Skip to main content

Tkachuk ne rate pas sa rentrée

L'Américain a inscrit deux buts dans une victoire facile des recrues des Sénateurs sur celles du Tricolore

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LAVAL - Brady Tkachuk avait beau nier en matinée que le fait d'affronter les Canadiens représentait pour lui une motivation supplémentaire, il n'a pas pu continuer de le cacher bien longtemps une fois que la rondelle est tombée pour le premier match de la Confrontation des recrues, vendredi.

Repêché par les Sénateurs au quatrième rang, tout juste après que le Tricolore eut jeté son dévolu sur le centre Jesperi Kotkaniemi, l'Américain de 18 ans avait visiblement l'intention de prouver sa valeur à l'état-major de l'équipe qui l'a laissé passer en juin dernier.

À son premier match dans l'uniforme des Sénateurs, Tkachuk a récolté deux buts dans une victoire facile de 4-0 des recrues des Sénateurs sur celles des Canadiens.

« Je ne crois pas que le fait que j'affrontais Montréal ait changé quoi que ce soit, a-t-il indiqué. Je ne voulais que la victoire et faire tout ce que je pouvais pour aider l'équipe à gagner. Je ne pensais pas vraiment à ça. »

Il a assurément respecté son objectif principal. Il a mis un peu de temps à se mettre en marche au premier vingt, mais une solide mise en échec de Kotkaniemi a semblé le fouetter au tout début du deuxième vingt.

Quelques secondes après être tombé au sol, l'Américain s'est relevé, a accepté une passe de Filip Chlapik, s'est moqué du défenseur Brandon Hagel et de Kotkaniemi en revenant devant le filet pour battre le gardien Samuel Harvey d'un tir du revers par-dessus la jambière.

Il a complété la séquence d'une manière qui lui est bien propre : en narguant le centre finlandais.

« Pour être honnête, je n'ai rien dit, a expliqué Tkachuk avec son fameux sourire en coin. J'ai seulement célébré devant lui. Mais c'est un bon joueur, les Canadiens devraient être heureux de l'avoir sélectionné. Il sera un bon joueur dans cette ligue. »

À LIRE : Les espoirs des Sénateurs étaient trop forts

Cette séquence de jeu est loin d'avoir surpris son compagnon de trio, Colin White, qui connaît Brady et son frère Matthew depuis son enfance. L'arrogance et les moqueries des frères Tkachuk ne sont plus un secret pour lui.

« Il est arrogant et il va se frotter à n'importe qui, a lancé White en riant. Je crois que peu importe qui aurait été là, il aurait eu de ses nouvelles. C'était un jeu assez spécial.

« C'est plaisant de jouer en sa compagnie, il bouge bien la rondelle, il récupère les retours et il joue de manière hargneuse. Nous n'aurions pas pu demander mieux de sa part ce soir. »

Tkachuk a enfilé son deuxième du match quelques minutes plus tard en avantage numérique après avoir lui-même forcé Kotkaniemi à l'accrocher lors d'une entrée de zone. Disons que la première impression a été fort réussie.

« Nos meilleurs joueurs ont été très dominants ce soir et ç'a commencé par lui, a déclaré le nouvel entraîneur des Sénateurs de Belleville, Troy Mann. Son trio avec Chlapik et White avait une coche de plus que tous les autres sur la patinoire même si certains ont aussi bien fait. »

Objectif: Ottawa

Ce n'est peut-être qu'un seul match, mais s'il poursuit sur cette lancée, il y a fort à parier que Tkachuk sera de la formation des Sénateurs lorsqu'ils amorceront la saison régulière le 4 octobre face aux Blackhawks de Chicago.

« C'est mon rêve d'atteindre la LNH, a affirmé Tkachuk en matinée. Je crois que je suis prêt mentalement et physiquement pour ce défi. Je dois maintenant le prouver. Ce sera à moi de gagner mon poste. »

Il faut dire qu'en le convainquant de faire une croix sur une deuxième saison au niveau universitaire avec l'Université de Boston en signant un contrat de recrue avec eux, les Sénateurs ont un peu dévoilé leurs intentions.

Tkachuk peut toujours être renvoyé chez les Knights de London, qui détiennent ses droits dans la Ligue de l'Ontario (OHL), ou s'aligner avec le club-école de Belleville, mais les Sénateurs gaspilleraient du même coup l'une de ses trois années de contrat.

« Je pense uniquement à Ottawa en ce moment, a-t-il dit avec assurance. C'est mon but. J'appartiens à London dans la OHL, mais je ne souhaite pas y penser.  

« J'ai patiné avec plusieurs joueurs des Sénateurs depuis le début de l'été. J'ai parlé avec Stone et Duchene régulièrement. J'ai partagé quelques expériences avec eux et je veux apprendre de joueurs comme eux. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.