Skip to main content

Aperçu de la ronde de qualification : Flyers de Philadelphie

Niskanen et Hart auront un grand rôle à jouer si les Flyers souhaitent aller loin en séries

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

La ronde de qualification de la Coupe Stanley mettra en vedette huit séries trois de cinq et deux tournois à la ronde entre les quatre meilleures formations de chaque association pour déterminer le classement en vue des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

LNH.com fera un survol des équipe et de chaque série avant le retour au jeu officiel, le 1er août.

Aujourd'hui, un portrait des Flyers de Philadelphie.

RETOUR AU JEU : Predators | Stars | Golden Knights | Avalanche | Blues

Il aura fallu un peu de temps à l'entraîneur Alain Vigneault pour appliquer sa marque sur les Flyers à sa première saison derrière le banc de l'équipe. Lorsque ses joueurs ont compris ce qu'il attendait d'eux, les résultats ont cependant été phénoménaux.

Après avoir entamé la saison avec des séries de hauts et de bas, les Flyers ont été la meilleure équipe de la LNH à partir du 8 janvier avec un dossier de 19-6-1. Ils ont d'ailleurs vu une séquence de neuf victoires être stoppée lors de leur dernière rencontre avant la pause, un revers de 2-0 contre les Bruins de Boston.

Cette irrésistible poussée à partir de la mi-saison a permis aux Flyers de conclure la campagne avec une fiche de 41-21-7 (pourcentage de points de ,645), ce qui leur a valu le quatrième rang de l'Association de l'Est. Ils affronteront dans le tournoi à la ronde les Bruins (44-14-12, ,714), le Lightning de Tampa Bay (43-21-6, ,657) et les Capitals de Washington (41-20-8, ,652) afin de déterminer leur rang en vue de la première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Ce qui a changé depuis le 12 mars

Les Flyers ont été plutôt tranquilles à la date limite des transactions, alors que leur principale acquisition a été le centre Nate Thompson. Thompson s'était d'ailleurs blessé lors du dernier match des Flyers avant la pause, et il devait rater au moins deux semaines. Il sera donc pleinement remis, et Philadelphie pourra compter sur son expérience, son excellence dans le cercle des mises en jeu et son implication en infériorité numérique.

L'attaquant James van Riemsdyk en est un autre qui a profité de l'interruption de la saison afin de récupérer. Il s'était fracturé un doigt le 4 mars, et il sera à son poste lorsque la Phase 3 va s'amorcer. De son côté, le défenseur Philippe Myers, qui a subi une fracture de la rotule le 7 mars, a aussi reçu le feu vert pour renouer avec l'action. C'est un peu plus nébuleux du côté de l'attaquant Nolan Patrick, qui n'a pas disputé de match de la saison. L'organisation a indiqué que Patrick progressait, sans pour autant donner de date pour un éventuel retour au jeu. Quant à l'attaquant Oskar Lindblom, il a eu l'occasion de terminer ses traitements contre le cancer et il pourrait être de la formation à la reprise. Voilà un retour qui pourrait donner beaucoup d'énergie aux troupes. 

Video: FLA@PHI: van Riemsdyk et Voracek font la paire
 

Les Flyers vont remporter la Coupe Stanley si…

Depuis l'arrivée de Vigneault derrière le banc, les Flyers jouent beaucoup mieux défensivement, ce qui a grandement aidé le travail de leurs gardiens, le jeune Carter Hart et le vétéran Brian Elliott. Avec 28,7 tirs accordés en moyenne par match, les Flyers occupent le premier rang de la LNH. Il faudra que la défensive continue à être hermétique, surtout que Hart a éprouvé beaucoup d'ennuis sur les patinoires adverses cette saison avec une moyenne de buts alloués de 3,81 et un pourcentage d'arrêts de ,857. Il occupe le dernier rang parmi tous les gardiens de la Ligue pour ces deux catégories (minimum 15 départs). Hart devra donc trouver un moyen de briller sur une patinoire qui ne se trouve pas à Philadelphie.

Il faudra aussi que les gros canons de l'équipe en donnent un peu plus. Claude Giroux, Jakub Voracek, Sean Couturier et van Riemsdyk ont tous connu une saison en dents de scie. Heureusement, le jeune Travis Konecny a affiché une belle progression et a terminé au premier rang des pointeurs de l'équipe avec 61 points (24 buts, 37 passes) en 66 parties. C'était la première fois depuis la saison 2009-10 que le meilleur pointeur de l'équipe n'était pas Giroux ou Voracek.

La carte cachée

Les Flyers forment une équipe très jeune, particulièrement à la ligne bleue, et c'est pourquoi ils ont fait l'acquisition de Matt Niskanen et de Justin Braun au cours de la saison morte. Niskanen s'est révélé particulièrement utile, et il a exhibé une incroyable polyvalence. Employé pendant plus de deux minutes par match autant en avantage numérique qu'en infériorité numérique, Niskanen a été le deuxième joueur le plus utilisé (21:54) des Flyers après Ivan Provorov. Il était en voie de connaître l'une de ses meilleures saisons en carrière sur le plan offensif avec 33 points, dont 13 en avantage numérique, en 68 rencontres. L'arrière de 33 ans possède également l'expérience des longs parcours en séries, lui qui a remporté la Coupe Stanley avec les Capitals en 2018. Niskanen devra être celui qui va stabiliser la brigade défensive de Philadelphie si l'équipe souhaite aspirer aux grands honneurs.

Video: OTT@PHI: Hart et Niskanen stoppent les Sénateurs


Au sujet de leurs adversaires

Il faudra que la défensive étanche des Flyers se surpasse dans le tournoi à la ronde, puisque leurs trois adversaires se classent tous parmi les sept premiers de la LNH au chapitre des buts marqués. Le Lightning (243 buts, 1er), les Capitals (236 buts, 4e) et les Bruins (227 buts, 7e) ont terrorisé les défensives adverses cette saison, mais les Flyers se sont bien tirés d'affaire contre eux avec un dossier de 5-3-1. S'ils se sont très bien débrouillés contre les Capitals avec une fiche de 3-0-1, ce fut plus difficile contre le Lightning, contre qui ils se sont inclinés deux fois en deux matchs en temps réglementaire.

Ce qu'ils ont dit

« C'est super que nous puissions jouer des matchs et conclure la saison. Il s'agit évidemment d'une situation sans précédent, avec le format des séries éliminatoires. Je m'attends à ce que nous nous en tirions bien. Je pense que nous avons l'équipe pour accomplir quelque chose de spécial. Il faudra simplement jouer avec confiance, respecter notre plan de match, et le reste va tomber en place. » - L'attaquant Nate Thompson

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.