Skip to main content

Une soirée inoubliable pour le gardien d'urgence Scott Foster

Les Blackhawks se tournent vers le comptable de 36 ans afin de conserver leur avance face aux Jets

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

CHICAGO -- Scott Foster ne s'attendait pas à ce que son jeudi tourne ainsi.

Foster, un comptable âgé de 36 ans natif d'Oak Park, dans l'Illinois, a assisté à environ 10 à 15 matchs des Blackhawks de Chicago cette saison à titre de gardien d'urgence. 

Sa première surprise est survenue alors qu'il était en route vers le United Center, lorsque l'équipe lui a indiqué qu'il allait servir comme gardien auxiliaire des Blackhawks. La deuxième est survenue après six minutes de la troisième période face aux Jets de Winnipeg: le gardien partant Collin Delia s'est blessé et Foster allait faire son entrée dans le match.

« Je n'ai rien entendu, sauf "Mets ton casque" », a raconté Foster.

Foster a effectué sept arrêts et n'a cédé aucun but en 14:01 dans la victoire de 6-2 des Blackhawks. Il n'a pas signé la victoire: Delia, qui a quitté la rencontre en raison de crampes, a remporté ses débuts dans la LNH en repoussant 25 des 27 lancers qu'il a reçus. Mais Foster, qui joue dans une ligue récréative à Johnny's IceHouse West, l'ancien complexe d'entraînement des Blackhawks à un mille du United Center, a vécu une expérience incroyable.

« Le jour, je suis comptable, a dit Foster. Donc, il y a quelques heures, je tapais sur les touches devant mon ordinateur, et maintenant je suis devant vous les journalistes après avoir disputé 14 minutes et demie de hockey dans la LNH. »

Foster a joué 55 matchs avec l'université Western Michigan entre 2002 et 2006. Il est devenu le premier gardien d'urgence à jouer dans un match de la LNH depuis Jorge Alves, gérant d'équipement des Hurricanes de Caroline, qui a joué pendant huit secondes dans une défaite de 3-1 face au Lightning de Tampa Bay le 31 décembre 2016. 

Il s'agit de la deuxième fois que les Blackhawks ont dû se tourner vers un gardien d'urgence: Eric Semborski, 23 ans, a été utilisé comme adjoint de Scott Darling face aux Flyers de Philadelphie après que Corey Crawford eut subi une appendicectomie d'urgence le 3 décembre 2016.

Anton Forsberg était censé obtenir le départ face aux Jets, mais il s'est blessé au bas du corps avant le match. Delia a quitté le match à 5:59 de la troisième période, et puis Foster s'est préparé en toute hâte avant de s'échauffer brièvement. L'entraîneur Joel Quenneville gloussait alors que Foster sortait du tunnel.

« Je crois que j'aurais fait de même », a admis Foster.

Une minute plus tard, Foster a effectué son premier arrêt dans la LNH sur le tir des poignets du défenseur des Jets Tyler Myers. Plus tard dans la période, il a réussi un superbe arrêt aux dépens de Paul Stastny. À chacun des arrêts de Foster, la foule est devenue plus bruyante, scandant « Foster! Foster! » à un certain moment.

Video: WPG@CHI: Foster prive Stastny d'un but en troisième

« C'était la journée d'ouverture du baseball, mais nous avons dû faire appel à nos releveurs deux fois aujourd'hui, a lancé Quenneville. C'est une de ces choses intéressantes que l'on ne voit que rarement. Quel moment pour lui. »

Le défenseur des Blackhawks Brent Seabrook, qui disputait son 1000e match dans la LNH, était content de jouer les seconds violons derrière Foster.

« [L'attaquant des Blackhawks Patrick Sharp] riait, disant que cela a parfaitement résumé ma carrière. Scottie arrive et vole la vedette, a dit Seabrook. C'était super. C'était pas mal cool de le voir là-bas. Les gars disaient qu'il était d'un calme olympien dans le vestiaire, puis il a sauté sur la glace et a reçu quelques lancers. Je me disais, "Oh, ce gars est assez bon". Il a fait un très bon travail. Je crois que les gars tentaient de faire tout leur possible pour l'aider, il a fait de gros arrêts et on a eu une agréable soirée. »

Foster sera de retour au bureau vendredi. Il a lancé à la blague qu'il allait dire à ses collègues et à ses amis, « J'ai fait environ 30 arrêts dans un gain de 1-0. »

La soirée de jeudi ne s'est pas passée comme Foster l'avait prévu, mais il a vécu une expérience qu'il n'oubliera jamais.

« Il y a toujours une chance, a souligné Foster. Si tu participes à un nombre suffisant de matchs, tu verras des joueurs se blesser. Tu ne crois toutefois pas que l'occasion s'offrira à toi. C'est un moment que personne ne pourra m'enlever. Je pourrai revenir chez moi et en parler avec mes enfants, et ils pourront en parler avec leurs amis. J'ai eu du plaisir et j'en conserve beaucoup de beaux souvenirs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.