Skip to main content

Toronto devra s'ajuster en raison de la suspension à Kadri

Les Maple Leafs comptent égaler la série à Boston sans leur attaquant

par Mike Zeisberger @zeisberger / Journaliste NHL.com

BOSTON - Des excuses. De la pitié. Voilà deux des choses que l'entraîneur des Maple Leafs de Toronto Mike Babcock aime le moins.

Il ne veut donc entendre personne se plaindre que l'attaquant des Maple Leafs Nazem Kadri ait été suspendu pour trois matchs, vendredi, pour avoir donné de la bande à l'endroit de l'attaquant des Bruins de Boston Tommy Wingels, dans le match no 1 de la série de première ronde l'Association de l'Est, jeudi, lors d'un revers de 5-1. Kadri a reçu une pénalité majeure de cinq minutes pour assaut et une inconduite de partie à 8 :18 de la troisième période.

Pour Babcock, l'alignement qu'il utilisera dans le match no 2 samedi (20 h HE, NBC, CBC, TVAS) est plus qu'en mesure de créer l'égalité dans la série.

Le message est clair : du meilleur jeu amène de meilleurs résultats, avec ou sans Kadri.

« Nous avons perdu des gars toute l'année, a dit Babcock. Foncez et jouez. »

« Ce que je vois, c'est que nous avons une occasion de jouer demain. C'est notre occasion de jouer dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Les séries, c'est simple : si tu gagnes, tu joues à nouveau. Sinon, tu retournes à la maison. Nous voulons continuer de jouer. Nous avons passé tellement de temps à nous préparer et à travailler. Maintenant, c'est l'heure de le démontrer. »

« L'autre chose qui me déçoit, c'est ce que ce n'est pas différent d'un examen. Si tu te prépares adéquatement, tu t'attends à de bons résultats. Si tu joues et que tu ne bats pas l'autre équipe, tu te demandes ce que tu as fait d'incorrect pour être meilleur la prochaine fois. C'est ce qu'il faut faire. »

Après que Toronto eut échoué à son premier test en séries éliminatoires, Babcock avait déjà élaboré un plan d'urgence sans Kadri bien avant d'apprendre que l'attaquant avait été suspendu par le Département de la sécurité des joueurs de la LNH.

Video: Kadri suspendu trois matchs pour avoir donné de la bande

Avec Kadri absent de l'entraînement au TD Garden, le vétéran Patrick Marleau pivotait le deuxième trio avec son compagnon de trio habituel, Mitchell Marner. À leurs côtés se trouvait l'attaquant de deuxième année Zach Hyman, le marqueur de Toronto dans le match no 1.

Les attaquants de la première unité, Auston Matthews et William Nylander, patinaient aux côtés de l'attaquant d'énergie Leo Komarov, qui remplaçait Hyman. Babcock pense que le jeu physique de Komarov peut permettre de créer de l'espace pour les rapides Matthews et Nylander, qui se sont régulièrement butés au premier trio des Bruins, composé de David Pastrnak, Patrice Bergeron et Brad Marchand.

L'unité formée de James van Riemsdyk, Tyler Bozak et Connor Brown est demeurée intacte, mais la recrue Andreas Johnsson devrait faire ses débuts en séries éliminatoires avec Tomas Plekanec et Kasperi Kapanen sur le quatrième trio.

Marleau a joué au centre à quelques reprises cette saison, surtout lorsque Matthews a raté 20 matchs en raison de blessures (dos, épaule, commotion cérébrale). Les Maple Leafs ont montré un dossier de 11-7-2 sans Matthews, ce qui donne des munitions à Babcock pour affirmer que son équipe a la profondeur pour gagner.

« J'ai fait des allées et venues au centre toute l'année, a indiqué Marleau. C'est un peu différent, mais ça devrait bien aller. »

« Hyman sera assurément agressif en échec avant et il ira au filet. Ça devrait permettre à Mitch et moi de contrôler la rondelle un peu plus et de créer des jeux vers le filet. »

Hyman a été le meilleur joueur de Toronto dans le match no 1. C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle pour les Maple Leafs.

Voir des joueurs comme Hyman élever leur jeu d'un cran en séries éliminatoires fait partie de la recette du succès. Mais Babcock veut voir ses meilleurs joueurs - Matthews, Nylander et Marner - faire la même chose.

Matthews a sa petite idée sur la façon dont Toronto pourrait créer plus de chances de marquer.

« Je pense qu'il faut simplement amener la rondelle dans leur zone et créer de l'espace un peu plus, a indiqué Matthews. Ils sont bons pour colmater les brèches en espace restreint dans leur territoire. Quand tu les forces à se séparer, tu obtiens plus d'occasions et tu contrôles la rondelle plus longtemps. »

Pastrnak (un but, deux passes), Bergeron (une aide) et Marchand (un but, une assistance) ont récolté un total combiné de six points. Marchand a également créé une mêlée lorsqu'il a donné l'impression d'avoir embrassé Komarov sur la joue. Comme ce dernier jouera avec Matthews samedi, il devrait en avoir plein les bras avec Marchand.

Marchand a affirmé qu'il voulait jouer dans la tête de Komarov.

« Ça ne me dérange pas, a mentionné Komarov. Je joue au hockey et lui aussi, et c'est un bon joueur. Nous continuons de compétitionner. »

« Nous devons resserrer notre jeu. Ils forment une bonne ligne, mais il faut se concentrer sur nous-mêmes et sur les façons d'être meilleurs. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.