Skip to main content

Repêchage 2022 : L'année de Shane Wright

L'éventuel premier choix du repêchage est devenu « un homme » pendant la longue pause de la Ligue de l'Ontario

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

Shane Wright a soif de hockey plus que jamais. 

« Ça fait beaucoup trop longtemps que j'ai joué, lance-t-il au bout du fil. Je n'en peux plus d'attendre. »

À LIRE AUSSI : Repêchage 2022: La méthode LuneauLHJMQ: Cinq espoirs à surveiller pour 2022

Depuis qu'il a enfilé les patins pour la première fois, l'attaquant ontarien n'a jamais été privé du sport qu'il aime tant pendant aussi longtemps. Mais voilà qu'il a été limité à cinq petites rencontres - toutes au Championnat mondial des moins de 18 ans - depuis que la pandémie a éclaté, en mars 2020.

Pas moins de 19 mois après son dernier match dans la Ligue de l'Ontario (OHL), le joueur au statut « d'exceptionnel » entamera cette semaine sa deuxième saison avec les Frontenacs de Kingston. Et sa liste d'objectifs est bien remplie.

« Je veux sortir des blocs en force, a expliqué le jeune centre de 17 ans. Je n'ai pas de temps à perdre. Je veux exceller dès le départ, car j'ai les yeux sur le Championnat mondial junior. Je crois avoir la capacité de me tailler une place dans l'équipe et d'avoir un grand impact pendant le tournoi.

« Et à la fin de l'année, je veux être repêché au plus haut rang possible. C'est encore dans longtemps, mais c'est quelque chose qui occupe mes pensées. »

Wright semble peut-être avoir de grandes ambitions, mais on vous assure qu'il a le talent nécessaire pour aspirer à tout ça. En fait, ça prendrait une catastrophe pour qu'il soit délogé de son piédestal, lui qui est considéré comme l'éventuel premier choix de cette cuvée depuis déjà un bon bout.

« Shane est le meilleur espoir de ce repêchage parce qu'il peut faire la différence, a tranché le directeur du Bureau central de dépistage de la LNH, Dan Marr. Son intelligence au jeu, son sens de l'anticipation et sa vision sont dans une classe à part. Il est une menace constante quand il est sur la glace, et il rend ses coéquipiers meilleurs. »

Pour la petite histoire, Wright a récolté 66 points, dont 39 buts, en 58 matchs à sa première campagne avec les Frontenacs - à 15 ans, alors qu'il était encore d'âge midget. 

Il n'a pas pu continuer de bâtir là-dessus, l'an dernier, mais il a tout de même laissé une forte impression au Mondial des moins de 18 ans en menant le Canada à la médaille d'or grâce à ses neuf buts et cinq aides en cinq matchs. Il avait alors été nommé capitaine d'une équipe composée majoritairement de joueurs repêchés en 2021. 

« Il n'est jamais satisfait et il ne devrait jamais l'être, a expliqué son entraîneur Luca Caputi. Les meilleurs joueurs veulent toujours d'améliorer. Shane est un talent incroyable et un individu hors pair. Tout part de sa grande volonté. Il veut amener son jeu à un autre niveau, et il a connu un camp d'entraînement assez spécial.

« Physiquement, il était encore un adolescent quand il a quitté Kingston (en 2020). Il est revenu, et il est maintenant un homme. Il lui arrivait de perdre des courses et des batailles parce qu'il était plus léger. Je ne dis pas que ce sera plus facile, mais il est visiblement plus fort. Il va compliquer la tâche de ses adversaires. »

Comme si elle ne l'était pas déjà. Or, il s'avère que Wright a fait bon usage des nombreux mois qu'il a passés à la maison à suivre d'un œil les tergiversations concernant le possible retour au jeu de la OHL, qui n'a finalement jamais eu lieu. Les craintes de voir sa progression stagner l'ont poussé à se dépasser malgré l'absence de matchs.

« J'ai assurément eu des doutes sur les impacts de cette pause sur mon jeu, a-t-il reconnu. Ce sont des choses qui me traversaient l'esprit. Ça m'a motivé à faire quelque chose chaque jour pour m'améliorer, que ce soit à la maison, au gym ou sur la glace. J'aspire toujours à devenir la meilleure version de moi-même. »

Il y a fort à parier que ces doutes seront rapidement dissipés.

Distractions

Le natif de Burlington, en Ontario, a eu un petit avant-goût de ce qui l'attend en termes d'attention médiatique et d'intérêt des équipes de la LNH au cours des dernières années, mais rien ne pourra se comparer à la « vraie affaire ». Sans compter la curiosité des amateurs qui voudront voir de quel bois il se chauffe.

De passage à Ottawa pour un match préparatoire, la semaine dernière, on sentait l'effervescence qu'il suscitait chaque fois qu'il s'emparait de la rondelle. Des éclaireurs de Hockey Canada étaient même déjà sur place.

« C'est parfois difficile de rester concentré sur le moment présent, a avoué Wright. La date du repêchage est bien notée dans mon calendrier. C'est un objectif et une chose que je veux accomplir. Je ne peux toutefois pas regarder trop loin. Je dois m'assurer de tout mériter et de ne rien laisser à la chance.

« J'ai appris à gérer ça au fil des années et à mettre ça de côté. J'ai de hautes attentes envers moi-même et je ne veux pas me mettre de pression supplémentaire provenant de l'extérieur. J'en suis conscient, et je sais que ce sera toujours là, mais je veux simplement jouer au hockey. »

Pour le reste, Caputi et l'organisation des Frontenacs feront de leur mieux pour le guider à travers les aléas de cette année chargée le mieux possible. On sent cependant que le jeune a les choses bien en main et qu'il n'a pas besoin d'être couvé tant que ça.

« Il est très mature et sa manière de se comporter déteint sur toute l'équipe, a conclu Caputi. On ne se mentira pas : son statut d'exceptionnel et d'éventuel premier choix au repêchage vient avec beaucoup de pression. Mais plus la pression est forte, plus il se lève. C'est ainsi depuis longtemps dans son cas.

« C'est ce qui est excitant pour notre équipe, et pour Shane. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.