Goodrow_Lundell

Les finales d’association des séries éliminatoires de la Coupe Stanley mettront en vedette les quatre équipes qui ont franchi la deuxième ronde et qui s'affronteront dans des séries quatre de sept.

Aujourd'hui, LNH.com offre un aperçu de la finale de l’Association de l’Est entre les Rangers de New York et les Panthers de la Floride.

(1M) Rangers de New York vs (1A) Panthers de la Floride

Rangers : 55-23-4, 114 points; ont éliminé les Capitals de Washington en quatre matchs en première ronde et les Hurricanes de la Caroline en six rencontres au deuxième tour;
Panthers : 52-24-6, 110 points; ont éliminé le Lightning de Tampa Bay en cinq matchs en première ronde et les Bruins de Boston en six rencontres au deuxième tour;
Affrontements cette saison : NYR : 1-2-0, FLA : 2-0-1
Match no 1 : Mercredi au Madison Square Garden (20 h HE; TVAS, CBC, SN, ESPN, ESPN+)

Matthew Tkachuk aurait aussi bien pu parler pour les partisans des Panthers de la Floride que ceux des Rangers de New York quand on lui a demandé de commenter la chance de jouer en finale de l’Association de l’Est encore une fois.

« C’est du hockey de séries à New York. C’est un rêve, a répondu l’attaquant des Panthers. Le MSG est mon aréna préféré à l’étranger en raison de l’histoire et de tout ce qui vient avec la ville de New York. C’est une ville extraordinaire qui adore ses équipes sportives. L’atmosphère sera exceptionnelle. Une finale d’association au MSG, c’est génial. »

C’est la deuxième fois que les Rangers et les Panthers croisent le fer en séries. Leur dernier affrontement remonte à il y a 27 ans, quand New York avait remporté la série quarts de finale en cinq rencontres.

« Ils ont une très bonne équipe, a affirmé l’attaquant Chris Kreider. Ils ont beaucoup de forces : une bonne attaque, une bonne défensive et un bon gardien. Ce sera un défi pour nous. »

Les Rangers sont en finale d’association pour la deuxième fois en trois saisons et pour la cinquième fois depuis 2012. Ils ont atteint la finale de la Coupe Stanley en 2014.

Mika Zibanejad (trois buts, 11 passes) et Vincent Trocheck (six buts, huit aides) sont à égalité au premier rang chez les Rangers avec 14 points. Kreider est premier avec sept buts. Artemi Panarin compte 11 points (quatre buts, sept mentions d’aide) et Alexis Lafrenière (quatre buts, six passes) et Kreider ont chacun 10 points.

Igor Shesterkin est peut-être le meilleur gardien depuis le début des séries avec une fiche de 8-2, une moyenne de buts alloués de 2,40 et un pourcentage d’arrêts de ,923.

Les Rangers ont une efficacité de 31,4 pour cent en avantage numérique et de 89,5 pour cent à court d’un homme, avec quatre buts en infériorité numérique.

« Ils sont rapides, talentueux et dynamiques en contre-attaque, a souligné l’entraîneur des Panthers Paul Maurice. Ils sont bons à toutes les positions. Ils sont la meilleure équipe de la Ligue. Ils ont le gardien et les attaquants, et leur défensive est imposante physiquement. Leurs attaquants sont très talentueux. »

Les Panthers sont en finale d’association pour une deuxième campagne consécutive. Tkachuk est le meneur de l’équipe en séries avec 14 points (quatre buts, 10 passes). Aleksander Barkov en compte 13 (cinq buts, huit aides), tandis que Carter Verhaeghe en a 11 (six buts, cinq mentions d’aide) et Sam Reinhart en a neuf (cinq buts, quatre passes). Reinhart a inscrit 57 buts en saison régulière.

Sergei Bobrovsky montre une fiche de 8-3 avec une moyenne de 2,37 et un taux d’efficacité de ,902.

Les Panthers ont balayé les Hurricanes de la Caroline en finale de l’Est la saison dernière, avant de s’incliner en cinq matchs contre les Golden Knights de Vegas en finale.

« Ils ont gagné en confiance et en expérience dans la dernière année et demie, avec leur fin de saison et leur parcours jusqu’en finale, a dit l’entraîneur des Rangers Peter Laviolette. Ils ont remporté le titre de leur section, une section relevée, donc il y a plusieurs choses qu’ils font bien. Leur groupe a du vécu, et je pense que ça leur insuffle de la confiance. Ils sont imposants, forts et robustes. Mais les Hurricanes étaient comme ça eux aussi. Ils pratiquent un style rapide, robuste et agressif. Ils sont un peu différents dans leur façon de jouer, mais il y a des similitudes. »

Ils pourraient faire la différence

Rangers : Kreider a envoyé les Rangers en finale de l’Est avec un tour du chapeau naturel dans le match no 6 contre les Hurricanes. Il a sept buts en séries après en avoir inscrit 39 en saison régulière. Kreider est un attaquant de puissance rapide, mais il est peut-être le meilleur joueur de la LNH pour s’emparer de la rondelle dans le trafic devant le filet. Ses trois buts dans le match no 6 en Caroline ont tous été marqués de cet endroit. Kreider et Zibanejad forment également un redoutable duo en infériorité numérique. Les deux ont déjà deux points chacun à court d’un homme depuis le début des séries.

NYR@CAR: Kreider réussit un triplé en 3e période

Panthers : Reinhart est semblable à Kreider au sens qu’il marque beaucoup de ses buts devant le filet. Trois de ses cinq buts en séries ont été inscrits à moins de 13 pieds du filet. Reinhart a été relativement silencieux dans les deux premières rondes, considérant les standards qu’il a établis en saison régulière avec ses 57 buts. Il pourrait donc exploser à tout moment, ce qui serait crucial pour les Panthers, surtout si ça se passe en avantage numérique. Il a mené la LNH avec 27 buts sur le jeu de puissance en saison régulière, mais n’en a marqué qu’un seul en pareilles circonstances depuis le début des séries. Son pourcentage de tirs est de 10,4 en séries, comparativement à 24,5 en saison régulière. Une autre preuve qu’il pourrait exploser d’un instant à l’autre.

Devant le filet

Rangers : Shesterkin a fait face à un barrage de lancers dans les six matchs contre les Hurricames – une moyenne de 37,1 tirs par partie – et a tout de même maintenu une moyenne de 2,80 et un pourcentage d’arrêts de ,919. Il a accordé sept buts sur 101 lancers dans les quatre rencontres face à Washington pour une moyenne de 1,75 et une efficacité de ,931. Son rendement est la continuité de son excellente deuxième moitié de saison. Shesterkin avait maintenu une fiche de 17-5-1 avec quatre blanchissages, une moyenne de 2,20 et un pourcentage d’arrêts de ,930 entre le 9 février et la fin de la saison régulière. 

Panthers : Bobrovsky a accordé deux buts ou moins dans huit de ses 11 matchs des séries. Il a connu un seul faux pas dans le match no 1 contre les Bruins, quand il a cédé quatre buts sur 28 tirs dans une défaite de 4-2. Il a maintenu une moyenne de 2,03 et un taux d’efficacité de ,907 dans la série face à Boston. Contre les Rangers cette saison, Bobrovsky a conservé une fiche de 2-0-1 avec une moyenne de 2,59 et un pourcentage d’arrêts de ,919. Il mène la LNH avec 24 victoires en séries éliminatoires depuis 2022, trois de plus que Shesterkin. 

Statistiques intéressantes

Rangers : Les Rangers ont un différentiel de buts de plus-9 (35-26) en séries malgré un différentiel de tirs négatif (moins-6,4). Ils accordent en moyenne 32,5 tirs par match, alors qu’ils en décochent 26,1. Ils ont marqué 11 buts par période, ainsi que deux en prolongation – ils sont d’ailleurs parfaits en deux occasions en temps supplémentaire. Les Rangers ont également signé cinq victoires en venant de l’arrière depuis le début des séries, après avoir mené la LNH avec 28 gains de la sorte en saison régulière. Ils montrent une fiche de 3-1 lorsqu’ils tirent de l’arrière après une période et de 2-1 quand ils accusent un retard après deux périodes. 

Panthers : La Floride montre un différentiel de tirs de plus-8,9 en séries. Seuls les Hurricanes ont fait mieux dans les deux premières rondes (plus-9,1). Les Panthers affichent un dossier de 7-0 quand ils mènent ou que c’est l’égalité après deux périodes depuis le début des séries. Ils ont profité d’une contribution de 25 points en 11 matchs de leurs défenseurs, soit neuf points de plus que ceux des Rangers. Brandon Montour est l’arrière le plus productif chez les Panthers avec huit points (trois buts, cinq passes). La Floride a affiché un rendement de 15-en-16 en infériorité numérique dans sa série face aux Bruins.

FLA@BOS: Montour creuse l'écart en A.N.

Facteurs impondérables

Rangers : La défenseur Jacob Trouba pourrait jouer un rôle crucial contre la Floride. La robustesse du capitaine des Rangers, s’il demeure discipliné, peut aider les siens à contenir des attaquants comme Tkachuk et Sam Bennett. Trouba peut également apporter une certaine contribution offensive, mais c’est son jeu d’ensemble qui pourrait faire une différence. En deux matchs contre les Panthers cette saison, il a amassé une passe, distribué six mises en échec et bloqué neuf lancers. 

Panthers : L’attaquant Vladimir Tarasenko, acquis des Sénateurs d’Ottawa cette saison, a joué pour les Rangers la saison dernière et a récolté 25 points (11 buts, 14 passes) en 38 matchs, saison régulière et séries combinées. New York n’a pas offert de nouveau contrat à Tarasenko à la fin de la saison, alors il pourrait avoir une motivation additionnelle contre son ancienne équipe. Tarasenko a été plutôt discret depuis le début des séries avec deux buts et cinq points en 11 matchs, mais il pourrait grandement aider les Panthers s’il retrouve sa touche de marqueur dans cette série. Il a inscrit trois points (deux buts, une aide) et décoché huit tirs au but en trois rencontres face aux Rangers cette saison.

Formation prévue des Rangers
Chris Kreider -- Mika Zibanejad -- Jack Roslovic
Artemi Panarin -- Vincent Trocheck -- Alexis Lafrenière
Filip Chytil -- Alex Wennberg -- Kaapo Kakko
Will Cuylle -- Barclay Goodrow -- Jimmy Vesey 

Ryan Lindgren -- Adam Fox
K'Andre Miller -- Jacob Trouba
Erik Gustafsson -- Braden Schneider

Igor Shesterkin
Jonathan Quick

Retranchés: Zac Jones, Chad Ruhwedel, Jonny Brodzinski, Adam Edstrom, Matt Rempe
Blessé: Blake Wheeler (bas du corps)

Formation prévue des Panthers
Vladimir Tarasenko -- Aleksander Barkov -- Sam Reinhart
Carter Verhaeghe -- Sam Bennett -- Matthew Tkachuk
Eetu Luostarinen -- Anton Lundell -- Evan Rodrigues
Ryan Lomberg -- Kevin Stenlund -- Nick Cousins

Gustav Forsling -- Aaron Ekblad
Niko Mikkola -- Brandon Montour
Oliver Ekman-Larsson -- Dmitry Kulikov

Sergei Bobrovsky
Anthony Stolarz

Retranchés: Steven Lorentz, Kyle Okposo, Tobias Bjornfot, Uvis Balinskis, Josh Mahura, Jonah Gadjovich, Spencer Knight, Rasmus Asplund, Mike Benning, Magnus Hellberg, Matt Kiersted, William Lockwood, Mackie Samoskevich, Justin Sourdif
Blessé: Aucun

La tasse de café, le balado de LNH.com

Les Panthers dans le siège du conducteur en finale

Contenu associé