Skip to main content

Sur le radar : L'effet Xavier Simoneau se fait sentir

Ignoré au dernier repêchage de la LNH, l'attaquant a transporté les Voltigeurs sur ses épaules cette saison

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOISBRIAND - Il y a une raison bien simple pour laquelle Xavier Simoneau a été nommé capitaine des Voltigeurs de Drummondville en début de saison : l'attaquant ne baisse jamais les bras.

Que ce soit dans une bataille pour la rondelle ou pour s'emparer d'une rondelle libre devant le filet, le petit patineur ne lâche pas le morceau. Même chose quand il s'agit de son rêve d'être éventuellement repêché par une équipe de la LNH ou de transporter les Voltigeurs de Drummondville en pleine reconstruction.

Rien n'est à son épreuve.

À LIRE AUSSI : Sur le radar : Une transition en douceur pour Raphaël Lavoie Repêchage 2020 : William Villeneuve et la vie sous le radar

« Il a connu ses meilleurs moments cette année en n'étant pas entouré de joueurs vedettes, a déclaré l'entraîneur-chef Steve Hartley. Ses points sont tous venus grâce à ses habitudes de travail et à son niveau de compétition. Il a bien fait paraître les jeunes gars de notre alignement.

« Quand il joue à sa manière, quand il joue vers l'avant et avec rapidité, c'est là qu'il est à son meilleur. C'est pour ça qu'il connaît la saison qu'il a présentement. »

Cette saison est de loin la meilleure de sa jeune carrière de trois ans dans le circuit junior québécois. Après 56 rencontres, le natif de Saint-André-Avellin totalise 26 buts et 48 aides et pointe au dixième rang des pointeurs de la LHJMQ grâce à ses 74 points.

Cette explosion - il avait amassé 57 points en 55 matchs, l'an dernier - survient étonnamment à la suite des départs de nombreux éléments offensifs, dont Joseph Veleno et Maxime Comtois, après le rendez-vous manqué de l'équipe avec la Coupe du Président, la saison dernière.

Signe que le capitaine tient son équipe à bout de bras au chapitre offensif, le deuxième meilleur pointeur de l'équipe, Isiah Campbell, a récolté 50 points en 57 rencontres.

« J'aborde la game comme je l'ai toujours abordée, a commenté Simoneau. L'an dernier, je jouais avec Maxime Comtois et Nicolas Guay alors que cette année je suis entouré par beaucoup de recrues. Je ne m'attendais pas à avoir autant de points que ça, mais je joue de manière simple et les points viennent.

« Je suis fier de ce que j'ai accompli jusqu'à maintenant, mais ça reste juste des points. Ce n'est pas parce que j'ai beaucoup de points que je vais me faire repêcher non plus. C'est beaucoup plus que ça. »

Parce qu'au-delà de la saison surprenante des Voltigeurs (31-24-2) à laquelle il a largement contribué, Simoneau a toujours en tête cet objectif qu'il ne perd pas de vue. Ignoré à sa première année d'admissibilité au repêchage, il fait tout en son pouvoir pour convaincre une équipe de lui donner une chance.

« C'est sûr que j'ai ça en tête, a admis l'attaquant de 5 pieds 7 pouces et 179 livres. Nous sommes tous des joueurs de hockey et nous rêvons tous à la LNH. Je rêve au repêchage, mais peu importe si je suis sélectionné ou invité, rendu dans un camp, tu n'as plus vraiment d'étiquette.

« Pour l'instant, je me concentre sur les Voltigeurs. Il nous reste 11 matchs à jouer et je pense qu'on peut causer la surprise en séries. Je vais essayer de mener l'équipe le plus loin possible. »

Une identité

Il est certain qu'une partie des succès offensifs de Simoneau sont attribuables aux occasions décuplées qu'il obtient en tant qu'attaquant de pointe de la formation, mais c'est d'abord et avant tout son style hargneux et sans relâche qui lui permet de capitaliser.

C'est sa marque de commerce depuis le début de sa carrière et c'est ce qu'il sera en mesure de transposer au prochain niveau. Il ne doit pas en déroger, même si son rôle particulièrement offensif peut parfois l'amener à essayer de trop en faire.

« Il a toujours manufacturé de l'offensive grâce à son niveau de compétition, à ses habitudes de travail et à son style papier sablé, a rappelé Hartley. Il a connu un petit passage à vide au cours duquel il essayait de jouer plus en finesse. Il est récemment revenu à son identité et les points sont revenus. »

« En tant que joueur, tu connais toujours des passes comme ça, a renchéri Simoneau. J'essayais de trop forcer le jeu et je n'étais pas le Xavier que tout le monde connait. J'ai eu des discussions avec Steve et les autres entraîneurs et ça m'a permis de grandir comme individu et comme athlète. » 
 

Dans le calepin

- Après n'avoir disputé que quatre matchs en raison d'une blessure au dos, l'an dernier, l'attaquant Gabriel Vilardi a finalement disputé ses premiers matchs avec les Kings. Le choix de premier tour en 2017 a même inscrit son premier but à sa première présence pour écrire une excellente histoire.

Video: undefined

- La transaction qui a fait passer Julien Gauthier des Hurricanes aux Rangers pourrait être bénéfique pour l'attaquant québécois. Il joue régulièrement depuis son arrivée, mais il n'a pas été utilisé plus de 7:19 jusqu'à maintenant. Il lui faudra évidemment obtenir plus de responsabilités pour se faire valoir dans un rôle offensif.

Tweet from @NYRangers: More information

- Nathan Légaré a connu toute une fin de semaine de travail. Il a réussi deux tours du chapeau en plus d'ajouter trois mentions d'aide pour permettre au Drakkar de Baie-Comeau de signer deux victoires contre les Foreurs de Val-d'Or. L'espoir des Penguins totalise maintenant 33 buts et 33 aides en 53 matchs.
 

2020 sous la loupe

- L'attaquant des Remparts Théo Rochette est sur une excellente séquence depuis qu'il a été limité à deux aides à ses neuf premiers matchs à Québec. Il totalise maintenant 18 points (neuf buts, neuf aides) à ses 16 dernières rencontres. 

À LIRE : Carnet d'espoir : Théo Rochette

- Jacob Perreault a franchi cette fin de semaine le plateau des 35 buts après en avoir inscrit 30 à sa première campagne avec le Sting de Sarnia dans la Ligue de l'Ontario. L'attaquant québécois totalise 65 points en 52 matchs - 10 de plus que ce qu'il a amassé en 63 rencontres, l'an dernier.

Tweet from @JoshTessler_: More information

- Anton Lundell s'est approché à un but du plateau des 10 dans la Liiga en inscrivant deux buts en deux matchs avec HIFK, la semaine dernière. L'attaquant finlandais est le plus productif de ses compatriotes admissibles au prochain repêchage grâce à une récolte de 25 points en 36 matchs.

Tweet from @JokkeNevalainen: More information
 

L'indice Lafrenière

Au neutre : L'attaquant québécois a récolté deux aides lors du match qui a suivi sa performance de sept points pour être le premier joueur de la LCH à fracasser la barre des 100, cette saison. Il a cependant été blanchi lors des deux matchs suivants - une troisième défaite de suite (0-2-1) de l'Océanic après 12 victoires consécutives. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.