Skip to main content

S'entendre avec Boeser demeure la priorité des Canucks

Le DG Benning affirme que l'équipe est ouverte à un contrat à court terme comme à long terme avec l'attaquant

par Kevin Woodley / Correspondant indépendant NHL.com

VANCOUVER - Mettre Brock Boeser sous contrat à temps pour le début du camp d'entraînement le 13 septembre prochain demeure la priorité des Canucks de Vancouver.

L'attaquant de 22 ans qui est joueur autonome avec compensation a terminé au troisième rang des Canucks avec une récolte de 56 points (26 buts, 30 passes) en 69 parties. Il a raté 13 rencontres en raison d'une blessure à l'aine. 

« Nous sommes optimistes de le voir accepter un contrat à temps pour le camp qui s'amorce la semaine prochaine », a déclaré le directeur général Jim Benning mercredi.

À LIRE AUSSI: Contrat d'un an pour Goldobin avec les Canucks31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Canucks

Benning a discuté de contrats à court et à long terme avec l'agent de Boeser, Ben Hankinson.

« Nous sommes ouverts aux deux options, a affirmé Benning. Nous voulons déterminer ce qui serait un contrat juste pour l'équipe alors que nous devons aller de l'avant avec tous nos jeunes joueurs, et ce qui serait juste pour le joueur. Nous tentons simplement de trouver un juste milieu, et lorsque ce sera fait, nous aurons une entente. »

Boeser a amassé 55 points (29 buts, 26 passes) en 62 matchs à sa saison recrue dans la LNH en 2017-18, alors qu'il a terminé au deuxième rang du scrutin pour le trophée Calder remis à la recrue de l'année dernière Mathew Barzal des Islanders de New York. 

Video: CGY@VAN: Boeser réduit l'écart en AN

Benning, qui a rencontré les médias mercredi après avoir annoncé la mise sous contrat de l'attaquant Nikolay Goldobin, qui était joueur autonome avec compensation, pour un an et 900 000 $, a aussi discuté de l'avenir du vétéran attaquant Loui Eriksson et de l'état de santé de l'espoir à la ligne bleue Olli Juolevi. 

Eriksson, à qui il reste trois ans à écouler à l'entente de six saisons d'une valeur annuelle moyenne de 6 millions $, a confié à un site Web suédois en mai qu'il « ne s'entendait pas à 100 pour cent » avec l'entraîneur Travis Green , et il a évoqué des inquiétudes quant à son rôle et le peu d'occasions qui lui étaient offertes de produire offensivement. 

Benning a indiqué qu'Eriksson, qui a obtenu 63 points (30 buts, 33 passes) en 82 rencontres avec les Bruins de Boston en 2015-16, mais a été limité à 76 points (32 buts, 44 passes) en 196 matchs au cours de ses trois premières saisons avec les Canucks, se trouve à Vancouver et qu'il a l'intention de s'asseoir avec Green afin de discuter.

« Il va devoir se présenter au camp et connaître un bon camp, et nous allons analyser où il cadre, a expliqué Benning. Il n'a pas produit à un rythme qui correspond à la valeur de son contrat, mais il est encore excellent en infériorité numérique, il est un élément important dans notre jeu de confrontations avec les trios adverses, et il a conclu la saison sur un trio avec Bo (Horvat) et (Tanner) Pearson et cette unité a très bien fonctionné. Nous allons déterminer le bon rôle pour lui au cours du camp. »

Benning a mentionné que Juolevi, qui a été sélectionné par les Canucks avec le cinquième choix au total du Repêchage 2016 de la LNH, mais qui n'a toujours pas disputé son premier match dans la LNH, a reçu le feu vert pour encaisser des contacts, lui qui se remet d'une opération au genou subie le 18 décembre. Benning a ajouté qu'il allait être prêt à jouer « à plein régime » lorsque le camp des recrues va s'amorcer samedi.

« Au cours du camp d'entraînement, nous devrons peut-être le retirer de la glace certains jours en fonction de la manière dont les choses vont se dérouler, a noté Benning. Il s'agit d'une réadaptation normale à la suite d'une opération importante au genou. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.