Skip to main content

31 en 31 : Analyse de l'Avalanche du Colorado pour les poolers

Derrière les gros canons de l'Avalanche se cachent quelques joueurs qui pourraient surprendre en 2018-19

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, l'Avalanche du Colorado.

Le directeur général de l'Avalanche Joe Sakic a amélioré la profondeur de son équipe durant la saison morte, sans apporter des changements qui auront un impact majeur chez les poolers. Ceux qui iront piger dans la cour de l'Avalanche doivent espérer que les attaquants Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen reproduiront leurs succès de la saison dernière, car ils demeureront les joueurs clés en attaque cette saison. Les deux ont établi des sommets avec 97 et 84 points, respectivement, la saison dernière.

Leur compagnon de trio Gabriel Landeskog devrait également avancer de quelques rangs sur la liste des poolers, car il profitera à nouveau de la présence de ces deux joueurs élites pour engranger sa part de points.

Les poolers devraient également garder un œil sur le défenseur Tyson Barrie, le quart-arrière de l'équipe en avantage numérique. La saison dernière, 30 de ses 57 points ont été obtenus sur le jeu de puissance.

À cibler : Tyson Jost -- Ennuyé par des blessures la saison dernière, Jost a joué 65 matchs et récolté 22 points (12 buts, 10 passes). Ce qui devrait éveiller l'intérêt des poolers, c'est son utilisation en avantage numérique. L'entraîneur Jared Bednar utilisait l'attaquant de 20 ans sur la première vague en compagnie de MacKinnon, Landeskog, Rantanen et Barrie. Il était d'ailleurs le quatrième attaquant le plus utilisé en moyenne par match (2 :35) avec l'avantage d'un homme l'an dernier et il y a récolté huit points, dont cinq buts. Ce poste devrait lui revenir à nouveau cette année, car l'Avalanche n'a fait l'acquisition d'aucun joueur d'impact qui pourrait prendre sa place. Choix de première ronde (10e au total) au repêchage 2016 de la LNH, Jost est un élément important du futur de l'Avalanche et on voudra le placer dans une situation où il pourra connaître du succès.

Video: COL@ANA: Jost marque d'un tir précis et fait 3-1

À éviter : Semyon Varlamov -- L'arrivée de Grubauer devrait refroidir les ardeurs des poolers intéressés par Varlamov. Ce dernier est souvent ennuyé par des blessures. Ç'a été le cas il y a deux ans tout comme la saison dernière. Lui et Jonathan Bernier se sont partagé le boulot devant la cage du Colorado (Varlamov : 47 départs; Bernier : 34). Varlamov a montré un dossier de 24-16-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,68 et un taux d'efficacité de ,920 l'an dernier. S'il devait connaître des difficultés ou des problèmes de santé, l'Avalanche ne sera peut-être pas aussi patiente, surtout avec un deuxième portier comme Grubauer, qui vient de connaître une bonne campagne avec les Capitals de Washington, montrant une fiche de 15-10-3, une moyenne de 2,35 et un pourcentage de ,923. Rappelons que Varlamov pourrait devenir joueur autonome sans compensation à la fin de la saison, tandis que Grubauer a signé un contrat de trois ans avec l'Avalanche le 23 juin. Ça pourrait inciter l'entraîneur Bednar à faire de Grubauer son homme de confiance plus tôt que tard. 

31 EN 31 AVALANCHE : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirsToutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Samuel Girard  -- Le défenseur de 20 ans n'a pas raté son entrée dans la LNH la saison dernière, amassant un total combiné de 23 points (quatre buts, 19 passes) avec l'Avalanche et les Predators de Nashville. L'arrière évoluait sur la deuxième vague du jeu de puissance et c'est dans cette situation qu'il a amassé 12 de ses 20 points avec le Colorado. Si Barrie devait se blesser en cours de saison, il n'y a aucun doute que Girard serait appelé à diriger la première unité d'avantage numérique, car il a été le deuxième arrière le plus utilisé dans cette situation l'an dernier. Girard devrait également être employé plus régulièrement à forces égales avec une saison derrière la cravate. Il ne serait donc pas surprenant de le voir franchir le cap des 35 points.

Video: STL@COL: Girard ouvre la marque d'un laser

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.