Skip to main content

Skinner signe un contrat de huit ans avec les Sabres

L'attaquant, qui aurait pu devenir joueur autonome le 1er juillet, empochera un salaire annuel moyen de 9 millions $

par LNH.com @LNH_FR

Jeff Skinner a signé un contrat de huit ans d'une valeur de 72 millions $ pour demeurer avec les Sabres de Buffalo, vendredi.

L'attaquant empochera un salaire annuel moyen de 9 millions $.

À LIRE AUSSI : Les Sabres vont dans la bonne direction avec Krueger, selon EichelKrueger s'est imprégné de l'énergie des partisans dans les bars à BuffaloOpéré à la hanche, Bogosian devrait rater le début de la prochaine saison

« En jouant à Buffalo, tu deviens tellement important pour la communauté. Comme joueur, tu dois tirer beaucoup de fierté de cela. C'est quelque chose dont je serai fier pendant encore huit ans. »

C'était une priorité pour les Sabres de conserver les services de Skinner avant le 1er juillet, date à laquelle il aurait pu devenir joueur autonome sans compensation, après que Ralph Krueger ait été embauché comme entraîneur pour remplacer Phil Housley le 15 mai.

« Si tu veux signer un contrat à long terme avec une organisation, tu dois savoir qui sera l'entraîneur », a affirmé le directeur général Jason Botterill. « Nous sommes restés en contact avec Jeff et lui avons évidemment fait part de celui que nous allions nommer entraîneur aujourd'hui, comme nous l'avons fait avec beaucoup de joueurs qui font partie de notre noyau de leaders. »

Le joueur de 27 ans a établi un sommet en carrière de 40 buts et a égalé son record personnel de 63 points en 82 matchs cette saison, sa première avec Buffalo après avoir été acquis des Hurricanes de la Caroline en retour de l'espoir à l'attaque Cliff Pu et de trois choix au repêchage le 2 août 2018.

Video: BUF@DET: Skinner atteint la quarantaine

« Je l'ai répété tout au long du processus, les deux côtés veulent s'entendre. Du côté des Sabres de Buffalo, nous avons l'impression d'entretenir une bonne relation avec lui. Je pense aussi que c'est la même chose du côté de Jeff. »

Krueger a dit avoir discuté avec Skinner au téléphone après avoir été embauché.

« Avec les éléments que nous avons en place et le développement de certains de nos jeunes joueurs, je crois que nous avons une chance d'être compétitifs sur une base constante pendant plusieurs années, a mentionné Skinner. Ce sera plaisant de voir comment Ralph Krueger nous aidera à atteindre la prochaine étape. Avant même de lui avoir parlé, quelques personnes m'ont contacté pour me parler des expériences positives qu'ils ont vécues avec lui.

« Il est de toute évidence un grand leader, et son curriculum vitae le prouve. Ce que je retiens de notre conversation, c'est à quel point il est fébrile d'être à Buffalo. Je pense que son enthousiasme est sincère et reflète un sentiment partagé par les joueurs. »

Kruger a déclaré : « Le ton de sa voix lorsqu'il a parlé du passé et du futur m'a permis de croire qu'il était à l'aise avec son trio. Au cours de notre appel, j'ai lancé la discussion en ce sens, et elle n'a jamais dévié de cette direction, et Jeff a eu plusieurs occasions de le faire. C'est la manière dont la conversation s'est déroulée qui fait en sorte que je suis optimiste. J'ai vraiment eu le sentiment qu'il aime être ici et qu'il est heureux ici. »

Les Sabres ont congédié Housley, le 7 avril, après avoir conservé un dossier de 33-39-10 et avoir terminé au 13e rang de l'Association de l'Est. Ils n'ont pas participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis 2010-11.

« Nous n'avons pas atteint nos objectifs d'équipe, la saison dernière. Ç'a été décevant, a admis Skinner. Mais d'arriver dans un nouveau vestiaire, une nouvelle communauté et une nouvelle organisation, tout ça était positif. »

Sélectionné par la Caroline avec le septième choix au total du repêchage 2010 de la LNH, Skinner a gagné le trophée Calder en tant que recrue de l'année en 2010-11, quand il a amassé 63 points (31 filets, 32 passes) en 82 rencontres. Il cumule 442 points (244 buts, 198 aides) en 661 parties avec les Sabres et les Hurricanes.

« Quand je jouais en Caroline, ça prenait beaucoup de planification pour que mes parents et ma famille puissent venir me voir jouer. Ils devaient prendre congé au travail et passer la fin de semaine là-bas, a dit Skinner. La saison dernière, ils ont pu venir me voir jouer en voiture et repartir après. Je pense qu'on peut dire qu'ils étaient contents que j'aboutisse à Buffalo. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.