Skip to main content

Recrues: Pas de victoire pour le CH

La troupe de Joël Bouchard a subi une deuxième défaite en autant de soirs au Tournoi des recrues

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BELLEVILLE, Ontario - Contrairement à la veille où elle avait offert une performance inspirée dans une défaite de 4-2 face aux Sénateurs d'Ottawa, l'attaque des recrues des Canadiens s'est faite bien discrète face aux des Jets de Winnipeg, dimanche.

Ville Heinola et Johnathan Kovacevic ont été les seuls à déjouer le gardien Cayden Primeau et c'est tout ce dont les jeunes Jets ont eu besoin pour vaincre le Tricolore 2-1 au Tournoi des recrues.

À LIRE AUSSI: Tout a changé en 365 jours pour Cale Fleury |  Recrues: Meilleure rentrée, même résultat pour le CH

« Les gars étaient fatigués, a argué l'entraîneur-chef Joël Bouchard. Il ne faut pas oublier que c'est une bonne semaine. Les gars ont passé des tests physiques, on a tenu des entraînements, on a fait la route jusqu'ici et on a disputé un match émotif hier.

« On l'a senti en début de match, les jambes étaient pesantes. Mais c'est un bel apprentissage pour les jeunes de voir ce qu'est le hockey professionnel avec deux matchs en deux soirs en début d'année. L'exécution n'était pas au rendez-vous, mais les gars ont travaillé et se sont accrochés. »

Alexandre Alain a été l'unique marqueur du CH, qui n'a pas réussi à signer la victoire en deux matchs lors de l'évènement. Primeau a conclu la soirée avec 18 arrêts.

« Je ne pense pas que nous sommes satisfaits de notre match en tant qu'équipe, a lancé l'attaquant québécois. Ce n'est pas ce qu'on voulait, mais il faut se retrousser les manches et revenir fort mardi. »

Les jeunes Canadiens concluront leur semaine d'évaluation avec un match face à une équipe québécoise d'étoiles universitaires et des retranchements seront effectués avant le début du camp d'entraînement principal du Tricolore, jeudi.

« C'est du beau millage, tout ce qu'on a donné à nos joueurs en fin de semaine, et ce n'est pas fini, a ajouté Bouchard. Il n'y a pas de prix à ça. On apprend à connaître nos joueurs et on est capables de trouver de bons coups à travers les ratés. »

Moins de magie

S'ils avaient été à l'origine de plusieurs chances de marquer face aux Sénateurs, vendredi, Ryan Poehling, Nick Suzuki et Rafaël Harvey-Pinard n'ont pas été en mesure de retrouver la même chimie. Suzuki a dirigé les deux seuls tirs au but du trio alors qu'ils en avaient totalisé 11, la veille.

« Les défenseurs sont plus gros et plus forts et tu dois batailler fermement, a analysé Suzuki. C'est difficile de créer des chances parce qu'on a moins de temps et d'espace. Je ne suis pas le plus gros, mais je crois que je peux me démarquer grâce à mon intelligence. »

Bouchard a même séparé les trois attaquants de pointe en troisième période, plaçant Jake Evans avec l'attaquant québécois et Suzuki tandis que Poehling s'est retrouvé en compagnie d'Alain et de Joe Cox.

Ça n'a pas donné le résultat escompté puisque le Tricolore n'a décoché que deux tirs au but au dernier tiers, finissant la rencontre avec 21 lancers. 

« Nous n'avons pas été en mesure d'exécuter collectivement, a commenté Poehling. Nous avons commis trop de revirements contre une équipe imposante et physique en tentant de les contourner. Nous aurions dû jouer derrière eux. C'est quelque chose que nous pouvons améliorer.

« Le jeu s'est ouvert au fur et à mesure que le match avançait et nous avons tenté une dernière poussée offensive, mais ça n'a pas fonctionné. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.