Skip to main content

Repêchage des repêchages : Blackhawks de Chicago

Notre panel a créé trois formations partantes à partir des joueurs repêchés par Chicago au cours des 20 dernières années

par LNH.com @LNH_FR

On entend souvent dire qu'une équipe de la LNH se bâtit par le repêchage. Avec ce concept en tête, les membres du LNH.com ont procédé à un petit exercice afin de mettre en relief quelles sont les équipes de la Ligue qui y sont le mieux parvenues au cours des 20 dernières années. Trois membres de notre panel vont repêcher chacun une formation partante - trois attaquants, deux défenseurs, un gardien - parmi tous les joueurs repêchés par une équipe depuis le Repêchage 2000. Un joueur sélectionné par un membre du panel ne peut être sélectionné à nouveau par un de ses collègues. 

Pour dresser le portrait des Blackhawks de Chicago, Sébastien Deschambault, directeur de la rédaction LNH.com, Philippe Landry, pupitreur LNH.com, et Hugues Marcil, pupitreur LNH.com, se sont prêtés au jeu. 
 
REPÊCHAGE DES REPÊCHAGES : Ducks d'Anaheim | Thrashers d'Atlanta/Jets de Winnipeg | Bruins de Boston | Sabres de Buffalo | Flames de Calgary | Hurricanes de la Caroline
 

Rondes 1 et 2
 
Landry : Patrick Kane 
Deschambault : Jonathan Toews 
Marcil : Duncan Keith 
Marcil : Teuvo Teravainen 
Deschambault : Alex DeBrincat 
Landry : Dustin Byfuglien 
 
Landry : Je ne crois pas qu'il y ait place au débat ici. Kane est un des joueurs les plus dominants de sa génération et je ne me serais pas vu choisir qui que ce soit d'autre avant lui, en tout respect pour les autres noms ci-dessus. Puis, maintenant que Keith appartient à Hugues, je me tourne vers « Big Buff » pour être le pilier de ma défensive. En plus de pouvoir se porter à l'attaque et alimenter Kane, Byfuglien est un défenseur imposant et intimidant pour n'importe quel adversaire. Parmi tous les arrières entre 2007-08 et 2018-19, il prend le cinquième rang pour les mises en échec (1898) et les points (517). 
 
Deschambault : Comme les Blackhawks n'ont repêché que deux gardiens qui possèdent une véritable expérience de la LNH je me tiens prêt à en sélectionner un immédiatement après que l'un de mes collègues lance le bal de ce côté. En attendant, la sélection de Toews me semble évidente, même si j'avoue avoir songé à choisir Keith. Toews est le leader incontesté de cette équipe, et il demeure un joueur de centre de premier plan. Je décide de lui adjoindre immédiatement un joueur capable de marquer 40 buts et plus par saison en DeBrincat. Mon attaque est déjà bien garnie après ces deux premières rondes. 

Video: EDM@CHI: Toews double l'avance de Chicago
 
Marcil : Mes collègues ont fait les deux choix qui s'imposent avec Kane et Toews, et j'y vais moi aussi avec un choix logique, celui de Keith. Le défenseur a été un élément important des récentes conquêtes de la Coupe Stanley des Blackhawks, remportant notamment le trophée Conn-Smythe en 2015. Keith a également gagné le trophée Norris deux fois (2010, 2014) et il doit assurément être considéré comme l'un des meilleurs défenseurs de sa génération. J'ajoute un attaquant polyvalent et talentueux en Teravainen, qui a récolté au moins 63 points dans chacune de ses saisons depuis trois ans. 

 
Rondes 3 et 4 
 
Landry : Corey Crawford 
Deschambault : Craig Anderson 
Marcil : Brent Seabrook 
Marcil : Phillip Danault 
Deschambault : James Wisniewski 
Landry : Kevin Hayes 
 
Landry : Puisque les choix se font rares, je me lance le premier du côté des gardiens. Nul doute que Crawford est celui qui a connu le plus de succès dans la LNH parmi ceux qui sont disponibles ici. Double champion de la Coupe Stanley, il a eu son mot à dire dans les succès des Blackhawks au début des années 2010. Je sélectionne ensuite un centre qui, par ses habiletés et son gabarit, créera de l'espace au profit de Kane. Hayes est de plus en plus en train de s'établir comme un joueur complet qui peut être employé dans toutes les situations. Un très bon ajout à ma formation.  
 
Deschambault : Comme Philippe a opté pour Crawford, je ne perds pas de temps et je sélectionne Anderson, qui a connu une longue carrière. Sans appartenir à l'élite de la Ligue à sa position, il demeure un gardien numéro un et a fait preuve de constance pendant de nombreuses saisons. Je choisis ensuite Wisniewski, ce qui va donner du mordant à mon jeu de puissance. Wisniewski a récolté 116 de ses 274 points en carrière en avantage numérique, et il a connu deux campagnes de plus de 50 points au cours de sa carrière. 
 
Marcil : Je me doutais bien que ma position au repêchage allait me rendre vulnérable devant le filet, mais je n'étais pas prêt à choisir un gardien dans les deux premières rondes. Sans surprise, mes collègues se sont rués sur Crawford et Anderson au début du troisième tour, ce qui signifie que je vais me retrouver avec Adam Munro. Je devrai donc aligner une bonne défensive et des attaquants qui excellent dans les deux sens de la patinoire. J'obtiens donc la paire Keith-Seabrook, qui a été dominante pendant des années dans la LNH, et j'ajoute un autre attaquant polyvalent en Danault. Ce dernier a atteint un autre niveau depuis deux ans, alors qu'il a établi un sommet en carrière de 53 points (12 buts, 41 passes) en 2018-19, une marque qu'il aurait peut-être surpassée cette année (47 points en 71 matchs). Le Québécois est tranquillement en train de s'établir comme l'un des bons attaquants défensifs de la LNH. 

Video: CHI@MTL : Danault marque tôt en 2e période

 
Rondes 5 et 6
 
Landry : Kirby Dach 
Deschambault : Brandon Saad 
Marcil : Nick Schmaltz 
Marcil : Adam Munro 
Deschambault : Niklas Hjalmarsson 
Landry : Adam Boqvist 
 
Landry : Je joue d'audace et je me tourne vers la jeunesse pour mes deux dernières sélections. Troisième choix au total lors du Repêchage 2019 de la LNH, Dach deviendra une vedette dans la LNH, et le fait de pouvoir le placer sur un trio dirigé par Kane l'en aidera grandement. Quel beau duo pour mon équipe! Puis, même s'il en est encore à ses premiers pas dans la LNH, Boqvist démontre déjà de belles aptitudes à Chicago, où il s'établira certainement comme un excellent défenseur. Jumelé à un joueur expérimenté comme Byfuglien, le jeune aura toute la latitude nécessaire pour apprendre.  
 
Deschambault : J'ai beaucoup hésité entre Saad et Schmaltz, mais je décide d'y aller avec le joueur qui me donne le plus de certitude. Saad a inscrit au moins 18 buts à chacune de ses sept dernières saisons, et il possède déjà une certaine chimie avec Toews. Je complète mon duo de défenseurs avec le très fiable Hjalmarsson. L'excellence de son jeu défensif va permettre à Wisniewski de s'exprimer plus librement à l'attaque. 
 
Marcil : J'admets que l'offensive de mes collègues a plus de mordant que la mienne, mais je ne suis pas fâché du tout de mettre la main sur Schmaltz, un joueur de centre qui a encore beaucoup à offrir à seulement 24 ans. Cette saison, il a été le meilleur marqueur des Coyotes de l'Arizona avec 45 points (11 buts, 34 passes), mais il a été encore plus dominant la saison dernière après avoir été acquis des Blackhawks (14 points en 17 rencontres). Dommage qu'une blessure au genou lui ait fait rater le reste de la saison 2018-19. Quant à Munro, il est le choix par défaut devant le filet. Derrière Crawford et Anderson, il est le seul gardien repêché par les Blackhawks depuis 2000 à avoir joué plus de neuf matchs (17) dans la LNH. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.