Skip to main content

Une première pour Jonathan Drouin dans la LNH

Les Canadiens livrent leur meilleure performance de la saison face aux Jets qu'ils ont vaincus 5-2

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - La cour des grands, les Canadiens de Montréal peuvent y jouer et même bien tirer leur épingle du jeu! Ils ont en tout cas eu l'air à leur place, jeudi, en offrant une solide prestation qui leur a permis de vaincre les Jets de Winnipeg 5-2 au Centre Bell.

La fusée Jonathan Drouin a connu son premier match de quatre points dans la LNH, avec deux buts et deux aides. Avec un peu de chance, il aurait pu terminer la soirée avec quatre buts!

À LIRE AUSSI: « Laissez-nous tranquilles », lance Shea Weber La blessure de Byfuglien a permis à Trouba de s'illustrer

« C'est un de mes meilleurs matchs, mais également pour l'équipe, a acquiescé Drouin. Nous sommes capables de rivaliser avec n'importe quelle équipe, comme nous l'avons prouvé auparavant cette saison. Les Jets sont imposants physiquement et ils préconisent un style physique, mais nous les avons battus de vitesse. »

Phillip Danault a également connu une soirée de quatre points, avec son 11e but et trois aides. L'autre membre du trio Brendan Gallagher a amassé deux aides.

« On a vu du grand 'Jo' ce soir, l'a encensé Danault. On voit l'amélioration dans son jeu depuis quelques matchs. Il travaille bien et il s'implique également en défense.

Video: Drouin, Canadiens defeat Jets in 5-2 win

« Comme équipe, c'est possiblement notre meilleur effort de la saison », a repris Danault, qui a égalé son sommet personnel de points en saison régulière en amassant un 40e point. « Les Jets sont une grosse équipe. Nous étions prêts et nous avons respecté le plan établi à la lettre. »

Après avoir récolté sept points dans la victoire de 4-1 contre les Ducks d'Anaheim mardi, le trio de Danault a mieux fait avec une contribution de 10 points, tout en maîtrisant le gros trio des Jets.

« Notre trio a bien joué. C'est le 'fun' de se voir confier des défis semblables contre un bon trio comme celui des Jets (Mark Scheifele-Kyle Connor-Blake Wheeler), a continué Drouin. Nous gardons les choses simples. Nous savons que nous pouvons créer des chances en contre-attaque en faisant preuve de patience. »

Le « jeune vert » finlandais Jesperi Kotkaniemi a fait mouche dans un quatrième match d'affilée, Shea Weber a réussi l'autre filet des Canadiens (31-18-6, 68 points) et Carey Price a signé un septième gain de suite en repoussant 32 lancers.

Mark Scheifele (27e) et Brendan Lemieux, sous les yeux de son paternel Claude Lemieux, ancien joueur du CH, ont été les marqueurs des Jets (34-17-3, 71 points).

Price et Connor Hellebuyck ont eu leur mot à dire dans cette palpitante soirée. Hellebuyck a réalisé plusieurs arrêts époustouflants, particulièrement en deuxième période, sur les 53 au total, un sommet pour le CH cette saison, qu'il a été appelé à bloquer.

« Nous avons été pourris dès la cinquième minute de jeu. Le brio de notre gardien nous a permis d'éviter le pire », a estimé l'entraîneur des Jets Paul Maurice - le plus jeune entraîneur dans l'histoire de la LNH qui atteint le plateau des 1500 matchs. 

« C'est simple : les entraîneurs n'ont pas été bons, les joueurs n'ont pas été bons, la nourriture n'a pas été bonne. J'espère simplement que l'avion va fonctionner. »

Feu roulant

La foule a été servie à souhait pour le début de la séquence costaude de quatre matchs du Tricolore contre de grandes pointures. Après les Jets, il aura à en découdre avec les Maple Leafs de Toronto, les Predators de Nashville et le Lightning de Tampa Bay.

La vitesse a été la principale arme du CH. Ç'a été un feu roulant dès le départ même si ce sont les Jets qui ont ouvert le score à 4:54 du premier vingt.

Drouin a créé l'égalité à 7:51 en complétant la stratégie de Gallagher. 

Avec 6:18 à jouer au premier vingt, les hôtes avaient l'avantage 17-6 dans les tirs. Drouin a tout fait sauf marquer au cours d'une séquence endiablée près du but de Hellebuyck.

« Nous n'étions pas prêts à suivre leur rythme, a analysé le capitaine des Jets Wheeler. Ils ont pris le dessus sur nous grâce à un échec-avant vraiment rapide. Leurs attaquants étaient très rapides. Nous avons été incapables de les contenir. »

Drouin a fait mouche tôt au deuxième vingt, à la 43e seconde précisément, au terme d'une descente effrénée sur le flanc gauche. Drouin a profité du cafouillage du défenseur Ben Chiarot et de Wheeler à la ligne bleue adverse.

Hellebuyck a par la suite été la raison pour laquelle le CH ne s'est pas sauvé avec le match plus tôt. Il a signé des bijoux d'arrêts face à Gallagher et à Nicolas Deslauriers, entre autres.

Les Canadiens n'ont pas levé le pied en troisième période et les Jets ont été incapables de suivre le rythme.

Les visiteurs ont baissé les bras à mesure que les Weber, à 4:02, Danault, à 11:22, et Kotkaniemi, à 14:04, ont fait bouger les cordages.

Lemieux allait profiter d'un bond favorable pour compléter le score à 52 secondes de la fin.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.