GettyImages-2157758774

EDMONTON, Alb. – Sans repère depuis le début de la finale de la Coupe Stanley, l’attaque des Oilers d’Edmonton a débloqué dans une victoire de 8-1 contre les Panthers de la Floride lors du quatrième match, samedi, au Rogers Place.

Connor McDavid a sonné la charge avec un but et trois aides, dont sa 32e des séries, un record de la LNH.

« C’est une victoire, tout simplement, a relativisé l’attaquant vedette. Ça importe peu de marquer un seul but ou d’en marquer huit. Une victoire est une victoire. Il faudra faire le travail en Floride pour ramener la série en Alberta. »

Dylan Holloway a quant à lui obtenu deux buts et une aide, tandis que Leon Draisaitl a inscrit ses deux premières aides de la finale. Stuart Skinner a bloqué 32 tirs.

Mattias Janmark, Adam Henrique, Ryan Nugent-Hopkins, Darnell Nurse et Ryan McLeod ont également touché la cible pour les Oilers. 15 joueurs d’Edmonton ont récolté au moins un point.

« C’est incroyable, ce qu’on peut faire lorsqu’on ne se bat pas soi-même, a souligné l'attaquant Zach Hyman. Ils sont l’une des meilleures équipes de la ligue en termes de ne pas se battre soi-même, ne pas payer le prix de ses erreurs. Ça s’explique probablement avec leur présence en finale l’an dernier. Ils ont pu voir à quel point la marge de manœuvre est mince à ce stade. Si on parvient à limiter les erreurs et qu’on gère bien la rondelle, on va mettre les chances de notre côté. »

Seul Vladimir Tarasenko a su répliquer chez les Panthers. Sergei Bobrovsky a effectué 11 arrêts sur 16 tirs avant de céder sa place en deuxième période à Anthony Stolarz (17 arrêts).

L’avance des Floridiens en finale est maintenant de 3-1. Ils auront une nouvelle chance de remporter la Coupe Stanley mardi, devant leurs partisans cette fois.

« Je ne crois pas au momentum. J’aurais eu tort d’y croire à 3-0 pour nous », a indiqué l’entraîneur-chef des Panthers, Paul Maurice. « Il faudra rétablir notre jeu et revenir au plus fort de la bataille. Je vais vous sortir un cliché : nous sommes allés à Edmonton dans l’objectif de diviser les honneurs et nous avons réussi. Il y a une raison pour laquelle c’est un cliché.

« Le bruit extérieur sera probablement plus fort que celui dans le vestiaire. Nous ne nous apitoyons pas sur notre sort; nous avons perdu un match ce soir… Il y aura un match no 5. C’est tout. »

Janmark a ouvert la marqué en faveur des Oilers dès la quatrième minute de jeu, lors d’un surnombre en infériorité numérique.

L’attaquant de soutien suédois a ensuite vu l’un de ses tirs être redirigé par Adam Henrique à 7:48, doublant du même coup la priorité des Albertains.

Tarasenko a réduit l’écart à 11:26 sur une déviation d’un tir du Gustav Forsling.

Holloway a rétabli l’avance de deux buts des siens moins de quatre minutes plus tard. Alors qu’il fonçait à toute vitesse vers la zone adverse, il a accepté une passe de Draisaitl, puis logé le disque derrière Bobrovsky avec un tir du revers.

McDavid a frappé rapidement au deuxième tiers. Il a reçu une passe de Hyman et décoché un tir des poignets précis, de l’enclave.

Nurse a creusé l’écart à 4:59, après avoir reçu une passe à la remorque de son capitaine. Ce but chassait Bobrovsky de la rencontre.

Nugent-Hopkins a ensuite marqué lors d’un 5-contre-3 à 13:03. Il s’agissait d’un premier but en supériorité numérique pour les Oilers dans cette série, eux qui affichaient un rendement de 0-en-12 avant coup.

Holloway et McLeod ont mis la touche finale avec deux filets en moins de trois minutes lors du dernier engagement.

Résumé: Finale de la Coupe Stanley, Panthers vs Oilers #4