Skip to main content

Seider a fait augmenter sa valeur au repêchage grâce au CMH

L'espoir en défensive a aidé l'Allemagne à atteindre les quarts de finale

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

BRATISLAVA, Slovaquie - Moritz Seider, un espoir à la défense admissible au repêchage 2019 de la LNH, a ouvert les yeux de plusieurs observateurs avec sa performance avec l'Allemagne au Championnat du monde 2019 de la FIHG (CMH) en Slovaquie.

Le CMH lui a également ouvert les yeux.

Seider, classé au sixième rang sur la liste finale des patineurs internationaux du Bureau central de dépistage de la LNH en vue du repêchage 2019, qui aura lieu les 21 et 22 juin au Rogers Arena de Vancouver, a pu voir le chemin qu'il a parcouru et ce qu'il lui reste à accomplir.

À LIRE AUSSI : Hughes gagne en confiance après son expérience au CMHLa folle saison de Dante Fabbro Repêchage 2019 : Spencer Knight pourrait être un choix de premier tourHughes, une affaire de famille

« Il y a un gros écart entre moi et la LNH », a affirmé le joueur de 18 ans après la défaite de 5-1 de l'Allemagne contre la Finlande en quarts de finale, jeudi au Ondrej Nepela Arena de Bratislava. « Il faut être sérieux. Ça prendra évidemment encore quelques années. Tu dois être réaliste, travailler sur certains aspects et te préparer. »

Le CMH a offert à Seider une base sur laquelle bâtir, et il pourrait devenir le joueur né en Allemagne sélectionné le plus rapidement au repêchage depuis que les Oilers d'Edmonton ont choisi l'attaquant Leon Draisaitl avec le troisième choix au total en 2014.

« Seider est un joueur imposant avec de très bonnes habiletés », a noté le directeur du dépistage européen de la LNH Goran Stubb. « Il est fort, mature, talentueux et il est un joueur très efficace dans les deux sens de la patinoire. Il est bon dans toutes les situations. Il a un bon sens du hockey et son jeu est simple et efficace. »

Seider (6 pieds 3 pouces, 183 livres) a raté trois rencontres du CMH en raison d'une blessure subie lors de la ronde préliminaire, mais il a obtenu deux buts en cinq matchs et passé en moyenne 13:47 par match sur la patinoire - le cinquième plus haut total chez les défenseurs de l'Allemagne - au cours du tournoi.

Il a impressionné, même si son passage a été court.

« Il joue presque comme un joueur de 35 ans », a dit Draisaitl, un coéquipier de Seider au CMH. « Il est tellement calme et en confiance. C'est plaisant à voir. Espérons qu'il continuera à se développer comme on pense qu'il le fera, car on sait qu'il sera un joueur spécial.

« C'est bien de voir un jeune montrer le potentiel d'être très bon au hockey. »

La montée de Seider dans le hockey allemand a été remarquée. Après avoir aidé Mannheim à remporter un championnat dans les rangs juniors, le défenseur droitier a remporté le championnat de la Ligue de hockey allemande (DEL), la meilleure ligue professionnelle du pays, avec Mannheim en 2018-19. Il a obtenu six points (deux buts, quatre passes) et a été nommé recrue de l'année, malgré avoir été limité à seulement 29 matchs en raison d'une blessure à l'épaule.

Sur la scène internationale, Seider a été capitaine de l'Allemagne quand elle a gagné le Championnat mondial junior division 1A 2019 de la FIHG, permettant à son pays de retourner dans le groupe principal en vue du Championnat mondial junior 2020 de la FIHG. Il a été nommé meilleur défenseur du tournoi après avoir été le meneur à sa position avec sept points (un but, six aides).

« Tout s'est déroulé très vite au cours des dernières années, a-t-il dit. Je suis débarqué à Mannheim il y a seulement quatre ans pour jouer avec les moins de 16 ans, j'ai fait le saut avec les moins de 19 ans et me voici au Championnat du monde en quarts de finale. Ç'a été une saison incroyable. »

La bonne impression qu'il a faite durera plus longtemps que la douleur de la défaite en quarts de finale.

« Je l'ai vu à quelques reprises en regardant les séries de chez moi, puis je l'ai vu de mes propres yeux quand je me suis rendu à Munich pour la demi-finale contre Mannheim », a indiqué le défenseur de l'Allemagne Korbinian Holzer (Ducks d'Anaheim). « Après, je l'ai rencontré pour la première fois ici avec l'équipe nationale. On peut voir que c'est un très bon joueur, très intelligent et très humble.

« Il a l'air beaucoup plus vieux que 18 ans. Il joue comme un joueur plus âgé que seulement 18 ans. Il est très humble et calme dans son propre territoire. Il n'a pas peur de se joindre à l'attaque. Il semble très à l'aise sur la patinoire. Pour un joueur de 18 ans, on peut voir qu'il est meilleur que son âge ne pourrait l'indiquer. »

* Avec la contribution du journaliste NHL.com Mike G. Morreale

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.