Skip to main content

Les Blackhawks accueillent un jeune Québécois qui combat la leucémie

Le jeune de 12 ans originaire de Lévis va effectuer la mise en jeu protocolaire du match Le hockey pour vaincre le cancer à Chicago

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Benoit Savard a trouvé beaucoup de réconfort à regarder les Blackhawks de Chicago alors qu'il combattait la leucémie lymphoblastique aiguë. Vendredi, le jeune garçon de 12 ans originaire de Lévis, au Québec, a eu la chance de s'entraîner avec eux.

Dans le cadre de l'expérience Rêves d'enfants du Canada, Savard a patiné pendant 20 minutes avec les Blackhawks au Fifth Third Arena. Il va également effectuer la mise en jeu protocolaire avant le match entre les Blackhawks et les Kings de Los Angeles dans le cadre de la soirée Le hockey pour vaincre le cancer au United Center dimanche (19 h (HE); NBCSCH, FS-W, NHL.TV).

À LIRE AUSSI: Sondage des joueurs : quelle équipe exclue des séries y participera?

Savard avait 9 ans lorsqu'il a reçu un diagnostic de leucémie, et il est en rémission depuis un an.

« J'ai eu beaucoup de plaisir avec les Blackhawks de Chicago », a affirmé Benoit après l'entraînement.  

Emmanuel Savard a affirmé que les Blackhawks avaient été une distraction essentielle pour son jeune frère après l'annonce du diagnostic.

« Lorsque [Benoit] a appris qu'il avait le cancer, regarder les Blackhawks représentait une bonne façon de libérer son esprit et de ne penser qu'au hockey, a expliqué l'adolescent de 15 ans. C'était son rêve depuis longtemps, et [être ici] représente le plus beau jour de sa vie. Il a travaillé tellement fort, et il n'abandonne jamais. »

Benoit a appris il y a environ trois mois qu'il allait avoir la chance de s'entraîner avec les Blackhawks. Arborant un chandail rouge numéro 88 des Blackhawks, il a déjoué le gardien Corey Crawford à trois reprises en plus de patiner et de s'échanger la rondelle avec quelques joueurs, dont l'attaquant Dylan Strome.

« On pouvait voir le sourire sur son visage, a mentionné Strome. Il a de toute évidence traversé plusieurs épreuves, et je suis persuadé qu'il aime les Hawks et qu'il adore porter ce chandail. Il était très excité à l'idée d'être sur la glace, et il n'est pas un vilain joueur. »

Le capitaine Jonathan Toews a ajouté que Savard avait capté l'attention des Blackhawks au cours de l'entraînement. 

« Je me tenais devant le filet alors que nous pratiquions l'avantage numérique, et entre les exercices, j'entendais les joueurs crier à l'autre bout de la patinoire, a raconté Toews. Je l'ai vu décocher des tirs sur réception qui effleuraient la barre horizontale, j'étais très impressionné. »

Savard a assuré que de côtoyer les Blackhawks avait été très spécial, surtout le fait de rencontrer son idole, Patrick Kane, qui lui a autographié quelques cartes de hockey et des rondelles.

« Patrick Kane et Jonathan Toews m'ont demandé si je me sentais bien, a dit Benoit. Je leur ai répondu que oui, et ils m'ont invité à sauter sur la glace avec eux. C'était très plaisant. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.