Skip to main content

Un plateau admirable à la portée de Jonathan Huberdeau

L'attaquant québécois échangerait cependant des points pour une participation aux séries éliminatoires des Panthers de la Floride

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Jonathan Huberdeau ne cesse de repousser les limites de son potentiel, à l'âge de 26 ans. Le grand attaquant québécois surpassera un plateau magique pour la première fois cette saison, s'il continue d'engranger les points au même rythme dans les 33 derniers matchs des Panthers de la Floride.

« Cent points? Bien oui, ce serait spécial », réagit Huberdeau, quand on évoque la possibilité qu'il joigne le club sélect des marqueurs de 100 points en saison régulière. « Quel joueur ne veut pas atteindre les 100 points? »

À LIRE AUSSI : Tous derrière Laurent Duvernay-TardifSuper 16 : Les Panthers se rapprochent de l'élite

Avec déjà 65 points au compteur après 49 matchs, l'athlète natif de Saint-Jérôme, au Québec, est en bonne voie de signer l'exploit. Lui qui affiche une progression constante depuis ses débuts dans la LNH en 2012, il a réalisé un sommet personnel de 92 points, la saison dernière.

Huberdeau et les Panthers tenteront de reprendre là où ils ont laissé avant de partir en pause en rendant visite aux Canadiens de Montréal (23-22-7), samedi après-midi (14h HE; RDS, TSN2, FS-F), à l'occasion de la fin de semaine du Super Bowl au Centre Bell.

Les Panthers (28-16-5) seront à la recherche d'une septième victoire d'affilée, au retour d'une trêve de 10 jours.

« J'aimerais franchir les 100 points, à la condition que l'équipe participe aux séries éliminatoires », finit par trancher Huberdeau sur le sujet, lors de sa récente participation au Match des étoiles à St. Louis.

« Obtenir 100 points dans une saison sans séries, ça m'importe peu, élabore-t-il. J'ai eu 92 points la saison dernière, mais nous n'avons pas pris part aux séries. C'est beau de récolter des points, mais je me contenterais d'en avoir juste 75 pourvu que nous participions aux séries. C'est ce que je veux le plus. »

Huberdeau n'a pas été choyé à ce chapitre depuis qu'il a été le troisième espoir réclamé au Repêchage 2011, derrière Ryan Nugent-Hopkins (Oilers d'Edmonton) et Gabriel Landeskog (Avalanche du Colorado).

Les Panthers n'ont accédé aux séries qu'une seule fois, en 2016, et l'expérience a été de courte durée, six matchs.

Cette saison, l'organisation a pris le taureau par les cornes en engageant le gardien Sergei Bobrovsky, anciennement des Blue Jackets de Columbus, et en confiant les rênes de l'équipe à l'entraîneur de renom Joel Quenneville, qui a remporté la Coupe Stanley trois fois à la barre des Blackhawks de Chicago.

Video: TOR@FLA: Huberdeau égalise le record d'équipe

Après avoir connu un lent début de saison, en perdant entre autres quatre de leurs cinq premiers matchs, les Panthers ont embrayé en cinquième vitesse depuis un peu plus d'un mois.

« Joel aime gagner des matchs, ça se voit et ça se sent derrière le banc, laisse savoir Huberdeau. Il veut inculquer une culture gagnante dans l'organisation et on voit les résultats. Il est une des grandes raisons de nos succès. »

Les Panthers amorcent le dernier droit au troisième rang de la section Atlantique, avec 61 points, mais Huberdeau et ses coéquipiers savent pertinemment que la lutte sera féroce jusqu'à la fin.

« Il se joue habituellement du hockey plus serré après le Match des étoiles, soulève-t-il. Nous voulons continuer de progresser comme équipe. Moi, je veux simplement continuer d'être moi-même et être constant le plus possible. » 

Dans ses 49 premiers matchs cette saison, Huberdeau n'a été tenu en respect au score qu'à 12 reprises. C'est le type de constance qu'il souhaite offrir, voire l'élever à un palier supérieur. S'il réussit, il éclipsera aisément le plateau des 100 points et les chances des Panthers de se qualifier aux séries ne s'en trouveront que meilleures.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.