Skip to main content

Carnet d'espoir : Jakob Pelletier

Après avoir subi l'élimination avec les Wildcats de Moncton, l'attaquant participe au Championnat mondial des moins de 18 ans en Suède

par Jakob Pelletier @jak_pelletier / Collaborateur spécial LNH.com

Troisième choix au total du repêchage de la LHJMQ en 2017, Jakob Pelletier vient de conclure sa deuxième saison avec les Wildcats de Moncton. L'attaquant originaire de Québec a totalisé 89 points en 65 matchs cette saison et est considéré comme le 27e meilleur espoir nord-américain en vue du prochain encan de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de LNH.com jusqu'au repêchage qui se tiendra en juin à Vancouver.

Bonjour à tous,

Je vous écris en direct d'Umea, en Suède, où je participe présentement au Championnat mondial des moins de 18 ans avec la formation canadienne. Nous avons amorcé le tournoi de belle façon, jeudi, en signant une victoire de 5-3 contre la Finlande.

À LIRE AUSSICinq joueurs à surveiller au Mondial des moins de 18 ans | Sur le radar: Le temps d'une dernière audition

C'est bien d'être ici et d'avoir la chance de me battre pour la médaille d'or, mais je ne vous cacherai pas que l'élimination en quatre matchs que j'ai subie avec les Wildcats contre les Mooseheads au deuxième tour des séries fait encore mal. 

On ne s'attendait pas à subir un balayage - assurément pas - mais je pense que personne ne peut nous reprocher notre effort. Nous avons travaillé fort pour essayer de battre nos rivaux des Maritimes, mais je crois en fin de compte que nous sommes sortis un peu trop amochés de la série contre le Drakkar au premier tour.

Nous tirions de l'arrière 3-2 dans cette série et nous sommes allés à Baie-Comeau gagner les matchs no 6 et 7 pour passer en deuxième ronde malgré que de gros morceaux comme Aleksi Anttalainen et Jordan Spence manquaient à l'appel.

Pour l'instant, si on me demande de dresser un bilan de notre saison, c'est la déception qui revient. Mais si on regarde le portrait général, je crois qu'on peut être fiers de ce que nous avons accompli. Nous avons eu beaucoup de hauts et beaucoup de bas, mais nous avons répondu à l'appel dans les moments importants.

De mon côté, je suis encore un peu frustré de ne pas avoir pu contribuer davantage à nos succès en raison d'une blessure que j'ai subie lors du premier match des séries. J'ai pris mon mal en patience et les gars ont fait du bon travail pour étirer la série contre le Drakkar.

Après le match no 5, ma décision était prise : je voulais jouer. Je n'étais pas à cent pour cent, mais il n'y avait pas de danger que j'aggrave ma blessure. J'ai insisté pour jouer et on m'a fait de bons traitements pour me permettre de le faire. 

Si ç'avait été en saison, je ne crois pas que je l'aurais fait, mais en séries c'est autre chose.

Maintenant, je suis totalement rétabli et je suis prêt à aider le Canada à gagner. C'est la seule chose qui me motive et c'est pour ça que je suis ici. C'est une autre occasion pour moi de le faire après avoir raté la finale de la Coupe Hlinka-Gretzky en août à cause d'une fracture du poignet.

C'est aussi la dernière chance que j'ai de me faire valoir avant le repêchage de juin prochain. C'est la même chose pour la grande majorité des joueurs qui prennent part à ce tournoi. Je ne suis pas ici pour me mettre de la pression ou pour jouer pour les recruteurs qui sont dans les gradins.

C'est sûr que c'est une belle vitrine parce que nous jouons contre les meilleurs de notre groupe d'âge, mais je ne vais pas changer mon plan de match ou ma mentalité.

Je ne pense pas que les observateurs nous considèrent comme les favoris - surtout avec la puissante formation américaine - mais si nous jouons à la manière d'Équipe Canada, je suis persuadé que les bonnes choses vont se produire.

Suivez-nous dans les prochains jours!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.