moment de la décennie
Mercredi 22 janvier : But de la décennie
Vendredi 24 janvier : Première et deuxième équipes de la décennie

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.