Skip to main content

Poolers : Le top-100 des attaquants de la LNH

Le retour de MacKinnon ne signifie pas la fin de la récréation pour Kadri avec l'Avalanche

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com vous propose un classement hebdomadaire des 100 meilleurs attaquants de la LNH pour les poolers pour la saison 2021-22. Le classement a été dressé en tenant compte de statistiques attendues bien précises : les buts, les mentions d'aide, les points en avantage numérique, les tirs au but, les mises en échec et le différentiel.

L'Avalanche du Colorado n'a pas seulement survécu à la perte de Nathan MacKinnon pendant plus de trois semaines, elle est tout simplement passée à un autre niveau en remportant sept de ses huit matchs. Et c'est en grande partie en raison du rendement de Nazem Kadri que l'équipe n'a pas souffert de la perte de son meilleur joueur.

À LIRE AUSSI : Top-25 des gardiens | Top-50 des défenseurs

Depuis que MacKinnon est tombé au combat, aucun joueur de la LNH n'a produit au même rythme que Kadri, auteur de 17 points (quatre buts, 13 passes) en huit parties. Au cours de ces huit rencontres, il a été blanchi une seule fois et a amassé deux points ou plus à six reprises. Il a décoché en moyenne près de quatre tirs par match, tout en conservant un pourcentage de tirs tout à fait soutenable de 13,3 pour cent.

Maintenant que le retour de MacKinnon est imminent - on parle d'un retour au jeu mercredi contre les Maple Leafs de Toronto - les poolers sont en droit de se demander si la période de grâce est terminée pour Kadri. Si un rythme de 2,13 points par match est très difficile à maintenir, peu importe les conditions, le retour de MacKinnon risque cependant d'aider Kadri, et non de lui nuire.

C'est que Kadri n'a pas remplacé MacKinnon au sein du premier trio. Il est demeuré au centre de la deuxième unité, entre Andre Burakovsky et Valeri Nichushkin. Il devrait donc conserver ses deux comparses à forces égales, donc pas de problème de ce côté.

Plusieurs poolers vont pointer vers le fait que la production de Kadri a explosé en avantage numérique au cours de l'absence de MacKinnon. Kadri a en effet récolté neuf de ses dix points de la saison sur le jeu de puissance au cours des huit matchs ratés par MacKinnon. Kadri ne faisait pas partie de la première vague en supériorité numérique avant la blessure de MacKinnon.

Video: COL@VAN: Kadri nivelle la marque en A.N.

Il faut cependant noter que le retour de MacKinnon ne va pas expulser Kadri de la première vague. L'absence de J.T. Compher, qui était utilisé sur la première vague en début de saison au Colorado, pour au moins deux autres semaines assure à Kadri de demeurer sur la principale unité du jeu de puissance. Cette première vague sera même encore plus menaçante avec le retour de MacKinnon.

Les deux seuls bémols de ce côté sont les suivants : l'avantage numérique de l'Avalanche a produit à un rythme de 34,3 pour cent en l'absence de MacKinnon. Un rendement très élevé, mais pas complètement impossible à soutenir. Une légère baisse pourrait toutefois survenir. Ensuite, Kadri a tout de même joué de chance en récoltant au moins un point sur 81,82 pour cent des buts marqués par le Colorado lorsqu'il était sur la glace en avantage numérique pendant la blessure de MacKinnon. Il s'agit d'un sommet chez l'Avalanche au cours de cette période, et ce qui rend le tout un peu plus inquiétant, c'est que six de ces points sont des mentions d'aide secondaires.

Le retour de MacKinnon vient améliorer l'avantage numérique de l'Avalanche, du moins en théorie. Tant que Kadri s'incruste sur la première vague, on peut s'attendre à ce qu'il continue à maintenir plus d'un point par match pendant encore quelques semaines, avant l'inévitable retour du balancier. Il ne faut pas oublier non plus que Kadri n'a jamais amassé plus de 61 points en une saison depuis son arrivée dans la LNH. Ce serait utopique de penser qu'il pourrait continuer à produire à un rythme qui lui donnerait un total de 123 points sur une saison complète.

Voici le classement des 100 meilleurs attaquants pour les poolers. Il s'agit d'un classement fondé sur le rendement actuel, mais aussi sur l'historique du joueur, ainsi qu'en fonction de son rendement futur attendu.

*BLÉ = Blessé, mais réévalué quotidiennement

1. Connor McDavid, C, EDM
2. Leon Draisaitl, C/AG, EDM
3. Alex Ovechkin, AG, WSH
4. Brad Marchand, AG, BOS (Suspendu)
5. Nathan MacKinnon, C, COL
6. Auston Matthews, C, TOR
7. Artemi Panarin, AG, NYR
8. Patrick Kane, AD, CHI
9. Sebastian Aho, C, CAR
10. David Pastrnak, AD, BOS
11. Gabriel Landeskog, C/AG, COL
12. Andrei Svechnikov, AG/AD, CAR
13. Mikko Rantanen, AD, COL
14. Kyle Connor, AG, WPG
15. Evgeny Kuznetsov, C, WSH
16. Steven Stamkos, C/AD, TBL
17. Johnny Gaudreau, AG/AD, CGY
18. Sidney Crosby, C, PIT
19. Max Pacioretty, AG, VGK
20. Nazem Kadri, C, COL
21. Kirill Kaprizov, AG/AD, MIN
22. Jonathan Huberdeau, AG, FLA
23. Elias Lindholm, C/AD, CGY
24. Mark Stone, AD, VGK
25. Timo Meier, AG/AD, SJS
26. Patrice Bergeron, C, BOS
27. Anze Kopitar, C, LAK
28. Matthew Tkachuk, AG/AD, CGY
29. John Tavares, C, TOR
30. Jake Guentzel, AG/AD, PIT
31. Tom Wilson, AD, WSH
32. Brady Tkachuk, AG, OTT
33. Mitchell Marner, AD, TOR
34. Mika Zibanejad, C, NYR
35. J.T. Miller, C/AG, VAN
36. Ryan Nugent-Hopkins, C/AG, EDM
37. Troy Terry, AD, ANA
38. William Nylander, AG/AD, TOR
39. Oliver Bjorkstrand, AG/AD, CBJ
40. Mark Scheifele, C, WPG
41. Chris Kreider, AG, NYR
42. Dylan Larkin, C, DET
43. Matt Duchene, C/AD, NSH
44. Jordan Kyrou, C/AD, STL
45. Filip Forsberg, AG, NSH
46. Pierre-Luc Dubois, C, WPG
47. Vladimir Tarasenko, AD, STL
48. Claude Giroux, C/AG, PHI
49. Alex Killorn, AG, TBL
50. Alex DeBrincat, AG/AD, CHI
51. Tyler Bertuzzi, AG/AD, DET
52. Zach Hyman, AG/AD, EDM
53. Lucas Raymond, AD/AG, DET
54. Teuvo Teravainen, AG/AD, CAR
55. Drake Batherson, AD, OTT (protocole COVID-19)
56. Jonathan Marchessault, C/AG, VGK
57. Jason Robertson, AG, DAL
58. Victor Olofsson, AD/AG, BUF
59. Nikolaj Ehlers, AG/AD, WPG
60. Mikael Granlund, C/AD, NSH
61. Robert Thomas, C/AD, STL
62. Chandler Stephenson, C, VGK
63. Andrew Mangiapane, AG/AD, CGY
64. Mats Zuccarello, AD, MIN (BLÉ.)
65. Logan Couture, C, SJS
66. Sean Couturier, C, PHI
67. Elias Pettersson, C, VAN
68. Pavel Buchnevich, AD, STL
69. Ryan Getzlaf, C, ANA
70. Kevin Fiala, AG/AD, MIN
71. Jakub Voracek, AG/AD, CBJ
72. Conor Garland, AG/AD, VAN
73. Anthony Duclair, AG/AD, FLA (BLÉ.)
74. Roope Hintz, C/AG, DAL
75. Boone Jenner, C/AG, CBJ
76. Ryan O'Reilly, C, STL
77. Ryan Strome, C/AD, NYR
78. Sam Bennett, C/AG, FLA
79. Andrew Copp, AG/AD, WPG
80. Jesse Puljujarvi, AD, EDM
81. Jesper Bratt, AG/AD, NJD
82. Josh Norris, C, OTT
83. Tomas Hertl, C/AG, SJS
84. Vincent Trocheck, C, CAR
85. Tyler Seguin, C/AD, DAL
86. Nick Suzuki, C/AD, MTL
87. Martin Necas, C/AD, CAR
88. Andreas Johnsson, AG/AD, NJD
89. Ryan Hartman, C/AD, MIN
90. Andre Burakovsky, AG/AD, COL
91. Reilly Smith, AD, VGK
92. Joe Pavelski, C/AD, DAL
93. Joel Eriksson Ek, C, MIN
94. Max Domi, C/AG, CBJ
95. Mathew Barzal, C, NYI
96. Brayden Schenn, C/AD, STL
97. Jaden Schwartz, AG, SEA
98. Brock Boeser, AD, VAN
99. Viktor Arvidsson, AG/AD, LAK
100. Sam Reinhart, C/AD, FLA

Blessés : Jakub Vrana, AG, DET; Quinton Byfield, C, LAK; Alex Tuch, AG/AD, BUF; Jack Eichel, C, VGK; Evgeni Malkin, C, PIT; Nikita Kucherov, AD, TBL; Nicklas Backstrom, C, WSH; Jack Hughes, C/AG, NJD; William Karlsson, C, VGK; Patrik Laine, AG/AD, CBJ; Anthony Mantha, AG/AD, WSH;; Mike Hoffman, AG/AD, MTL; Kevin Hayes, C, PHI; Brayden Point, C/AD, TBL; Aleksander Barkov, C, FLA; Bryan Rust, AD, PIT; David Perron, AG/AD, STL; T.J. Oshie, C/AD, WSH

Mentions honorables : Jordan Staal, C, CAR; Nico Hischier, C, NJD; Brock Nelson, C, NYI; Connor Brown, AG/AD, OTT; Trevor Zegras, C/AG, ANA; Anthony Beauvillier, AG, NYI; Patric Hornqvist, AD, FLA; Yanni Gourde, C/AD, SEA; Kaapo Kakko, AD, NYR; Anders Lee, AG, NYI; Yanni Gourde, C/AD, SEA; Dustin Brown, AD, LAK; Rickard Rakell, AG/AD, ANA; Bo Horvat, C, VAN; Anthony Cirelli, C/AD, TBL; Travis Konecny, AD, PHI; Adam Henrique, C/AG, ANA; Taylor Hall, AG, BOS; Tage Thompson, C/AG/AD, BUF
 

Consulter le classement de la semaine dernière

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.