Skip to main content

La folle saison de Dante Fabbro

Le défenseur des Predators espère que l'expérience acquise cette année lui permettra d'obtenir un poste à temps plein à Nashville

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

KOSICE, Slovaquie - La dernière saison n'aura pas été de tout repos pour le jeune défenseur Dante Fabbro, mais l'espoir des Predators de Nashville estime qu'elle lui aura permis de profiter de la meilleure des préparations afin de faire le saut pour de bon dans la LNH l'an prochain.

En plus de disputer 38 matchs à sa troisième saison avec les Terriers de l'Université de Boston, Fabbro a représenté le Canada à la Coupe Spengler à Davos, en Suisse, en décembre, puis a fait le saut dans la LNH en mars. Après avoir pris part à quatre matchs en saison, il en a ajouté six autres en séries éliminatoires de la Coupe Stanley en avril. C'est à nouveau dans l'uniforme du Canada, cette fois au Championnat du monde de la FIHG en Slovaquie qu'il termine sa saison. 

Un long périple pour un jeune de 20 ans, mais qui lui a permis de se sentir prêt à passer au prochain niveau.

« Le moins que je puisse dire, c'est que la dernière année a été un immense tourbillon, a mentionné le plus jeune défenseur au sein de l'équipe canadienne au Championnat du monde. « J'ai disputé ma dernière année de hockey universitaire, j'ai joué à la Coupe Spengler, j'ai signé un contrat avec Nashville et je me présente ici pour terminer l'année.

« J'ai vraiment eu beaucoup de plaisir. J'ai rencontré des personnes vraiment géniales. Je remercie vraiment les gars à Nashville qui m'ont aidé à faire le saut et à me sentir confortable à ce niveau supérieur. »

À LIRE : Kakko veut être repêché premier | Duel Hughes-Kakko, quelque chose de rare

Fabbro a paraphé un contrat de recrue de trois ans avec les Predators le 27 mars, faisant ainsi une croix sur sa dernière année d'éligibilité avec les Terriers de l'Université de Boston, où il était le capitaine. Il a apposé sa signature sur l'entente cinq jours après l'élimination de son équipe en demi-finale du tournoi de la conférence Hockey East face à Northeastern.

Un saut logique pour celui qui a été le 17e choix du repêchage de 2016 de la LNH.
 
« Je savais que j'en étais capable », a souligné Fabbro, qui a connu sa meilleure saison dans la NCAA pour les passes (26) et les points (33) avec les Terriers, en plus d'être nommé sur la deuxième équipe d'étoiles de la conférence pour une deuxième année consécutive. « Bien sûr, tu ne le sais jamais jusqu'à ce que tu le vives vraiment. Nashville a une si bonne équipe avec un noyau défensif tellement solide, je voulais juste m'y présenter et apprendre au maximum. Je pense que j'ai réussi grâce aux gars. »

Fabbro a impressionné durant ses 10 matchs avec les Predators avant que l'équipe ne soit éliminée en première ronde des séries éliminatoires contre les Stars de Dallas.

« Il est arrivé tard dans la saison… seulement quatre matchs avant de se retrouver en séries immédiatement », a rappelé son coéquipier à Nashville Roman Josi, qui représente la Suisse au Championnat du monde. « Il est très calme, il est bon avec la rondelle. Il ne semble pas devenir nerveux. C'est un gros niveau, les séries, et il a très bien joué, de manière posée. »

Principalement jumelé au vétéran Dan Hamhuis, Fabbro a marqué une fois en saison, puis a amassé une passe et maintenu un différentiel de plus-2 en séries.

Video: CHI@NSH: Fabbro trouve la lucarne pour son 1er but

 

Son coéquipier dans le Tennessee Yannick Weber dit avoir particulièrement apprécié la capacité pour Fabbro de s'adapter.

« Ce n'est pas une tâche facile, a dit Weber, lui aussi membre de l'équipe Suisse. Je sais qu'il avait affronté des pros à la Coupe Spengler et qu'il était encore un espoir, mais je pense qu'il peut être vraiment bon. Il est encore jeune et il devra traverser plusieurs étapes. C'est une bonne chose pour lui d'expérimenter ce que ce sera au prochain niveau. »

La progression est au rendez-vous. À Boston. À Davos. À Nashville. Et maintenant, à Kosice.

Chacune de ces escales a fait de lui un meilleur joueur, plus préparé, insiste-t-il.

« Mon premier aperçu (du hockey professionnel) s'est déroulé à la Coupe Spengler. Ça m'a permis de voir tous ces gars en action, leur manière de se comporter hors de la patinoire et comment ils se préparent pour les matchs. Je pense que j'ai pu rapporter ça à Boston et j'en ai profité durant ma deuxième moitié de saison. 

« J'étais vraiment concentré à faire tout ce que je pouvais pour être avoir une confiance maximale en moi et en mon jeu afin de passer au prochain niveau. »

Le prochain arrêt pour Fabbro sera celui d'un poste à temps plein à la ligne bleue de Nashville l'an prochain. Cette dose d'expérience pourrait lui permettre de l'obtenir.

« Je vais l'utiliser durant l'été afin de mettre l'accent sur les choses que je dois travailler et améliorer afin de garder ma place l'an prochain. Ça me sera très utile », a affirmé Fabbro.

« Je veux faire l'équipe et avoir un impact. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.